DERNIÈRES ACTUALITÉS

Blanche-Neige : le film se fera sans les sept nains.

Le film d'animation culte de Disney sera très différent en film live ! Jusqu'à présent, l'adaptation du film Blanche-Neige et les sept nains surprend...

Disney+ / Star : le programme de février 2022.

Comme chaque vendredi, découvrez les sorties de Disney+ et de Star pour ce mois de février 2022.

Mon père : la bande-annonce du prochain Nat Geo.

Émotions sur la montagne au rendez-vous !

Le journal d’un dégonflé (2021).

La note de Fabien
affiche poster journal degonflee diary wimpy kid

Réalisateur : Swinton O. Scott III.
Scénariste : Jeff Kinney.
Producteur : Jeff Kinney.
Compositeur : John Paesano.
Société de production : 20th Century Studios et Color Force.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 3 décembre 2021.
Sortie française : 3 décembre 2021.
Titre original : Diary of a wimpy kid.
Durée : 56min08.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Greg Heffley entre enfin au collège. Un moment redouté et son meilleur ami Robert ne va pas lui faciliter la vie.

Casting.

Greg Heffley : Brady Noon (VF : Raphaël Brunelli).
Robert Jefferson : Ethan William Childress (VF : Achille Dubois).
Frank Heffley : Chris Diamantopoulos (VF : David Manet).
Susan Heffley : Erica Cerra (VF : Fanny Roy).
Freddy : Christian Coverney (VF : Leny De Luca).
Rodrick Heffley : Hunter Dillon (VF : Arthure Dubois).

En savoir plus.

Le journal d’un dégonflé est l’adaptation du roman Carnet de bord de Greg Heffley de Jeff Kinney publié en 2008.

Le film a déjà été produit auparavant en version réelle avec Journal d’un dégonflé de la Fox en 2021.

image journal 2021 dégonfle diary wimpy kid disney

Le projet est annoncé lors du Disney Investor Day de décembre 2020.

Notre critique de Le journal d’un dégonflé (2021).

Après que la Fox ait déjà adaptée le roman en film, Disney fait de même mais en animation. Reste à espérer que le résultat vaudra le coup.

image journal 2021 dégonfle diary wimpy kid disney
image journal 2021 dégonfle diary wimpy kid disney

C’est typiquement le genre de film destiné à un très jeune public. En effet, l’humour est très « gamin », les situations sont spécifique à ce qui se vit dans la transition du primaire au collège. Malheureusement, le scénario n’est vraiment pas captivant au point où on s’ennuie beaucoup. Un adulte n’y trouvera pas son compte et on est même pas sûr que les enfants s’amuseront devant ce film. Pourtant, de manière sous-jacente, il y a des thématiques intéressantes qui sont abordées mais jamais assez approfondies pour que ça fasse réfléchir. Le film parle de la notion de grandir, de changer de comportement car l’environnement fait que tout évolue. Il y a ce côté où l’un veut devenir plus mâture quand l’autre reste très enfantin. Dommage que ce soit si mal géré pour une morale expédiée sur la toute fin car fallait bien en caser une.

Greg est un garçon un peu trop sûr de lui qui ne veut plus être le « gamin » mais devenir « le collégien ». Maladroit dans ses démarches et égoïste, il n’a rien d’attachant. Pourtant, au fond, on le comprend car il ne veut pas vivre les moqueries des autres mais forcément, tout le film va tourner autour de ça. Son meilleur ami, Robert, est l’archétype du garçon qui ne veut pas grandir. Il sert juste pour faire comprendre l’idée que « aux autres d’accepter ce qu’on est » mais on s’attendait quand même à mieux comme approche. Les autres protagonistes n’ont guère grande importance dans le film qu’on les oublie facilement.

image journal 2021 dégonfle diary wimpy kid disney
image journal 2021 dégonfle diary wimpy kid disney

On le disait, cette fois-ci c’est un film d’animation. Chose curieuse, la durée se veut plutôt courte. Néanmoins, on sent vraiment le temps défilé à cause d’un rythme lent et qu’il n’y a aucune émotion qui s’en dégage. Ce ne sont que des enchaînements de séquences sans de vrais liens. Sur le plan visuel, il y a un petit côté cartoon agréable qui colle bien à l’intrigue. Cependant, l’animation elle-même est déséquilibrée. On passe d’éléments ou des décors bien reproduits à d’autres qui semblent fait à la va-vite ; d’éclairage bien travaillé à des scènes sans plus ; de fluidité dans les mouvements à des gestes saccadés qui manquent de naturel. C’est un peu navrant quand même.

Le journal d’un dégonflé n’est donc pas une réussite et aussi vite vu qu’il sera oublié.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp

ACTUALITÉS