Dumbo (Film – 2019).

, par et
affiche poster dumbo film disney

Fiche technique.

Réalisateur : Tim Burton.
Scénariste : Ehren Kruger.
Producteur : Justin Springer, Ehren Kruger, Derek Frey et Katterli Frauenfelder.
Compositeur : Danny Elfman.
Société de production : Walt Disney Pictures.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 29 mars 2019.
Sortie française : 27 mars 2019.
Titre original : Dumbo.
Durée : Inconnue.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé

Holt Farrier, une ancienne gloire du cirque, revient de la guerre. Il est recruté par Max Medici afin de s’occuper d’un éléphanteau aux grandes oreilles. Quand les gens découvrent qu’il peut voler, V.A. Vandevere et Colette Marchant décident d’en faire une star.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

A venir.

Casting

Holt Farrier : Colin Farrell (VF : Inconnue).
Max Medici : Danny Devito (VF : Inconnue).
V. A. Vandemere : Michael Keaton (VF : Inconnue).
Collette Marchant : Eva Green (VF : Inconnue).
La fille d’Holt : Nico Parker (VF : Inconnue).
Le fils d’Holt : Finley Hobbins (VF : Inconnue).
Brugelbecker : Lars Eidinger (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Dumbo est inspiré du long-métrage d’animation Disney sorti en 1941. Il fait partie d’une série d’adaptations des classiques animés du studio en film live.

Dumbo est réalisé par Tim Burton. Le réalisateur, scénariste et producteur américain a déjà collaboré avec la firme aux grandes oreilles en 2010, avec l’adaptation live d’Alice au pays des merveilles.

Image dumbo film disney

Au cours de la D23 2017, le casting du film est enfin annoncé et une image des coulisses mettant en avant le fameux train Casey Jr est mise en avant !

Le tournage débute en juillet 2017.

Notre critique de Dumbo.

Dans la longue série des adaptations en prises de vues réelles, le classique d’animation Dumbo en fait partie. Mais surtout, c’est aussi le retour de Tim Burton à la manœuvre.

Image dumbo film disney

Le film dure plus de deux heures, bien plus que sa version animé d’il y a quelques décennies. On se demande alors ce qui va servir à combler tout ce temps.Tout d’abord, ne vous attendez pas à une vulgaire copie du dessin animé. Proportionnellement, 75% du long-métrage est inédit. En effet, Disney nous offre ici beaucoup de choses inédites ou approfondies, permettant de mieux apprécier l’ensemble. Les émotions sont de rigueur et des scènes sont sublimées, allant encore plus loin que la version de 1941, à l’instar des adieux de Madame Jumbo à son enfant ou la scène du numéro des clowns pompiers. On est constamment sous le charme. Burton en profite pour ajouter de nombreux clins d’œils à des passages clés : une cigogne qui se pose non loin de la naissance de Dumbo, la petite souris habillée en rouge dans sa cage… (on reviendra sur ce point plus loin).

Image dumbo film disney

Puis quand vient enfin le clou du spectacle, on regarde sa montre et on se rend compte que nous en sommes qu’à la moitié du film Dumbo. Et oui, la première heure est extrêmement riche et dense de séquences. La seconde moitié du film va plus loin que son oeuvre d’origine en explorant un autre univers. Avec Dreamland, réalisation d’un homme très créatif qui a conçu un parc d’attractions de grande envergure, on ne peut s’empêcher de comparer ça aux parcs Disneyland et à Walt Disney lui-même, qui a ici une image bien plus négative qu’on aurait pu le penser. Le film s’oriente alors sur l’exploitation pécuniaire du grand spectacle et des conséquences que cela engendre. C’est aussi une grosse séquence de l’évasion de Dumbo de ce parc dans sa propre quête personnelle.

Image dumbo film disney

Là où le film Dumbo diffère surtout de l’original se trouve dans ses personnages. Déjà évidemment nous avons Dumbo, attendrissant à souhait et dégageant beaucoup d’émotions dans son regard. Un vrai petit enfant qui veut s’amuser et retrouver sa mère. Les scènes les mettant tout d’eux ensemble sont de vraies pépites sentimentales. Mais surtout, Timothée est complètement absent du long-métrage, et oui ! A la place, sa personnalité et ses actes sont divisés à travers les nouveaux personnages. A commencer par Holt (Colin Farrell, brillant ici) qui est le dresseur d’éléphants, victime de guerre et veuf, devant élevé ses deux enfants dans le milieu du cirque. Mais la souris se retrouve surtout à travers les enfants justement. Ces derniers sont ceux qui vont découvrir les capacités de Dumbo et lui faire faire de grandes choses : voler et s’accepter comme il est malgré les moqueries des autres. Ensuite, nous avons Colette (jouée par Eva Green), une artiste qui se montre tout d’abord hautaine avant d’être finalement plus humaine et du côté de l’éléphanteau. Enfin, nous avons Medici (Danny DeVito) qui est le propriétaire du cirque qui se laisse manipuler par la gloire et les belles paroles avant de se rendre compte de ce qu’il devient. Autant de personnages qui compensent l’absence de la souris pour offrir différents points de vue. Pour conclure, le film dispose d’un antagoniste majeur, Vandemere (Michael Keaton), qui est un visionnaire orgueilleux et cupide.

Image dumbo film disney

Tim Burton a son style bien à lui dans le cinéma et ça se ressent parfaitement dans Dumbo. Quelle classe ! Entre sa maîtrise de l’éclairage, des couleurs et de la photographie, on alterne entre différentes ambiances avec toujours beaucoup de succès et le souci du détail. Mention spéciale à Dreamland où il s’est complètement lâché et plus encore dans l’Île aux cauchemars. On sent qu’il est derrière chaque plan tant ils sont travaillés et pensés pour apporter quelque chose et ce dès la séquence d’ouverture du film. On regrettera cependant la séquence des éléphants roses, enfin, regret sans trop l’être. Disons que jusqu’ici le film était très réaliste et intense (malgré l’envol de Dumbo) et cette scène se veut plus déconnectée du reste. Pourtant, elle apporte son lot de féerie tant le visuel est sublime.

Comme souvent avec Burton, Danny Elfman est à la manoeuvre pour la bande originale. Lui aussi à son propre style et quel plaisir auditif il nous procure ! C’est fantastique, sensible, intimiste, grandiose… Chaque mélodie a son caractère. Surtout, on retrouve quelques mélodies du film d’animation modernisée, tantôt proche tantôt lointaine, se mariant parfaitement avec le reste.

Image dumbo film disney

Enfin, comment ne pas évoquer un sujet central de l’actualité : les animaux en captivité dans les cirques. On se demande si Disney allait suivre les recommandations de la PETA qui demandaient à ce que le film Dumbo passe un message d’alerte. En réalité, ce n’est pas dit explicitement mais on sent la volonté de ne pas taire le sujet. Le début du film montre effectivement la violence faite par un dresseur sur les éléphants et ce à plusieurs reprises. La seconde partie du métrage en montre encore quelques points sans entrer dans le vif du sujet. Il faudra attendre la conclusion pour que ce soit explicitement dit à travers une réplique. Oui le thème est traité mais une scène complète aurait été encore meilleure pour faire passer le message.

Image dumbo film disney

Le film Dumbo est donc une véritable réussite avec très peu de défauts. Que ce soit le message sur la captivité animale dans les cirques, le rejet de ce qui est différent, l’amour maternel plus fort que tout, l’amitié… tout y passe. Cela faisait longtemps qu’on attendait ça.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney