Actualités A la une Disney se réorganise : au détriment du cinéma ?

Disney se réorganise : au détriment du cinéma ?

amazon funko

Chaque société a tendance à se restructurer et The Walt Disney Company n’échappe pas à la règle. En effet, la firme aux grandes oreilles vient de dévoiler sa nouvelle structure qui risque de faire grincer des dents. En effet, la firme média se voit regrouper avec d’autres branches pour n’en former plus qu’une seule : Distribution des médias et des divertissements. Celle-ci n’a qu’un seul but :

“La production et la diffusion de contenu pour le cinéma, le linéaire et le streaming, l’objectif principal étant les services de streaming de la société”.

Autrement dit, le streaming va prendre encore plus de place dans la stratégie commerciale de l’entreprise. Le PDG de Disney, Bob Chapek, s’exprime à ce sujet :

“Nous positionnons stratégiquement notre société pour soutenir plus efficacement notre stratégie de croissance et augmenter la valeur pour les actionnaires. La gestion de la création de contenu distincte de la distribution nous permettra d’être plus efficaces et plus agiles pour rendre le contenu que les consommateurs veulent le plus, livré de la manière qu’ils préfèrent le consommer”.

Si Disney possède déjà comme plateformes de streaming Hulu, ESPN+ et prochainement Star qui va arriver en Europe, c’est évidemment Disney+ qui a le vent en poupe depuis son lancement il y a un an. Ses créations originales fonctionnent bien, Mulan a été diffusé en Premium Access, des films prévus originellement au cinéma sont sortis directement dessus (Le seul et unique Ivan, Artemis Fowl) et d’autres ont trouvé refuge sur la plateforme suite à la pandémie, à savoir Soul, le nouveau Pixar.

affiche poster disney plus

Au delà du renforcement du streaming pour proposer encore plus de contenus, c’est aussi cette nouvelle branche qui va avoir une nouvelle mission et non des moindres : le calendrier des sorties des films. Comme la stratégie est d’axer sur Disney+ et consort, les salles de cinéma risquent d’être les victimes de cette réorganisation.

amazon funko

Cependant, il convient de relativiser. The Walt Disney Company a énormément de films à sortir chaque année, entre Disney Animation, Disney Pictures, Pixar, Marvel, Lucasfilm… et surtout ceux de la Fox depuis son rachat. Tant de films se catapultant dans les salles peut créer une diminution du box-office. De plus, il faut bien réussir à obtenir de nouveaux abonnés pour Disney+, qui est une manne financière non négligeable avec son service d’abonnements.

Image mandolorian star wars disney lucasfilm

Si pour le moment le refuge se trouve dans le streaming et qu’on se doute que de nombreuses grosses productions arriveront toujours en salles, l’impact du COVID-19 a chamboulé l’industrie des studios de cinéma et ils s’adaptent aussi à une nouvelle manière de consommer (60 millions d’abonnés à Disney+ en un an). Vu le contexte, on voit les productions bouger entre salles et streaming et donc créer de la frustration (Soul pour ne citer que lui), avec le temps et un apaisement sanitaire mondial, on ne saura pas si à l’origine le film était attendu au cinéma ou non.

Quoi qu’il en soit, si Mickey enrichit son contenu, Picsou se frotte également les mains à cette perspective.

SourceIGN

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.