amazon disney

Disney goofy freeway trouble

Fiche technique.

Réalisateur : Les Clark.
Scénariste : William R. Bosché.
Producteur : Walt Disney.
Compositeur : George Bruns.
Studio de production : Walt Disney Productions.
Distributeur :Buana Vista Distribution Company.
Sortie USA :22 Septembre 1965.
Titre original : Goofy’s Freeway Trouble ou Freewayphobia n°2.
Durée : 13 minutes.
Couleur : Technicolor.

Résumé.

En mauvais conducteur, Dingo nous montre ce qu’il ne faut surtout pas faire en tant qu’automobiliste lorsque l’on emprunte une autoroute.

Casting.

Dingo : Pinto Colvig.
Narrateur : Paul Frees.

En savoir plus.

Ce court-métrage est une suite de Freewayphobia N°1 sortie le 13 février 1965. Le titre alternatif de Goofy’s Freeway Trouble est d’ailleurs Freewayphobia n°2.

Notre avis.

Goofy’s Freeway Trouble est un court-métrage d’animation à portée éducative mettant en avant divers comportements dangereux lorsque l’on est au volant.

Disney goofy freeway trouble Disney goofy freeway trouble

Vérification de l’état du véhicule ou encore encombrement des remorques, tout est ici passé en revue et il est même question d’aborder des thèmes qui sont toujours d’actualité et responsables, encore aujourd’hui, de nombreux accidents tels que l’alcool, la fatigue, la vitesse ou encore l’utilisation du clignotant.

Disney goofy freeway trouble Disney goofy freeway trouble
L’alcool ou encore les dispositifs de signalisation lors d’un accident, des thèmes abordés en 1965, mais qui sont encore d’actualité !

Sur l’aspect technique, rien d’extraordinaire : les animations sont simples et minimalistes et parfois même réutilisées tout au long de la production. Avec un rythme un peu lent, il est sûrement plus divertissant qu’un cours théorique sur le sujet, mais reste, malgré tout, bien trop monotone pour véritablement s’imposer dans les mémoires.

Disney goofy freeway trouble Disney goofy freeway trouble

Si les campagnes choc de la sécurité routière ont déjà du mal à faire réagir les foules, gageons que ce dernier n’en sera pas plus convaincant auprès des conducteurs.

Cependant, il touchera peut-être davantage les plus jeunes qui deviendront, on l’espère, de bons petits soldats de la route et qui, en attendant, prendront certainement un malin plaisir à pointer du doigt, avec fierté, les manquements aux règles d’usage faites par leurs parents.