Infidèle.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster infidele unfaithful disney fox

Réalisateur : Adrian Lyne.
Scénariste : Alvin Sargent et William Broyles Jr..
Producteur : G. Mac Brown et Adrian Lyne.
Compositeur : Jan A. P. Kaczmarek.
Société de production : Fox 2000 Pictures, New Regency Productions, Epsilon Motion Pictures et Unfaithful Filmproduktion GmbH & Co. KG.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 10 mai 2002.
Sortie française : 5 juin 2002.
Titre original : Unfaithful.
Durée : 2h04.
Budget : 5 millions de dollars.
Recette mondiale : 119,1 millions de dollars.
Recette USA : 52,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 411 139 entrées.

Résumé.

Après une rencontre fortuite, Connie trompe son mari avec Paul suite à des pulsions. Un couple qui va se dégrader quand le mari a des doutes.

Achats.

Casting.

Edward Sumner : Richard Gere (VF : Richard Darbois).
Connie Sumner : Diane Lane (VF : Martine Irzenski).
Paul Martel : Olivier Martinez (VF : lui-même).
Bill Stone : Chad Lowe (VF : Patrick Mancini).
Sally : Margaret Colin (VF : Inconnue).
Charlie : Erik Per Sullivan (VF : Inconnue).
Inspecteur Dean : Željko Ivanek (VF : Yves Beneyton).
Lindsay : Michelle Monaghan (VF : Caroline Victoria).

En savoir plus.

Infidèle s’inspire du film français La femme infidèle de 1969.

image infidele unfaithful disney fox

Brad Pitt et Ryan Phillippe ont été envisagés pour le rôle de Paul Martel ; George Clooney, Johnny Depp, Robert Redford, John Travolta et Bruce Willis pour celui d’Edward Sumner ; Meg Ryan, Alyssa Milano, Jodie Foster, Hilary Swank, Heather Graham , Uma Thurman et Kate Winslet pour celui de Connie.

Le tournage s’est déroulé de mars à août 2001 à New York.

Notre critique de Infidèle.

Du déjà-vu en apparence, peut-être un soupçon d’originalité en vue.

image infidele unfaithful disney fox
image infidele unfaithful disney fox

Originalité dans un sens oui. En effet, toutes les motivations de l’infidélité de Connie sont occultées. On ne sait pas pourquoi elle trompe son mari alors que son mariage se passe bien et que sa vie de famille se déroule idéalement aussi. On pourrait donc supposer que c’est une pulsion, tant la rencontre de l’épouse avec son amant est d’une facilité grotesque et presque en panne d’idées des écrivains. Le scénario va donc plutôt traiter des conséquences. Si l’écriture du film est bien soignée, il manque quand même quelques approfondissements. Certes, on voit qu’un couple va changer, se basant sur le mensonge, la trahison, la folie… Il y a alors un déséquilibre qui se crée quand le mari découvre la vérité. Même si cela reste crédible, on bascule plus dans le thriller que dans le drame. On sent que ça fait trop « scénarisé ». L’histoire manque d’apporter plus d’émotions là où le sujet initial en avait beaucoup. Néanmoins, on arrive à être captivé et on se demande jusqu’où ça va aller.

Le casting est très réussi. Richard Gere quitte enfin son éternel rôle de romantique pour un mari suspicieux et brisé intérieurement. On compatit pour lui une bonne partie du film. Il reflète ce qu’on peut vivre à ce moment là, cherchant à savoir comment réagir face à une telle situation. À ses côtés, Diane Lane livre une superbe prestation entre la femme infidèle mais aussi désireuse et l’épouse aimante mais menteuse. Elle éprouve des regrets mais ne peut s’empêcher de succomber. Il est juste dommage qu’on ne la voit pas plus interagir avec son mari afin de voir comment elle vit vraiment cette situation. Enfin, le troisième protagoniste est incarné par le français Olivier Martinez qui n’est là que pour le côté charmeur, séducteur et même manipulateur. Il n’est pas assez approfondi et c’est ce qu’on pourrait lui reprocher.

image infidele unfaithful disney fox
image infidele unfaithful disney fox

On ne voit pas le temps passer tant la réalisation est très maîtrisée. Sans artifice ni surenchère, le rythme est bon et arrive à bien poser toutes les bases avant de les travailler efficacement. Sobre mais efficace. Il n’y a pas de touche artistique digne de ce nom mais on se laisser prendre au jeu. La bande originale contribue beaucoup à l’effet dramatique sans trop en faire. Elle donne un caractère bien plus pesant. On ajoute aussi certaines lenteurs justement gérées qui apporte davantage à ce sentiment de suspicion. La dernière partie du film est faite de silence, de regard… et c’est justement là que la réalisation prend toute sa saveur tant les messages passent sans être prononcés distinctement.

Infidèle est prenant et réussi avec un final très percutant.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp