Cinéma Dick Tracy.

Dick Tracy.

Affiche Poster dick tracy disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Warren Beatty.
Scénaristes : Jim Cash et Jack Epps Jr..
Producteurs : Warren Beatty, Jon Landau, Art Linson, Floyd Mutrux, Barrie M. Osborne et Jim Van Wyck.
Compositeur : Danny Elfman et Stephen Sondheim.
Société de production : Touchstone Pictures, Silver Screen Partners IV et Mulholland Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures Distribution.
Sortie USA : 15 juin 1990.
Sortie française : 26 septembre 1990.
Titre original : Dick Tracy.
Durée : 1h45.
Budget : 101 millions de dollars.
Recette mondiale : 162,7 millions de dollars.
Recette USA : 103,7 millions de dollars.
Entrées françaises : 798 379 entrées.

Résumé

Dick Tracy, accompagné du Kid, cherche à arrêter le gang de Big Boy Caprice.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Dick Tracy : Warren Beatty (VF : Bernard Tiphaine).
Big Boy Caprice : Al Pacino (VF : Pascal Renwick).
Le Kid : Charlie Korsmo (VF : Marie-Laure Beneston).
Tess Trueheart : Glenne Headly (VF : Claire Guyot).
Breathless Mahoney : Madonna (VF : Maïk Darah).
Le Marmoneux : Dustin Hoffman (VF : Patrick Floersheim).
Tête plate : William Forsythe (VF : Georges Berthomieu).
Le chef Brandon : Charles Durning (VF : William Sabatier).
Sam Catchem : Seymour Cassel (VF : Jean Lescot).
Numbers : : James Tolkan (VF : Bernard Tixier).
Pruneface : R. G. Armstrong (VF : Marc de Georgi).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Dick Tracy est tirée de la bande dessinée du même nom de Chester Gould.

En 1977, les producteurs achètent les droits de la bande dessinée en vue d’une adaptation au cinéma. Tom Mankiewicz est le premier scénariste à travailler dessus dans les années 1980.

Image dick tracy disney touchstone

Des désaccords artistiques se font sentir sur l’approche du film : un hommage au comic des années 1930 ou un film réaliste et violent. Le réalisateur alors en poste, Walter Hill, démissionne du film. L’acteur Beatty demanda en plus une majoration de son salaire sur les pourcentages des recettes, ce que les studios refusèrent. Il décide également de quitter le projet.

Cash et Epps réécrivent à nouveau le scénario de Dick Tracy avec un budget plus serré mais ne trouvent pas la satisfaction des studios. En 1985, les droits de l’oeuvre quittent Universal et reviennent à Tribune Media Services. Beatty décide finalement de revenir.

Image dick tracy disney touchstone

Les studios ont envisagé Clint Eastwood pour le rôle principal, de même qu’Harrison Ford, Tom Selleck, Richard Gere, Robert Redford, Paul Newman et Mel Gibson mais ce fut finalement Warren Beatty qui en hérita. Les nouveaux scénaristes Jim Cash et Jack Epps, Jr. reprennent le scénario de Mankiewicz afin de s’adapter à l’acteur. Dans les acteurs envisagés pour le rôle phare, Jack Nicholson refusa le rôle pour incarner le Joker dans Batman.

Le projet Dick Tracy finit dans les mains des studios Disney. Beatty insiste pour incarner le rôle principal mais aussi le poste de réalisateur et de producteur.

Le feu vert est alors donné en 1988 à la seule condition de ne pas dépasser les 25 millions de dollars de budget. Il sera au contraire explosé pour atteindre les 101 millions de dollars avec la campagne marketing. Le film aurait pu sortir sous le nom “Walt Disney” mais devant le côté mâture de l’oeuvre, ce fut finalement Touchstone Pictures.

Image dick tracy disney touchstone

Le rôle de Big Boy fut un temps envisagé pour Robert de Niro mais Warren Beatty voulait Al Pacino. Côté rôle féminin, le rôle de Tess Truehart aurait pu être à Sean Young mais elle se serait fait écartée de force en refusant les avances sexuelles de Beatty. Pour le reste de l’équipe, la raison de son renvoi est qu’elle devenait beaucoup trop exigeante. Gene Harckman a refusé le rôle suite à sa mésentente avec Warren Beatty sur un précédent film. Macaulay Culkin a décliné le rôle du Kid et préféra tourner dans Maman, j’ai raté l’avion ! Kim Basinger, Melanie Griffith et Michelle Pfeiffer ont également été envisagées pour le rôle de Breathless Mahoney. Les producteurs souhaitaient que Ronald Reagan incarne le rôle de Pruneface mais Beatty refusa catégoriquement.

Avant que la réalisation ne soit confiée à Warren Beatty, Steven Spielberg était l’un des candidats en liste. De même que très tôt dans la production du projet, Tim Burton a été considéré pour le poste de réalisateur mais il était déjà en train de travailler sur Edward aux mains d’argent.

Pour certains acteurs, leurs personnages nécessitait quatre heures de maquillage.

Image dick tracy disney touchstone

Dick Tracy use des nouvelles technologies avec l’arrivée de la bande son digitale de Kodak.

Il existe une seconde version du film plus longue de 30 minutes.

C’est Al Pacino qui créa son propre design du personnage en se maquillant lui-même. Au début, il ne voulait pas apparaître dans le générique et voulait porter le pseudonyme “Guido Frascatti”.

Le film fut un défi pour l’équipe artistique afin de respecter les contraintes du réalisateur en utilisant que les couleurs du comic : bleu, jaune, rouge, orange, vert, violet, noir et blanc.

En 1990, Dick Tracy remporte les Oscars du Meilleur Maquillage, de la Meilleure Direction Artistique et de la Meilleure Chanson Originale.

Notre critique de Dick Tracy.

L’adaptation d’un comics au cinéma, c’est comme l’adaptation d’un jeu vidéo, ça passe ou ça casse.

Image dick tracy disney touchstone

Clairement, ça passe et haut la main. On est dans un polar bien sombre par son ambiance. Certes, tout est assez cliché entre les mafieux caricaturaux et le détective si sûr de lui, mais on se laisse prendre rapidement au jeu. Même si on ne connaît rien du comics d’origine, on entre facilement dans l’univers. L’intrigue principale de Dick Tracy reste assez classique avec son lot de trahisons, de mystères et d’enquêtes, de bravoures et de ratés avec un petit twist final surprenant. Evidemment, il faut une romance au héros même cette intrigue est heureusement assez secondaire, s’inscrivant ainsi parfaitement avec le reste.

Image dick tracy disney touchstone

Pour un film de ce genre, les personnages se devaient d’être haut en couleurs. C’est le cas même si comme on le disait on n’échappe pas aux clichés. Heureusement, chaque acteur s’en sort à merveille. Dick Tracy est vraiment le détective parfait, le super héros dont la ville a besoin. Il est aidé du Kid, un jeune garçon des rues assez direct dans ses propos, ainsi que de Tess, son assistante amoureuse. De l’autre côté, nous avons Big Boy, incarné par un Al Pacino méconnaissable mais qui semble s’éclater à jouer un mafieux de cette trempe là. Puis on a Madonna qui incarne ici un rôle, celui d’une chanteuse (oui c’est recherché) qui fait le lien entre les deux camps. Enfin, on citera Dustin Hoffman dans un rôle tout en finesse. Quant aux autres gangsters, chacun a son style bien à lui. Et justement on y vient.

Image dick tracy disney touchstone

Le comics avait un rendu visuel bien à lui, Dick Tracy n’échappe pas à la règle. Et c’est justement la très grande force de ce film : sa direction artistique. Quelle claque ! L’intégralité du film tourne autour de trois couleurs : rouge, jaune et vert. Que ce soit aussi bien des éléments de décors, des costumes, des accessoires… l’ambiance est partout présente avec ce trio. Sans compter évidemment les décors de la ville lorsqu’elle est vue en plan large, où on sent le côté “dessins de bande dessinée”. Enfin, les gangsters ont tous des particularités physiques étranges : front très large, tête grossie, nez difforme… De quoi donner un cadre très spécifique au film. D’autant plus que la réalisation est proche d’un Tim Burton ou d’un Zack Snyder avec des jeux de cadrages et d’éclairages sur de nombreux plans.

Image dick tracy disney touchstone

Concernant la bande originale, on retrouve Danny Elfman. Son style musical correspond parfait au film à une exception près : il a fait Batman un an auparavant. Et ça se ressent grandement dans certaines mélodies avec plusieurs similitudes. Quant aux chansons de Madonna, elles passent dans l’ensemble pour un style cabaret mais ne sont pas mémorables pour autant.

Dick Tracy est donc un film très particulier par son esthétique mais qui mérite d’être vu grâce à son atmosphère, même si le scénario passe au second plan.

La note de Fabien

En bref

Tellement particulier mais tellement bon !