Don Donald.

, par
Affiche Poster don donald disney

Fiche technique.

Réalisateur : Ben Sharpsteen et Lou Debney.
Scénaristes : Carl Barks, Merrill De Maris, Otto Englander, Jack Hannah et Webb Smith.
Producteur : Walt Disney.
Compositeur : Paul Smith.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : United Artists.
Sortie USA : 9 janvier 1937.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Don Donald.
Durée : 7min45.

Résumé

Donald tente de séduire une belle demoiselle.

Achats.

Casting

Donald : Clarence Nash (VF : Inconnue).
Donna : Clarence Nash (VF : Inconnue).

Images.

En savoir plus.

Don Donald signe le premier de la série “Donald Duck” (Une petite poule avisée étant un Silly Symphony et Donald et Pluto faisant partie de la série Mickey Mouse). Daisy fait également sa toute première apparition, bien qu’intitulée ici Donna Duck.

Image don donald disney

A l’origine, ce métrage devait faire partie intégrante de la série des Silly Symphonies, le mulet étant le héros principal et les autres personnages étant secondaires et anonymes. Le court devait avoir pour titre The Little Burro. Wilfred Jackson laisse sa place de réalisateur à Ben Sharpsteen et celui-ci incorpore les deux personnages : Donald et Donna.

L’auteur de bandes dessinées Carl Barks ajouta dans ses œuvres Donna comme la sœur de Daisy.

Image don donald disney

La voix de Donald, qui est celle de Clarence Nash, est également celle de Donna. L’interprète l’a rendue juste plus aigüe.

Notre critique de Don Donald.

On connaissait le Donald au fort caractère mais on le connaissait moins séducteur et c’est ce qu’il est ici. Il est plaisant de le voir ainsi. En revanche, celle qui deviendra “Daisy” est assez insupportable et se met en colère très facilement.

Image don donald disney

De plus, Don Donald traîne en longueur par moment avec des gags qui tournent en rond. On retient surtout le petit âne qui apporte la touche mignonne. De plus, l’humanisation des cactus et de la voiture rend le court beaucoup trop cartoon et fait passer le jeu de séduction au second plan.

Don Donald n’est donc pas bien mirobolant.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney