Cinéma Hellraiser : Inferno.

Hellraiser : Inferno.

banniere-dp-vers-dlp

Affiche Poster hellraiser inferno disney dimension

Fiche technique.

Réalisateur : Scott Derrickson.
Scénariste : Paul Harris Boardman et Scott Derrickson.
Producteur : WK Border et Joel Soisson.
Compositeur : Walter Werzowa.
Société de production : Dimension Films, Miramax et Neo Art & Logic.
Distributeur : Dimension Home Video.
Sortie USA : 3 octobre 2000 (directement en DVD).
Première française : 29 janvier 2004 (Festival de Gérardmer).
Sortie française : 8 avril 2004 (directement en DVD).
Titre original : Hellraiser : Inferno.
Durée : 1h39.
Budget : 2 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

Joseph Torne enquête sur une série de meurtres atroces. Tous les indices semblent se diriger sur lui comme l’auteur des crimes alors qu’il cherche également à savoir ce qu’est la mystérieuse boîte qu’il possède.

Univers.

>> Bande originale

>> Répliques

Achats.

Casting.

Joseph Thorne : Craig Sheffer (VF : Jérôme Keen).
Tony Nenonen : Nicholas Turturro (VF : Mark Lesser).
Pinhead : Doug Bradley (VF : Inconnue).
Daphne Sharp : Sasha Barrese (VF : Inconnue).
Paul Gregory : James Remar (VF : Inconnue).
Bernie : Nicholas Sadler (VF : Inconnue).
Melanie Thorne : Noelle Evans (VF : Inconnue).
Chloe : Lindsay Taylor (VF : Inconnue).
Leon Gaultier : Matt George (VF : Inconnue).
Mr. Parmagi : Michael Shamus Wiles (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Hellraiser : Inferno est le cinquième épisode de la saga après Hellraiser : Le pacteHellraiser 2 : les écorchés, Hellraiser 3 et Hellraiser : Bloodline.

Image hellraiser inferno disney dimension

À l’origine, le scénario était un autre film d’horreur. ll fut décidé, pour des raisons budgétaires, de le relier à la saga Hellraiser.

Notre critique de Hellraiser : Inferno.

Cinquième opus d’une saga où on pensait avoir fait le tour, surtout avec l’épisode précédent.

Image hellraiser inferno disney dimension

Effectivement, cette suite porte le titre de Hellraiser sûrement pour s’assurer un certain public. On est dans un un autre style. L’enquête policière prend le pas largement vu que c’est le centre de l’intrigue. L’aspect fantastique de l’Enfer passe très loin au dernier plan. Les Cénobites sont à peine vus et quand ils le sont, tout porte à croire qu’on est dans l’esprit du policier.

Image hellraiser inferno disney dimension

Hellraiser : Inferno est plus proche du thriller que de l’horreur. L’ambiance reste toujours aussi glauque, propre à la saga. Mais le scénario va un peu plus loin. Étant donné que le film est du point de vue du policier, on est dans ses pensées et donc la perception de l’environnement est biaisée. On n’est pas vraiment spectateur. Cependant, cela aurait pu donner un film excellent si on en était resté là.

Image hellraiser inferno disney dimension

En effet, vu qu’il faut bien justifier le titre, Pinhead apparaît même pas cinq minutes cumulées dans tout le film. Les Cénobites sont un peu plus présents mais on retrouve toujours les mêmes. Le problème, c’est qu’ils n’apportent pas cet aspect horrifique qu’il faudrait. Même le tueur en série du film fait plus peur alors qu’il n’est qu’un nom et qu’on est juste témoin des dégâts qu’il cause. La fin du film part complètement dans l’irréel et on se demande presque ce que ça vient faire là.

Image hellraiser inferno disney dimension

L’acteur principal a le charisme d’un caillou. Il joue vraiment très mal, étant en plus mono-expressif. Il n’y a que dans la dernière séquence qu’il se lâche un peu plus. Pourtant, il incarne un policier corrompu, violent, drogué, infidèle… Il y avait de quoi mieux exploiter le personnage plutôt que de le rendre si brouillon. Son partenaire est un peu plus travaillé mais pas des plus mémorables. Pour le reste, il n’y a rien à signaler vraiment.

Image hellraiser inferno disney dimension

La réalisation est bancale. Par moment, c’est très bon, sur d’autres, c’est un peu plus chaotique. Cependant, les codes du thriller sont là avec son éclairage, son rythme, sa tension, son “twist” final (qui est très intéressant)… Mais le plein essor n’arrive qu’à la fin. Malheureusement, aucune vue de l’Enfer pour le côté fantastique. Les pièges sont très peu présents et on ne retrouve les chaînes de Pinhead que très tard dans le film.

Image hellraiser inferno disney dimension

Hellraiser : Inferno aurait du s’affranchir pour être un film indépendant et sans le monde de Pinhead. Mais avec le tout combiné, on en ressort assez déçu.

La note de Fabien

En bref

Pas vraiment "Hellraiser" quand même.
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.