amazon disney

Affiche Poster Iron Man 3 Disney Marvel

Fiche technique.

Réalisateur : Shane Black.
Scénaristes : Drew Pearce et Shane Black.
Producteur : Kevin Feige.
Compositeur : Brian Tyler.
Studio de production : Marvel Studios, Paramount Pictures et DMG Entertainment.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 3 mai 2013.
Sortie française : 24 avril 2013.
Titre original : Iron Man 3.
Durée : 2h10.
Budget : 200 millions de dollars.
Recette mondiale : 1, 2 milliards de dollars.
Recette USA : 409 millions de dollars.
Entrées françaises : 4 386 939 entrées.

Résumé.

Tony Stark, encore perturbé par les conséquences de l’invasion de New York, doit faire face à une menace terroriste invisible menée par le Mandarin. Psychologiquement mis à mal et dénué de ses moyens habituels, Stark va devoir prouver que l’armure ne fait pas le héros.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Tony Stark / Iron Man : Robert Downey Jr. (VF : Bernard Gabay).
Pepper Potts : Gwyneth Paltrow (VF : Barbara Kelsch).
James Rhodes : Don Cheadle (VF : Sidney Kotto).
Aldrich Killian : Guy Pearce (VF : Lionel Tua).
Le Mandarin : Ben Kingsley (VF : Féodor Atkine).
JARVIS : Paul Bettany (VF : Philippe Faure).
Dr Maya Hansen : Rebecca Hall (VF : Marie Zidi).
Happy Hogan : Jon Favreau (VF : Yann Guillemot).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Iron Man 3 avait initialement un budget de 140 millions de dollars mais suite au succès d’Avengersle montant a été augmenté à 200 millions de dollars.

Gemma Arterton, Diane Kruger et Isla Fisher ont été envisagées pour le rôle de Maya Hansen, de même que Jessica Chastain qui a refuser le rôle pour cause de conflits d’emploi du temps.

Le montage d’origine portait le film à 3h15. Il fut réduit à 2h10.

C’est le premier film de la seconde phase Marvel et le premier film à ne pas avoir une scène post-crédit qui annonce un prochain film. La scène est plus proche de celle du shawarma d’Avengers avec un but humoristique.

Image Iron Man 3 Disney Marvel

L’armure d’Iron Patriot dans le film est une inspiration de l’Iron Patriot du comics. Apparue durant la guerre civile des super-héros, elle est portée par Norman Osborn qui mène sa propre équipe de vengeurs. Osborn cherchait un moyen d’allier la puissance d’Iron Man et le symbolisme de Captain America. Il vola donc les concepts d’Iron Man et mis en production chez Oscorp l’Iron Patriot. Après la sortie du film, l’armure d’Iron Patriot sera portée par James Rhodes dans les comics. De plus l’armure Iron Patriot du film est un produit d’AIM, suite à la faillite de Hammer Industries et au refus de Stark Industries de partager la technologie Iron Man.

Le président Ellis est nommé d’après Warren Ellis qui a écrit le scénario du comics Extremis dont le film s’inspire.

Lors du combat final, énormément d’armures sont inspirées d’armures existantes dans le comics. Par exemple, la Silver Centurion est l’armure que porte Stark dans le dessin animé des années 90 et son armure standard à cette époque. La Heartbreaker est inspirée de son armure spatiale utilisée début 2013 et lors de son passage chez les Gardiens de la Galaxie.

Image Iron Man 3 Disney Marvel

Advanced Idea Mechanics, la société d’Aldrich Killian, est en fait dans le comics un groupe terroriste prônant une société plus technologique et scientifique et ayant recours à des expériences dangereuses et prohibées. Ils servent aussi de marchands d’armes expérimentales à d’autres groupes de vilains. AIM est dirigé à tour de rôle par M.O.D.O.K. (Mechanised Organism Designed Only for Killing) puis par le scientifique suprême.

Notre critique de Iron Man 3.

Il s’est passé cinq ans depuis la sortie du premier Iron Man et le début de la phase 1 du MCU. En 2013, Iron Man 3 ouvre le rideau sur la phase 2 avec beaucoup moins de responsabilités sur les épaules que son aîné.

Après six films Marvel, la première chose que l’on remarque est que l’inter-connectivité entre les films, faisant plutôt office de clins d’oeil à l’origine, a pris énormément d’importance dans l’intrigue. En effet, il est assez difficile pour le spectateur de comprendre l’intégralité du film et son contexte sans avoir vu Avengers. L’intrigue principale reste relativement autonome mais beaucoup de ses sous-intrigues découlent des événements pendant Avengers, ce qui fait d’Iron Man 3 un film à inclure dans une collection. Cela nous confirme aussi qu’il y a un avant et un après Avengers.

Image Iron Man 3 Disney Marvel

Malgré cela le film reste très prenant. Le changement de réalisateur notamment apporte une légère fraîcheur à la série Iron Man grâce à l’humour assez cynique de Shane Black.

Le scénario est assez simple et banal, dans la veine d’un blockbuster, avec le héros en proie au doute, la menace insurmontable, le parcours initiatique avec la recherche de soi ou même le jeune sidekick à l’image du héros. Mais il est très bien mené et nous apporte quelques retournements de situations complètement inattendus.

Les personnages sont dans leur majorité bien développés. On nous montre bien que Stark n’est plus l’homme qu’il était dans Iron Man. Son humour et son cynisme sont, entre autre, un moyen de gérer ses peurs et ses doutes. Le personnage est fortement impacté par les événements d’Avengers dans lequel un homme de sciences et de raison a dû faire face à des dieux, des extraterrestres et des monstres. Pepper a également eu le droit à une évolution de son personnage qui la transforme en une femme forte. Elle n’est plus la secrétaire désapprobatrice de Stark. Elle gère la compagnie, prend ses propres décisions même si celles-ci vont à l’encontre de l’opinion de Tony. Le film lui offre même l’occasion d’échanger les rôles avec celui-ci à plusieurs reprises ce qui nous offre de belle scènes, notamment lors de la fin du film.

Image Iron Man 3 Disney Marvel

Le plus gros coups de poker reste l’intégration du Mandarin dans le film.

Attention SPOILER concernant le Mandarin !

L’identité du Mandarin représente le plus gros retournement de situation du film et le plus polémique. Black décide de présenter le Mandarin comme le rôle d’un acteur débonnaire complètement décalé et à coté de ses pompes et ainsi présente un Mandarin à l’opposé du personnage original. Bien que cela ait pu choquer énormément de fans c’est un parti pris osé et très bien amené.

Néanmoins pour rétablir l’équilibre dans la Force, un vrai Mandarin a été teasé plus tard dans le One-shot All hail the king et nous avons hâte de voir ce personnage développé plus avant. En revanche il est dommage que le véritable ennemi, Killian, soit un tel archétype du méchant. Sur bien des points il est le véritable Mandarin du film mais son ambition, son attitude et son développement manquent de nuances et parait donc assez grossier. Dès le début du film nous pouvons nous dire « lui, c’est le méchant ! » et le spectateur ressent assez peu d’empathie pour lui malgré son introduction. Ceci est assez dommageable à l’histoire et son bras droit est victime du même traitement ce qui renforce notre première impression.

[collapse]

Nous ne nous étalerons pas sur les effets spéciaux qui comme à l’habitude chez Marvel sont grandioses. Notamment les effets secondaires d’Extremis qui sont du plus bel effet ou encore la conception et mise en place d’une quarantaine d’armures différentes. Il suffit simplement de dire que les blockbusters Marvel ont fait leurs preuves à ce niveau et une fois de plus ne nous déçoivent pas.

La bande originale quant à elle arrive à dénoter des autres films Iron Man et à posséder sa propre identité. Adieu les morceaux Hard Rock et les gros riffs de guitare, Brian Tyler prend une inspiration chez Hans Zimmer avec de grosses percussions et des cuivres lourds et puissants. La bande son se veut plus sombre et mature que ses aînées. Sans nuire à l’immersion dans le film, cela reste dommage car l’identité Hard Rock de Tony Stark était une très bonne idée de Favreau et l’inspiration d’Hans Zimmer est aujourd’hui utilisée à outrance dans les blockbusters jusqu’à plus soif. Cependant nous retiendrons ce petit ovni qu’est “Can You Dig It”, une reprise du thème principal très seventies et funky.

Image Iron Man 3 Disney Marvel

En somme dans Iron Man 3, Tony Stark doit faire face à un monde post-Avengers. Le film de Whedon a définitivement changé la donne et Black devait justifier que Stark ne fasse pas appel aux Avengers face à un ennemi international tel que le Mandarin ou la menace d’Extremis. De même beaucoup d’éléments du film découlent d’Avengers de façon anodine. Par exemple, le développement d’Extremis qui est vu comme un moyen pour l’individu lambda de se défendre face à un être tel que Thor, ou l’introduction d’Iron Patriot qui représente la volonté de l’armée américaine à posséder son propre super héros et donc à exister dans les conflits super-héroïques. On suppose qu’ils aient assez peu apprécié leur impuissance face à l’invasion chitauri !

En revanche le film laisse apparaître un souci qui risque de grandir au fur et à mesure des sorties des films Marvel. En effet, cette connexion continue entre tous les films rend de plus en plus difficile pour un long-métrage d’être autonome et au scénario de se suffire à lui-même. De plus en plus la saga Marvel va être envisagée comme une longue série et chaque film risque de représenter des épisodes connectés les uns à la suite des autres avec régulièrement un Avengers comme épisode de fin de saison.

disney store