amazon disney

Registre qui change un peu de d’habitude par rapport aux publications du site mais qui permettra d’éclaircir certains points qu’on peut lire à droite et à gauche sur Internet, entre ceux qui se posent des questions (légitimes) et les “haters”, ceux qui critiquent sans savoir.

flynn raiponce tangled eugene disney

Qu’est-ce qu’un influenceur ?

Derrière ce néologisme, un influenceur est une personne possédant un média social, que ce soit un site, un blog, une page Facebook, un profil Twitter… qui diffuse du contenu à une communauté. Le contenu est souvent lié à une marque ou à une thématique (voyages, maquillages, vêtements…). Mais dans notre cas présent, ce sera une marque : Disney.

Avec l’évolution du web, le marketing a changé également et ne se contente plus d’affiches ou de spots publicitaires. Avec l’arrivée des réseaux sociaux et de la facilité de partager un contenu, les marques sont très présentes via ce mode de communication.

Le web, c’est simple, alors pourquoi les marques n’en tireraient pas avantage grâce à sa propre communauté ? C’est pourquoi il arrive que les marques s’intéressent de près à certains “blogueurs” (on va les appeler comme ça dans cet article) qui font leur promotion. Pour les marques, c’est bénéfique car les blogueurs ont un public bien ciblé.

Voyons alors comment ça s’implique pour nous, avec la marque Disney, que ce soit bien Disney-Planet comme Pixar-Planet. Evidemment, avec son lot de clichés qui circulent sur le net (cela s’adresse aussi bien à nous qu’à d’autres “confrères”).

Vous êtes devenus influenceurs car c’est à la mode !

Et bien non ! Déjà, Pixar-Planet a été fondé en 2010, à une époque où justement les “influenceurs” n’existaient pas vraiment encore. Le site a été fondé suite à une passion pour les studios Pixar et son but premier n’était que de partager cette passion. Donc j’étais bien loin lors de la création de ce site d’influer sur quoi que ce soit avec ses 20 visiteurs par jour à ses débuts.

Concernant Disney-Planet, fondé en 2014, c’était de la même manière pour partager la passion disneyenne (et surtout cinématographique).

suzy mice disney personnage character cendrillon cinderella

Le tournant s’est plus marqué en 2013 lorsqu’a été fondé le Disney Social Club par The Walt Disney Company France. C’est un groupe de blogueurs en tout genre réuni autour d’une même passion : Disney.

Disney Social Club est une plateforme nous donnant les actualités Disney du moment que nous pouvons relayer ou non sur nos sites.

Vous avez plein d’avantages grâce à Disney, je suis trop jaloux, je veux pareil !

C’est bien entendu la remarque qui vient le plus souvent. C’est à la fois vrai et faux. Il faut savoir que grâce au Disney Social Club, effectivement nous sommes invités à des projections presse, des avant-premières, des tables rondes avec les artistes… Il arrive également qu’on reçoive des produits à tester (livres, magazines, jouets…).

Cependant, ce n’est pas un acquis pour autant. Les projections sont en place limitées et on n’est pas obligatoirement reçu à chaque fois. Il faut s’inscrire et espérer obtenir le sésame. De plus, il faut également pouvoir être disponible aux dates indiquées, ce qui n’est pas toujours le cas.

jack sparrow personnage pirate caraibes malediction black pearl disney character caribbean curse

J’ajoute également que Pixar-Planet et Disney-Planet sont affiliés avec shopDisney (anciennement Disney Store) depuis plusieurs années également. Cette chaîne nous invite également à des journées de découvertes des futurs produits où nous pouvons les voir en avant-première. Parfois, le partenariat va un peu plus loin avec des jeux concours organisés quelques fois dans l’année où nous sommes chargés de créer les modalités de participation et shopDisney se chargent de l’envoi des produits. Ces produits ne sont pas choisis par mes soins, shopDisney me demande si un nouveau concours m’intéresserait et ils me proposent des lots à gagner en fonction de la sortie du film du moment.

Etant donné que nous ne sommes pas en lien avec Disneyland Paris (nous ne traitons pas ce sujet), nous n’avons donc aucune invitation de leur part (logique).

Vous avez pu visiter les studios Pixar, trop la chance !

Oui, c’est le plus magnifique des cadeaux qui m’a été donné de faire en 2013 puis à nouveau en 2017. Il faut savoir que les studios Pixar ne sont pas visitables par le public et il faut que quelqu’un de l’intérieur valide le passage à la guérite de sécurité à l’entrée. Et non, je n’ai pas jouer aux lèches-bottes pour obtenir cette invitation. Je n’en ai même pas fait la demande.

Pixar Animation Studios connaissait mon site Pixar-Planet et ce par le travail fourni et le fait qu’il prenait une place importante dans la sphère Disney. Ce sont eux-mêmes qui m’ont dit : “on t’ouvre les portes pour que tu fasses une visite”. L’invitation ne comprenant que l’entrée, il fallait donc bien payer l’avion et l’hôtel sur place. Je reviendrais plus bas sur ce point.

Trop facile dans ce cas, moi aussi je vais créer un blog et faire pareil !

Nous ne vous en empêcherons pas. Mais il ne faut pas croire que ça se fait en un claquement de doigts. Pour ma part, quand je travaille en journée (car oui, un influenceur a une vie à côté, être blogueur n’est pas toujours un job), je consacre de deux à quatre heures par jour sur le site. Quand je suis de repos, ça peut grimper jusqu’à dix heures par jour.

Si Disney nous invite à des événements, ce n’est pas juste pour faire joli. Ils attendent derrière qu’un compte-rendu ou une critique soit faite, afin de justement vous faire partager ça en dehors des médias traditionnels (journaux, télévision…).

Concernant ce “travail” (si on peut appeler ça comme ça), il consiste à traiter de l’actualité (Disney Social Club ne nous envoie pas toujours toutes les informations donc il faut fouiller le net pour en trouver), de regarder des films pour en faire une critique, trouver des informations à mettre sur la fiche (étant donné qu’on ne se contente pas juste de mettre notre avis mais aussi des anecdotes de tournage, de trouver des images d’illustrations…). En terme de chiffres, pour cette année 2018 jusqu’à écriture de cet article (donc le 20 septembre), Pixar-Planet et Disney-Planet ont eu 173 critiques de productions et près de 180 actualités.

chat de cheshire cat personnage character alice au pays des merveilles in wonderland

De plus, il faut également gérer tout l’aspect technique du site et son administration.

Je gère également les réseaux sociaux où je tente de faire vivre la page et de proposer quelque chose à la communauté qui s’est formée au fil du temps.

Enfin, chaque actualité publiée est écrite entièrement par mes soins. Je ne fais pas un vulgaire copier/coller du communiqué de presse. J’apporte des informations en plus, des descriptions, ou même des analyses dans la mesure du possible. Et ça, ça prend du temps.

Avec les publicités, vous devez gagner un maximum d’argent !

C’est une des idées reçues les plus répandues. Oui, nous avons de la publicité sur le site et nous le revendiquons comme tel.

Pendant un temps, nous avions même de la publicité plus “intrusive” qui n’avait aucun rapport avec le site mais nous avons décidé de la retirer. En terme de publicité, vous retrouvez shopDisney, Amazon et Wistitee (avec qui nous avons déjà organisé des concours de T-shirt thémés sur l’univers Disney). Les annonces sont ainsi plus ciblées.

Le simple fait que la publicité s’affiche ne donne pas une source de revenus (contrairement au régie publicitaire comme Adsense ou autre du même genre). Il faut que l’internaute clique sur la bannière puis fasse un achat. Une fois la commande finalisée et payée, après un certain délai, nous touchons une commission sur la vente.

prince jean john personnage character disney robin bois hood

N’allez pas croire que ce sont des sommes mirobolantes, loin de là ! A la fin de l’année, au final ça rembourse tout juste les frais annuels des sites.

Car oui, un site ça coûte de l’argent ! Il faut compter les frais d’hébergement, les noms de domaine, les mises à jour parfois payantes pour assurer une bonne stabilité technique… Sans compter évidemment que toutes les projections presse se font sur Paris même. Quand on n’habite pas la capitale (ou qu’on a déménagé pour mon cas personnel loin de Paname), il faut aussi compter le transport et l’hébergement (sauf si on a une âme charitable pour nous loger). Sans compter que par moment des petits concours sont organisés par moi-même et que c’est donc moi qui achète les lots. De même, chaque année je me rends au Festival d’Animation à Annecy. J’ai le badge “presse” mais le transport et l’hôtel sont à ma charge.

Donc oui, c’est toujours plaisant de voir des ventes se faire et que vous me rendez service en faisant des achats (surtout quand sur Amazon je touche une commission sur la totalité de la commande que vous faîtes, Disney ou pas Disney). Cela permet d’investir sur le site.

Sinon, oui il est possible d’en vivre et certains y arrivent mais ça demande quand même énormément de travail et devoir faire face à tous les “haters”.

En fait, vous le faites pour la gloire et l’audience !

Si c’était le cas, on changerait notre politique éditoriale.

Oui, c’est une fierté de voir parfois la notoriété que ça peut engendrer, surtout avec Pixar-Planet qui a réussi à s’imposer comme une référence francophone sur Pixar, avec sa mention dans des magazines ou dans des livres, ou même des articles relayés par la presse étrangère. Pour Disney-Planet, plus méconnu, ce n’est pas grave, c’est la passion qui prime avant tout !

On pourrait effectivement faire du racoleur avec des articles à buzz (même si ça porte un surnom plus réaliste), des polémiques à deux balles histoire que les gens commentent à tout va, de publications sans aucun rapport avec Disney… Mais ce n’est pas dans notre optique. Et ça ne le sera jamais ! Que ce soit sur le site ou les réseaux sociaux (surtout ceux là, dont Facebook où j’avoue que je suis le plus actif), c’est toujours dans une bonne mentalité bon enfant et amusante. Je n’irais jamais vous critiquer personnellement ou vous attaquer. Même si on n’a pas le même point de vue, ce ne sera pas une guerre de commentaires.

mister big disney personnage character zootopie zootopia

Concernant l’audience, il ne faut pas se cacher, n’importe quel site qui prend de l’ampleur regarde ses statistiques. Ainsi, on peut voir ce qui fonctionne, ce qui plait ou non, afin de mieux cibler les fois suivantes. Puis même si un sujet d’article n’a strictement aucune popularité, ça ne nous fera pas changer d’avis sur la création de contenus qui nous plait.

Sans oublier que nous ne traitons même pas des parcs Disneyland, alors que justement c’est une très grosse source d’audience (il suffit de voir le nombre de médias traitant de ce sujet). Ma passion première reste le cinéma et les séries et je n’ai pas le temps de traiter de l’univers des parcs.

Vous dîtes forcément que du bien de Disney !

C’est vrai ! Quand le film est bien en fait. On ne s’auto-censure pas pour rester dans les petits souliers de la maison de Mickey.

Quand une production est magnifique, on le dit mais quand le film est mauvais, on le dit également ! Comme on ne se contente pas d’un simple “j’aime / j’aime pas”, chaque critique est argumentée afin de montrer ce qui nous a plu et ne nous a pas plu. On reste objectif le plus possible.

shenzi banzai ed hyene hyena disney animation personnage character roi lion king

Malgré cela, car Disney nous demande parfois nos impressions sur tel ou tel événement, nous sommes toujours conviés à d’autres projections. Puis si un jour nous ne sommes plus invités car ils ont jugé qu’une critique était trop mauvaise pour leur image, ce serait dommageable pour nous mais on s’y fera. On attendra la sortie cinéma au lieu de voir le film quelques semaines avant (comme ce qui arrive parfois cette année vu qu’on n’est pas toujours disponible).

Vous êtes des dizaines à rédiger, je suis sûr !

Et même qu’on a toute une hiérarchie et panoplie de directeurs, des secrétaires et des assistants !

Cela pourrait surprendre mais non, on est une équipe très, très réduite. C’est simple, en 2018 on est que trois (au plus fort du site lors de sa création on n’était même pas dix), dont moi à quasi plein temps (sur mon temps libre évidemment). Certains sites/blogs/réseaux sociaux sont dix, voire vingt ou même trente, mais ce n’est pas notre cas, d’où notre fréquence de publication et que nous ne pouvons pas traiter de tout.

genie personnage character disney animation aladdin

Etre influenceur, c’est plus un “nom d’un site” qu’une personne définie. On peut être seul ou un groupe, c’est plus le travail fourni qui fait “influer” que les personnes qui sont réellement derrière.

Conclusion !

Que ce soit Pixar-Planet ou Disney-Planet, on ne conçoit pas comme des influenceurs. On est juste des passionnés du sujet (sans se considérer comme des incollables) qui partageons ce qu’on aime. Comme on garde également une sorte d’anonymat, aussi bien dans le contenu que sur la forme, on est plus proche du “journaliste” (sans se revendiquer comme tel).

Pour conclure, on continuera à faire ce qu’on fait pendant encore longtemps, tant que la passion est là !

NB : cet article est sponsorisé par BNL et la chaîne de restauration Pizza Planet !