Cinéma Indiana Jones et la dernière croisade.

Indiana Jones et la dernière croisade.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

Fiche technique.

Réalisateur : Steven Spielberg.
Scénaristes : Jeffrey Boam, Tom Stoppard, George Lucas, Menno Meyjes.
Producteur : Robert Watts.
Compositeur : John Williams.
Sociétés de production : LucasFilms, Paramount Pictures.
Distributeur : Paramount Pictures.
Sortie USA : 24 mai 1989.
Sortie française : 18 octobre 1989.
Titre original : Indiana Jones and the Last Crusade.
Durée : 2h01.
Budget : 48 millions de dollars.
Recette mondiale : 550,6 millions de dollars.
Recette USA : 197,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 6 249 271 entrées.

Résumé.

Parti à la rescousse de son père qui cherchait le Saint Graal, Indiana Jones ne se doute pas qu’il rencontrera sur sa route des individus malfaisants.

Univers.

Achats.

Casting.

Indiana Jones : Harrison Ford (VF : Richard Darbois).
Henry Jones : Sean Connery (VF : Jean Claude Michel).
Marcus Brody : Denholm Elliott (VF : Jacques Ciron).
Elsa Schneider : Alison Doody (VF : Céline Monsarrat).
Indiana Jones (jeune) : River Poenix (VF : Mathias Kozlowski).
Walter Donovan : Julian Glover (VF : Pierre Hatet).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Indiana Jones et la dernière croisade est la suite de Les aventuriers de l’arche perdue et Indiana Jones et le temple maudit.

C’est l’épisode préféré de la saga pour Steven Spielberg.

Dans la scène du Zeppelin, le ballon dirigeable, la chaleur était telle que Sean Connery et Harrison Ford ont fini en sous-vêtements. C’est pourquoi lorsqu’ils sont assis, ils ne portent pas leur pantalon afin d’avoir moins chaud.

Laurence Olivier aurait pu jouer le rôle du chevalier protégeant le Saint Graal.

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

Lorsque Donovan entre dans la pièce pour rencontrer Indiana Jones, le thème de « La Marche Impériale » de Star Wars est joué en fond.

2000 rats ont été utilisés pour le film.

Lors du rassemblement nazi, les figurants font le tristement célèbre signe du bras. Mais tous ont aussi croisé les doigts de leur autre main dans leur dos, afin de marquer leur non-appartenance au mouvement.

Si River Phoenix est blessé au menton au début du film c’est parce qu’Harrison Ford s’était fait la même blessure dans sa jeunesse. Le détail a donc été poussé loin pour que le jeune homme ressemble à l’aventurier.

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

C’est le premier Indiana Jones où le personnage secondaire n’est pas une femme.

Le temple de la fin du film existe vraiment et se trouve à Petra en Jordanie.

La plupart des costumes nazis portés par les acteurs sont de véritables uniformes datant des années 1940.

C’est Harrison Ford qui a demandé à ce que River Phoenix joue le rôle d’Indiana Jones jeune. Celui-ci s’est basé avant tout sur Harrison Ford davantage que sur le personnage qu’il incarne pour parfaire son rôle.

Pour la scène en bateau sur le canal de Venise, l’équipe de tournage a bénéficié d’une dérogation pour fermer totalement le lieu au public et pouvoir tourner leur séquence en toute tranquillité.

Le tournage s’est déroulé dans l’Utah, en Jordanie, au Texas, en Espagne, en Allemagne, en Italie, en Angleterre et au Nouveau-Mexique.

Notre critique de Indiana Jones et la Dernière Croisade.

Ce troisième opus de la saga Indiana Jones, s’oriente sur la découverte des origines du personnage de l’archéologue sans peurs, mais aussi et surtout sur la relation père/fils. En effet, très peu évoqué dans les épisodes précédents, l’historien Henry Jones a été fait prisonnier alors qu’il tentait de résoudre l’énigme autour du Saint Graal. Averti de cette disparition, son fils Indiana part à sa recherche. Il est loin de se douter que ce voyage se déroulera sous le signe d’une quête identitaire.

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

Car ce lien si particulier qui unit Indiana à son père semble tourmenter l’homme. Et il va chercher tout au long du film à faire changer son père, lui faire enfin comprendre qu’il ne lui a accordé que trop peu d’attention lorsqu’il était plus jeune.

Si ce combat semble perdu d’avance, ce n’est pas Henry Jones qui changera de vision mais Indiana. Il se résout à accepter son père tel qu’il est puisque c’est en parti grâce à lui s’il est devenu cet aventurier de renom. Et cette réflexion apportée par le film sur les enfants quelques fois injustes envers l’éducation donnée par leurs parents, se comprend ici comme une acceptation. Accepter le passé pour mieux vivre le futur, tel pourrait être le mantra du scénario.

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

En tout cas, une chose est certaine, c’est que le duo Sean Connery et Harrison Ford fonctionne à merveille ! Les gags entre les deux hommes s’enchaînent naturellement, comme si une véritable liaison s’était établie entre les deux acteurs. Et si on pensait qu’Indiana était le seul des Jones à être un séducteur averti, Henry Sr. ne semble pas en reste non plus. Et ce combat de coq amical est d’autant plus plaisant à regarder lorsque l’on connaît la filmographie de Sean Connery et ses nombreuses conquêtes dans les films James Bond. Incontestablement l’un des meilleurs duos vu au cinéma !

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

D’un point de vue filmique, Indiana Jones et la dernière croisade est quasiment identique à ses prédécesseurs. Dès les premières minutes, on y retrouve le thème de John Williams, qui sonne étrangement comme celui du futur Jurassic Park. Peut-être est-il annonciateur de la multitude de bestioles en tout genre que l’on retrouvera éparpillées aux quatre coins de l’écran durant le film ? Toujours est-il que les scènes d’action sont toujours plus originales au fur et à mesure des films de la saga. Citons celle en bateau vénitien, celle dans le caveau sacrée ou encore celle sur le train du cirque. Il ne manquait plus que Dumbo vienne secourir Indi à l’aide de ses grandes oreilles.

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

Néanmoins, la passion des objets mystiques et religieux pour le valeureux Indiana ne semble pas le quitter. Car le jeune garçon, alors joué par River Phoenix, sait dès son plus jeune âge que les reliques pillées par de malheureux escrocs doivent avoir leur place « dans un musée ». Et c’est d’ailleurs à ce moment précis de sa vie, que le jeune homme fera naître le personnage d’Indiana Jones. On en découvre donc un peu plus sur les accessoires inconditionnels du futur professeur ; fouet et chapeau, mais également sur son nom…

image indiana jones dernière croisade last crusade disney lucasfilm

Indiana Jones et la dernière croisade est sans nul doute l’un des meilleurs films de la saga. Humour, famille, action et dépaysement se complètent ici parfaitement pour donner un film plus qu’entraînant !

La note de Marine

En bref

A la découverte des origines d'Indiana Jones !
Marine Breuil-Salles
Si l'écriture est une passion, le cinéma, l'univers Disney et les parcs Disneyland le sont tout autant. Alors quoi de mieux que de pouvoir toutes les allier via un seul et même endroit ? Avec mes mots j'espère pourvoir partager avec vous cet enthousiasme de toujours au travers de fiches et de critiques sur le sujet. Et peut-être deviendrez-vous à votre tour un inconditionnel de Disney, à moins que vous ne le soyez déjà. Vous pouvez aussi retrouver mes textes dans les livres Quelle Histoire et mes articles sur Disneyland-Planet.fr, site dont je suis la rédactrice en chef.