Cinéma Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal.

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster indiana jones royaumes crâne cristal kingdom skull disney lucasfilm

Fiche technique.

Réalisateur : Steven Spielberg.
Scénariste : David Koepp.
Producteur : Frank Marshall.
Compositeur : John Williams.
Société de production : Paramount Pictures, Lucasfilm et The Kennedy/Marshall Company.
Distributeur : Paramount Pictures.
Première mondiale : 18 mai 2008 (Cannes).
Sortie USA : 22 mai 2008.
Sortie française : 21 mai 2008.
Titre original : Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull.
Durée : 2h03.
Budget : 185 millions de dollars.
Recette mondiale : 790,6 millions de dollars.
Recette USA : 317,1 millions de dollars.
Entrées françaises : 4 199 771 entrées.

Résumé.

Indiana Jones rencontre un jeune homme prénommé Mutt. Ensemble ils vont percer les secrets de la Zone 51 et mettre à mal les russes qui tentent de s’emparer d’un mystérieux crâne de cristal.

Univers.

Achats.

Casting.

Dr Henry Walton “Indiana” Jones Jr : Harrison Ford (VF : Richard Darbois).
Henry “Mutt” Williams : Shia LaBeouf (VF : Alexis Tomassian).
Marion Ravenwood : Karen Allen (VF : Frédérique Tirmont).
Colonel-Professeur Irina Spalko : Cate Blanchett (VF : Martine Irzenski).
Pr Harold Oxley : John Hurt (VF : Jean-Pierre Leroux).
George “Mac” MacHale : Ray Winstone (VF : Patrick Béthune).
Charles Stanforth : Jim Broadbent (VF : Bernard Dhéran).
Antonin Dovchenko : Igor Jijikine (VF : Lui-même).
Robert Ross : Alan Dale (VF : Marc Cassot).
Taylor : Joel Stoffer (VF : Olivier Augrond).
Paul Smith : Neil Flynn (VF : Boris Rehlinger).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal est la suite de Les aventuriers de l’arche perdue, Indiana Jones et le temple maudit et Indiana Jones et la dernière croisade.

Un premier scénario a été écrit au milieu des années 1990 et avait déjà pour thème les aliens. Il était question d’utiliser des nazis à nouveau mais Spileberg a refusé après avoir fait son film La liste de Schindler.

Différents titres ont été envisagés pour le film : Indiana Jones and the City of Gods, Indiana Jones and the Destroyer of Worlds, Indiana Jones and the Fourth Corner of the Earth, Indiana Jones and the Lost City of Gold et Indiana Jones and the Quest for the Covenant.

image indiana jones royaumes crâne cristal kingdom skull disney lucasfilm

Sean Connery a été contacté pour reprendre son rôle du père d’Indiana Jones mais il a préféré profiter de sa retraite.

À l’origine, Indiana Jones devait avoir dans le film une fille incarnée par Natalie Portman.

Le tournage s’est déroulé en Argentine, au Connecticut, au Nouveau-Mexique, en Californie et à Hawaï.

Notre critique de Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal.

C’est en 1957 que le film commence de façon joyeuse, innocente et insouciante. Si on se croirait dans une comédie musicale hollywoodienne, avec les coupes de cheveux bananes, les milkshakes et autres diners typiques de l’époque, les références cinématographiques sont aussi de la partie. Il n’y a qu’à regarder Shia Leboeuf se pavaner en moto, casquette vissée sur la tête, comme l’avait fait Marlon Brando dans L’équipée Sauvage (Laslo Benedek, 1953). Mais on le sait, cette ambiance festive ne va pas durer. Et quant au manteau en cuir du jeune Mutt, reste à savoir si celui-ci réussira à se fondre dans les grottes archéologiques. On n’en est déjà moins sûr.

image indiana jones royaumes crâne cristal kingdom skull disney lucasfilm

Comme à l’accoutumé, Indiana Jones apparaît d’abord sous les traits de son ombre avant d’apparaître en vrai. Et si le début de l’aventure est toujours marqué par la carte du monde et le tracé vers la destination en question, le film va surtout nous emmener au pays des trucages mal faits. Les effets spéciaux sont sans profondeur de champ, aplatis sur une sorte de décor carton-pâte. Cela donne au tout un aspect vraiment « cheap » qui ne permet pas de retrouver la saveur des premiers Indiana Jones. L’ensemble manque donc cruellement d’originalité, au contraire du précédent film Indiana Jones et la dernière croisade, qui avait été un bien meilleur exemple sur le sujet. Néanmoins, ce qui ne se perd pas sont les cascades toujours aussi spectaculaires d’Harrison Ford, dont l’âge avancé les rend encore plus savoureuses.

image indiana jones royaumes crâne cristal kingdom skull disney lucasfilm

Puis Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal explore la légende autour de la Zone 51 et des fameux extraterrestres venus s’y déposer. Soit. Mais si en plus, on y ajoute une armée de russes venus voler les informations concernant le lieu et les petits hommes verts, alors on tombe dans un fourre-tout sans queue ni tête. D’un côté, nous avons donc cette énigme autour des extraterrestres et une certaine curiosité du monde à vouloir savoir ce que renferme ce secret, et de l’autre les méchants russes sortis tout droit de la Guerre Froide qui veulent chaparder le tout aux américains. Il ne manquait plus que les petits gris aient des cranes en cristal. C’est chose faite…

image indiana jones royaumes crâne cristal kingdom skull disney lucasfilm

On aurait donc pu largement renommé le film “Indiana, les extraterrestres et les méchants russes”. En somme, un bon film de série B. Car si Spielberg a voulu nous refaire un Indiana Jones à la sauce E.T ce n’est franchement pas réussi.

Néanmoins, il y a une scène qui mérite qu’on regarde le film, celle où Indi se retrouve dans un village test prêt à être détruit. Pour être sauvé, il se réfugie alors dans un frigo. Les années 50, le frigo, Spielberg, ça ne vous rappelle rien ? Retour vers le futur en effet. Eh oui, au départ la célèbre DeLorean du film devait être un frigo permettant le voyage dans le temps. Mais pour des questions de sécurité, et afin que les enfants ne s’enferment pas dans leur frigo, les scénaristes du film avaient abandonné l’idée. Mais Spielberg l’a réutilisé et c’est plutôt réussi. Surtout pour les fans qui auront remarqué le clin d’œil.

image indiana jones royaumes crâne cristal kingdom skull disney lucasfilm

Avec un Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal en demi-teinte, on se demande bien comment sera le cinquième film annoncé pour 2022.

La note de Marine

En bref

Le moins bon de la saga.
Marine Breuil-Salles
Si l'écriture est une passion, le cinéma, l'univers Disney et les parcs Disneyland le sont tout autant. Alors quoi de mieux que de pouvoir toutes les allier via un seul et même endroit ? Avec mes mots j'espère pourvoir partager avec vous cet enthousiasme de toujours au travers de fiches et de critiques sur le sujet. Et peut-être deviendrez-vous à votre tour un inconditionnel de Disney, à moins que vous ne le soyez déjà. Vous pouvez aussi retrouver mes textes dans les livres Quelle Histoire et mes articles sur Disneyland-Planet.fr, site dont je suis la rédactrice en chef.