J’adore Huckabees.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster heart adore huckabees

Réalisateur : David O. Russell.
Scénariste : David O. Russell et Jeff Baena.
Producteur : Gregory Goodman, David O. Russell et Scott Rudin.
Compositeur : Jon Brion.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Qwerty Films, Kanzeon, Scott Rudin Productions et N1 European Film Produktions GmbH & Co. KG.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 10 septembre 2004 (Toronto).
Sortie USA : 1er octobre 2004.
Sortie française : 27 avril 2005.
Titre original : I Heart Huckabees.
Durée : 1h47.
Budget : 20 millions de dollars.
Recette mondiale : 20 millions de dollars.
Recette USA : 12,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 30 798 entrées.

Résumé.

Albert vit des coïncidences. Il engage des détectives existentiels pour résoudre les problèmes de sa vie et de son conflit avec Brad.

Achats.

Casting.

Albert Markovski : Jason Schwartzman (VF : Jean-Christophe Dollé).
Brad Stand : Jude Law (VF : Jean-Pierre Michael).
Tommy Corn : Mark Wahlberg (VF : Éric Herson-Macarel).
Catherine Vauban : Isabelle Huppert (VF : elle-même).
Bernard : Dustin Hoffman (VF : Gérard Rinaldi).
Vivian : Lily Tomlin (VF : Pascale Jacquemont).
Mary Jane Hutchinson : Tippi Hedren (VF : Martine Messager).
Dawn Campbell : Naomi Watts (VF : Laurence Dourlens).

En savoir plus.

Britney Spears, Jennifer Aniston, Nicole Kidman et Gwyneth Paltrow ont été envisagées pour le rôle de Dawn Campbell ; Catherine Deneuve pour celui de Caterine Vauban.

image heart adore huckabees

Jonah Hill joue dans son premier film ici. Il doit le rôle aux enfants de Dustin Hoffman qui l’ont vu à un spectacle et qui lui ont dit qu’ils devraient rencontrer son père, sans savoir de qui il s’agissait.

Le tournage s’est déroulé en Californie.

Notre critique de J’adore Huckabees.

Un résumé qui laisse perplexe à première lecture et donc laisse songeur.

image heart adore huckabees
image heart adore huckabees

Même après visionnage, on est toujours aussi perplexe. On ne comprend absolument pas où va le scénario et ce qu’on est censé retenir. Alors que ça parle de crise existentielle, de combats pour l’écologie, de coïncidence… on se retrouve avec une histoire très brouillonne et confuse, avec des péripéties incompréhensibles et sans aucune finalité. Cela en devient presque ennuyant et limite honteux de s’infliger cette intrigue sans queue ni tête et qui ne procure aucune émotion. On en ressort encore plus perdu qu’au début. Sans oublier aussi des scènes abracadabrantesques (comme se tartiner de boue mais sans explication) et des dialogues sans aucune qualité voire même navrants.

Il y a pourtant un casting de renom mais tous les membres livrent une piètre performance. Si le scénario n’a déjà rien d’idéal, le traitement des personnages va dans le même registre. On ne sait pas trop ce qu’on doit retenir d’eux tant ils ne sont pas développés. L’un est en galère avec ses convictions, un autre joue trop de sa célébrité, un autre est à fond contre le pétrole, l’une se demande ce qu’elle fait là… et les deux détectives semblent tellement perchés qu’ils sont constamment dans un autre monde. On ne s’attache à aucun d’eux.

image heart adore huckabees
image heart adore huckabees

On ne peut pas dire que la réalisation suit le tracé du catastrophisme. Elle reste correcte mais force est de constater qu’elle ne relève pas le niveau. Il y a beaucoup trop de lenteurs et de scènes inutiles, donnant un malaise palpable. Pire encore sont les scènes imaginées qui, même si elles sont censées être dans un cadre irréel, frisent le grotesque. Sans compter les effets visuels peu élaborés. La bande originale n’est pas des plus fameuses non plus et n’apporte strictement rien comme ambiance.

J’adore Huckabees porte mal son titre.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp