DERNIÈRES ACTUALITÉS

Super Noël : Tim Allen reprend le rôle pour la série.

Le Père Noël repart pour de nouvelles aventures !

Real Steel : une série du film en développement.

Nouveau dérivé d'un long-métrage !

Fresh : nouveau film de Disney+.

Une nouvelle rencontre amoureuse !

Mort sur le Nil : les affiches des personnages.

Hercule Poirot et ses suspects se montrent !

Bob’s burgers : la bande-annonce du film !

La série d'animation débarque au cinéma !

Dopesick.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster dopesick disney

Créateur : Danny Strong.
Réalisateur : Michael Cuesta, Barry Levinson, Patricia Riggen et Danny Strong.
Scénariste : Beth Macy, Benjamin Rubin, Danny Strong, Jessica Mecklenburg et Eoghan O’Donnell.
Producteur : Richie Kern, Guin McPherson et Perri Peltz.
Compositeur : Lorne Balfe.
Société de production : John Goldwyn Productions, 20th Century Fox Television, 20th Television, Fox 21 Television Studios, Littlefield Company et Touchstone Television.
Distributeur : Hulu / Disney+ Star.
Première diffusion USA : 13 octobre 2021.
Première diffusion française : 12 novembre 2021.
Période : 2021.
Titre original : Dopesick.
Durée moyenne d’un épisode : 1h00.
Nombre de saisons : 1 saison.
Nombre d’épisodes : 8 épisodes.

Résumé.

Aux États-Unis dans les années 1990, le laboratoire Perdue Pharma sort l’OxyContin, un médicament anti-douleur. Dix ans plus tard, Rick Mountcasle enquête sur les méthodes commerciales abusives de cet opioïde qui présente de sérieux risques d’addiction.

Casting.

Samuel Finnix : Michael Keaton (VF : Bernard Lanneau).
Rick Mountcastle : Peter Sarsgaard (VF : Guillaume Lebon).
Richard Sackler : Michael Stuhlbarg (VF : Bruno Choël).
Billy Cutler : Will Poulter (VF : Adrien Larmande).
Randy Ramseyer : John Hoogenakker (VF : Thierry Ragueneau).
Betsy Mallum : Kaitlyn Dever (VF : Leslie Lipkins).
Bridget Meyer : Rosario Dawson (VF : Annie Millon).

En savoir plus.

Dopesick est l’adaptation du livre Dopesick: Dealers, Doctors and the Drug Company that Addicted America de Beth Macy publié en 2018.

La série est tiré d’événements réels.

image dopesick disney

Le projet est annoncé en juin 2020.

Le tournage s’est déroulé en Virginie de décembre 2020 à mai 2021.

Liste des épisodes.

Voir la liste

1×01. Un remède miracle (VO : First Bottle).
1×02. La douleur extrême (VO : Breakthrough Pain).
1×03. Le 5e signe vital (VO : The 5th Vital Sign).
1×04. Pseudo-addiction (VO : Pseudo-Addiction).
1×05. Le lanceur d’alerte (VO : The Whistleblower).
1×06. Frappez les toxicos (VO : Hammer the Abusers).
1×07. Avertissement de boîte noire (VO : Black Box Warning).
1×08. Le procès contre Purdue (VO : The People vs. Purdue Pharma).

[collapse]

Notre critique de Dopesick.

Un sujet tiré d’un fait réel et qui se veut très sérieux surtout vu le contexte actuel, tout pour être prometteur.

image dopesick disney
image dopesick disney

On le dit d’entrée, cette série est hautement addictive. Ce qui est un comble pour une série qui traite de l’addiction. Traversant plusieurs années de ce scandale américain, on est pris par les différentes intrigues. Tout d’abord, celle du médecin qui vend un nouveau médicament jugé très efficace mais qui va se rendre compte que trop tard des effets néfastes que cela engendre et qu’il va vouloir se racheter. Puis celle de la jeune patiente blessé qui trouve dans ce produit un sentiment de réconfort avant de sombrer dans la dépendance et tous ses travers, reflétant alors ce que vit une partie de la population américaine. De l’autre, on y voit les procureurs qui travaillent d’arrache pied afin de protéger les gens et qui se battent contre vents et marrées mais aussi envers les politiques tant les enjeux sont énormes et le pari hautement risqué. Ensuite, avec les commerciaux qui doivent vendre un produit et qui arrivent à se faire avoir par le marketing très efficace. Enfin, avec le laboratoire pharmaceutique qui veut à tout prix vendre son médicament et qui va devoir gérer les différentes frondes qui lui tombent dessus. On a droit à de l’émotion mais faite de manière subtile car le sujet est grave et parfaitement traité. Le travail sur l’écriture est excellente.

image dopesick disney
image dopesick disney

C’est là que la série frappe fort en donnant un coup de pied dans la fourmilière. En effet, la dénonciation est clairement prononcée. Big Pharma est la cible de cette production. On y voit ainsi la corruption à tous les niveaux jusque dans la sphère politique et judiciaire, les magouilles en tout genre, le profit avant la sécurité des patients, la main mise sur la communication pour convaincre aussi bien les gens que les commerciaux (une sorte de lobotomisation des cerveaux), les effets secondaires connus mais clairement minimisés afin de vendre davantage. C’est percutant et ça fait aussi froid dans le dos. Bien que cette affaire date d’il y a quelques années à peine, la série est en parfait écho de ce que traverse le monde actuellement et sa date de sortie n’est sûrement pas anodine.

On ne va pas détailler tous les protagonistes qui composent cette série mais le casting est excellent. Chacun permet d’apporter un point de vue et on s’attache rapidement à eux. On suit la descente aux enfers d’une patiente et on comprend la détresse qu’elle vit car cela ne dénonce pas les « drogués » mais plutôt qu’un médicament censé soigné va en faire les rendre accro. Le médecin, incarné par Michael Keaton, est également touchant car il était en première ligne pour prescrire un médicament en pensant bien faire et il va se battre à son tour contre ça. On apprécie tout notamment les trois procureurs qui se battent avec leur conviction et qui ont une droiture à toute épreuve pour s’en prendre aux très grands. Les deux commerciaux qu’on suit sont aussi intéressants, entre une qui rêve d’argent et de gloire tandis que l’autre se met de plus en plus à douter du bien fondé de son travail. Enfin, les pontes de Purdue Pharma sont comparables à une mafia à vouloir tout contrôler, tout corrompre, plaçant ses pions où il faut pour avoir le tapis rouge.

image dopesick disney
image dopesick disney

En seulement huit heures, la réalisation retrace ainsi toute cette affaire. Là où on aurait pu suivre quelque chose de chronologique, le montage alterne entre les époques s’en jamais qu’on soit trop perdu. Ainsi, on suit du début de la « crise » et son avancée en suivant également le procès et les décisions de justice, permettant de faire des parallèles tout en étant conquis par le rythme et la mise en scène. On n’a aucun temps mort ni séquences inutiles. Ce n’est pas une série avec effets spéciaux ou autre action, c’est presque un documentaire mais en le vivant réellement. C’est très efficace et on ne ressort pas indemne de cette série.

Dopesick est à coup sûr une série excellente qui marquera l’année 2021.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.