amazon disney

walt disney animation disneytoon studios affiche frere ours 2 poster brother bear 2

Fiche technique.

Réalisateur : Benjamin Gluck.
Scénariste : Rich Burns.
Producteurs : Jim Ballantine et Carolyn Bates.
Société de production : DisneyToon Studios.
Compositeurs : Matthew Gerrard, Dave Metzger et Robbie Nevil.
Sortie USA : 17 Août 2006.
Sortie française : 13 Septembre 2006.
Titre original : Brother Bear 2.
Durée : 1h14.

Résumé.

Nita, une amie d’enfance de Kenaï, est sur le point de se marier. Mais les esprits s’en mêlent et tant que Nita ne brisera pas l’amulette offerte par Kenaï quand ils étaient jeunes, elle ne pourra pas se marier. Elle part donc à la recherche de l’ours Kenaï, toujours accompagné de Koda.

Casting.

Kenaï : Patrick Dempsey (VO) – Bruno Choël (VF).
Koda : Jeremy Suarez (VO) – Gwenvin Sommier (VF).
Nita : Mandy Moore (VO) – Laura Préjean (VF).

En savoir plus.

Le film est sorti directement en vidéo et est la suite de Frère des Ours.

Notre avis.

Souvent les suites n’égalent pas leur prédécesseur mais celle-ci s’en sort très bien et recevra de ce fait un bon accueil de la part du public.

Kenaï est encore un ours attentif à la vie de son frère de cœur Koda, qui lui, est toujours aussi bavard. Ces deux personnages sont donc identiques à l’opus précédent, ce qui n’est pas le cas de Truc et Muche qui étaient tordants de rire dans Frère des Ours mais qui, ici, ne sont que deux figures censées apporter l’humour sans y arriver (peut-être est-ce du au fait que ce ne sont plus les voix d’Omar et Fred ?). Nouveau personnage, féminin cette fois-ci, Nita, qui a une peur bleue de l’eau puisqu’elle a failli mourir dedans. Il est d’ailleurs très rare de faire face à des personnages ayant de véritables phobies. Malheureusement il y a un côté prévisible à ce film, Nita souhaite se marier à un homme et pour se faire elle doit retrouver Kenaï et détruire avec lui le médaillon qu’il lui avait offert. On se doutait donc que les deux finiraient par tomber d’amour l’un pour l’autre. Mais dans un sens, ceci est la suite logique puisque le précédent opus nous présentait l’amitié, il fallait bien un peu d’amour dans tout ça et après tout Kenaï a le totem de l’ours, soit de l’amour. Il y a bien moins de personnages secondaires ici et on regrettera de ne pas en retrouver certains, notamment la famille de Kenaï qui n’est pas présente à son mariage (voir Sidka ou l’aigle représentant Dinahi aurait été un petit plus au film). On ne peut s’empêcher de comparer les deux volets et on s’aperçoit forcément que l’humour n’est que moins présent ici, mais il laisse place à des sentiments nouveaux.

Moins impressionnant visuellement que le premier qui était un chef d’œuvre au niveau des décors, il reste quand même à un bon niveau pour une suite et on retrouve des éléments importants comme les aurores boréales pour ne citer qu’elles.

La musique du premier épisode était signée Phil Collins, l’espoir de le retrouver était donc là (il a déjà eu l’occasion de travailler sur un film et sa suite avec Tarzan et Tarzan 2) mais il ne renouvela pas l’expérience. Bien que la musique soit de plutôt bonne qualité, elle n’égale pas celle du premier.

Frère des Ours 2 fait partie des suites ayant su s’imposer, il vous fera certes moins rire ou rêver que son prédécesseur, mais voir cette histoire d’amour vaut le coup.