Cinéma Fright Night.

Fright Night.

-

Affiche Poster Fright Night Disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Craig Gillespie.
Scénariste : Marti Noxon et Tom Holland.
Producteur: Michael De Luca et Alison R. Rosenzweig.
Compositeur : Raniin Djawadi.
Société de production : Dreamworks, Rosenzweig Films, Gaeta / Rosenzweig Films et Michael De Luca Productions.
Distributeur: Walt Disney Studios Motion Pictures et Touchstone Pictures.
Sortie USA : 19 août 2011.
Sortie française : 14 septembre 2011.
Titre original : Fright Night.
Durée : 1h41.
Budget : 30 millions de dollars.
Recette mondiale : 41 millions de dollars.
Recette USA : 18,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 182 702 entrées.

Résumé

Charlie Brewster est un élève de terminal. Tout va pour le mieux avec sa petite amie et dans sa vie jusqu’au jour où Jerry Dandridge emménage à côté de chez lui. Charlie se rend compte que Jerry est un vampire et qu’il s’attaque aux habitants du quartier.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Charlie Brewster : Anton Yelchin (VF : Donald Reignoux).
Jerry Dandridge : Colin Farrell (VF : Boris Rehlinger).
Amy Peterson : Imogen Poots (VF : Jessica Monceau).
Peter Vincent : David Tennant (VF : Guillaume Lebon).
Jane Brewster : Toni Collette (VF : Marjorie Frantz).
Evil Ed Lee : Christopher Mintz-Plasse (VF : Yoann Sover).
Doris : Emily Montague (VF : Hermine Regnault).
Mark : Dave Franco (VF : Thibaut Belfodil).
Ginger : Sandra Vergara (VF : Theresa Ovidio).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Fright Night est le remake de Vampire, vous avez dit vampire ? de 1985.

Chris Sarandon, le “Jerry” de 1985, fait une apparition ici comme le conducteur qui emboutit le voiture de la mère de Charlie.

Image Fright Night Disney touchstone

Avant son décès en janvier 2008, Heath Ledger était pressenti pour tenir le rôle de Jerry.

Le tournage s’est déroulé au Nouveau-Mexique.

Notre critique de Fright Night.

A nouveau un film avec un vampire, éternel “monstre” du cinéma.

Image Fright Night Disney touchstone

Rien de bien sensationnel pour le scénario, du classique et du déjà-vu, aucunes prises de risques. Enfin si, le fait d’avoir mis un vampire un peu plus “moderne” dans sa manière d’être mais qui possède toutes les marques du genre (vivant de nuit, peur du Soleil, contamination de ses victimes, crucifix…). Mais tout sent tellement le réchauffé que rien ne nous surprend ni ne nous captive.

Image Fright Night Disney touchstone

A la rigueur, seule une scène sort vraiment du lot mais plus par sa réalisation que par son intrigue : le plan-séquence dans la voiture. Une course poursuite se déroulant en continue avec une caméra se trouvant au centre de la voiture et ne cessant de montrer ce qui se passe autour et à l’intérieur. Une réussite technique et visuelle qui vaut le coup d’œil. Pour le reste, les effets spéciaux de Fright Night sont corrects même si la version “vampire” de Jerry est là encore assez cliché. Quant à la bande originale, elle a son petit côté effrayant pour donner suffisamment de tensions mais sans pour autant être mémorable.

Image Fright Night Disney touchstone

Fright Night repose surtout sur son casting convaincant pour chacun des rôles, à commencer par Colin Farrell vraiment effrayant dans son jeu, alternant entre séducteur et prédateur. Il a bien su cerner le mythe du vampire pour le transposer à l’écran. Le personnage de Charlie, l’étudiant voisin, est crédible sauf vers la fin lors de la scène de l’éradication des vampires. Un changement d’attitude qui surprend afin de jouer au “sauveur”. Amy ne joue pas pour une fois le rôle de la “blonde à sauver”, son personnage est intéressant et offre vraiment quelque chose à l’intrigue. Enfin, David “Doctor Who” Tennant incarne un spécialiste des vampires assez barré et amusant.

Image Fright Night Disney touchstone

Fright Night est donc passable mais n’apporte rien de nouveau aux films de vampires habituels.

La note de Fabien

En bref

Sans plus.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB