Ghost Rider.

affiche poster ghost rider disney marvel

Réalisateur : Mark Steven Johnson.
Scénariste : Mark Steven Johnson.
Producteur : Avi Arad, Steven Paul, Michael De Luca et Gary Foster.
Compositeur : Christopher Young.
Société de production : Columbia Pictures, Marvel Enterprises, Crystal Sky Pictures, Relativity Media, Michael De Luca Productions, GH One et Vengeance Productions Pty. Ltd.
Distributeur : Sony Pictures Releasing.
Première USA : 15 février 2007 (New York).
Sortie USA : 16 février 2007.
Sortie française : 21 février 2007.
Titre original : Ghost rider.
Durée : 2h04.
Budget : 110 millions de dollars.
Recette mondiale : 228,7 millions de dollars.
Recette USA : 115,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 069 617 entrées.

Résumé.

Johnny Blaze signe un pacte avec le diable pour guérir son père. Dupé, il découvre des années plus tard qu’il est devenu Ghost rider, un soldat de l’enfer.

Achats.

Casting.

Johnny Blaze / Ghost Rider : Nicolas Cage (VF : Dominique Collignon-Maurin).
Roxanne Simpson : Eva Mendes (VF : Julie Dumas).
Blackheart : Wes Bentley (VF : Damien Boisseau).
Le fossoyeur : Sam Elliott (VF : Jean-Bernard Guillard).
Méphistophélès : Peter Fonda (VF : Féodor Atkine).
Mack : Donal Logue (VF : Jérôme Pauwels).
Barton Blaze : Brett Cullen (VF : François Siener).
Gressil : Laurence Breuls (VF : Patrick Gosselin).
Wallow : Daniel Frederiksen (VF : Yann Guillemot).
Abigor : Mathew Wilkinson (VF : Jean-Marc Charrier).

En savoir plus.

Ghost Rider s’inspire du personnage de comics du même nom créé en 1972.

Le projet débute en 1992 mais fut repoussé à 2000. Finalement, en 2003 Columbia Records récupère le projet.

Eric Bana et Johnny Depp ont été envisagé pour le rôle principal.

Nicolas Cage est un fan de Ghost Rider.

image ghost rider disney marvel

Le crâne de Ghost Rider a été réalisé à partir d’une radio du crane de Nicolas Cage.

Rebel Wilson fait ses débuts au cinéma ici dans un petit rôle.

Le film devait initialement sortir le 4 août 2006.

Le tournage s’est déroulé en Australie.

Notre critique de Ghost Rider.

À nouveau un héros de comics arrive au cinéma, pour le meilleur ou pour le pire.

image ghost rider disney marvel

Nous sommes clairement dans cette seconde catégorie. Le scénario est d’une bassesse abyssal. Tout est propice au nanar dans l’histoire entre la création du héros venant d’un pacte avec le diable, d’horribles méchants démoniaques, une romance inutile, de l’action au rabais, de la vengeance, une lutte pour le pouvoir… Bref, il n’y a rien à retenir de l’intrigue. Pire encore quand au fait qu’on s’ennuie assez tant les péripéties sont fades et n’offrent aucune émotion, pas même du plaisir. Sans compter l’humour assez mauvais et des répliques caricaturales qu’elles en perdent toutes crédibilités.

image ghost rider disney marvel

S’il n’y avait que ça de mauvais. Mais non, Nicolas Cage en est un des ingrédients également. Il est ici totalement risible et surjoue comme jamais, n’étant convaincant dans quasi aucun scène. Son personnage n’a d’ailleurs aucune profondeur. Sa blessure de jeunesse ne sert à rien dans sa construction et son côté “chevalier de l’enfer” n’est là que pour faire des flammes, donnant ainsi un héros inintéressant. Eva Mendes relève largement le niveau mais elle reste la seule touche féminine qui n’est là que pour faire l’amour du héros, avec le cliché que c’était son amour d’enfance. Quant aux antagonistes, ils sont aussi mal joués que clichés. Puis nous avons le guide du héros, un gardien qui sait tout sur tout bien que venu de nulle part.

image ghost rider disney marvel

Comme le dit l’expression, “jamais deux sans trois”. On rajoute au médiocre la réalisation. Certaines scènes sonnent faux, surtout celles avec les démons. Puis quelques gros plans frôlent le nanar pour mettre tellement en avant le mauvais jeu des acteurs. Le film ne propose en plus aucune ambiance et le réalisateur semble vouloir faire du grand avec trois fois rien. Il est aussi impressionnant de voir que les effets visuels peuvent être superbes pour l’animation des flammes ou le morphing mais totalement horribles sur le crâne de Ghost Rider qui fait très numérique raté. Enfin, la bande originale n’est pas mauvaise mais n’apporte rien d’exceptionnelle.

image ghost rider disney marvel

Ghost Rider a brûlé le navet par les deux bouts.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles