Cinéma Donald et les pygmées cannibales.

Donald et les pygmées cannibales.

-

Affiche Poster donald pygmées cannibales spare rod disney

Fiche technique.

Réalisateur : Jack Hannah.
Scénaristes : Nick George et Roy Williams.
Producteur : Walt Disney.
Compositeur : Oliver Wallace.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : RKO Radio Pictures.
Sortie USA : 15 janvier 1954.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Spare the Rod.
Durée : 6min57.

Résumé

Donald joue avec ses neveux et leur imagination débordante.

Achats.

Casting

Donald : Clarence Nash (VF : Inconnue).
Pygmées : Pinto Colvig (VF : Inconnue).
Le narrateur : Bill Thompson (VF : Inconnue).

Images.

En savoir plus.

Le titre original est basé sur un vers du poème Hudibras du XVIIème siècle de Samuel Butler : “Then spare the rod and spoil the child” (qui se traduit par “qui aime bien châtie bien”).

Image donald pygmées cannibales spare rod disney

Donald et les pygmées cannibales a connu la censure car même pour l’époque, les caricatures sur les pygmées étaient trop fortes en plus de les mettre comme attraction d’un cirque. Ses diffusions télévisées ont donc la moitié du court-métrage de supprimée.

L’insulte anglaise “bitch” est entendue dans le court, une première dans la série.

Notre critique de Donald et les pygmées cannibales.

À se demander comment dans les années 1950 un tel court a pu voir le jour par les studios Disney. Si la moitié est amusante avec Donald qui tente de jouer avec ses neveux à travers diverses mises en scènes, l’autre moitié est plus choquante avec la caricature de trois pygmées qui seraient en plus des cannibales.

Image donald pygmées cannibales spare rod disney

On assiste donc à la panoplie du cliché avec Donald qui va se faire cuire pendant que les pygmées préparent la recette. On décroche assez vite et si un enfant s’en amusera, un adulte sera plus choqué.

Image donald pygmées cannibales spare rod disney

De plus, pourquoi en avoir fait une sorte de livre chapitré avec la présence du narrateur et de “pages” faisant office de transition. Enfin, la petite conscience n’est pas très utile.

Donald et les pygmées cannibales est à oublier alors qu’il avait un bon concept de base.

La note de Fabien

En bref

Une petite partie amusante et une grosse partie assez honteuse.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB