TélévisionNational GeographicDestination Wild : Russie à l'état sauvage.

Destination Wild : Russie à l’état sauvage.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster destination russie Wild Russia earth last great wilderness disney nat geo

Réalisateur : Inconnu.
Scénariste : Inconnu.
Producteur : Jayne Edwards.
Compositeur : Audio Network.
Société de production : Off the Fence.
Distributeur : National Geographic.
Première diffusion USA : 9 juin 2018.
Première diffusion française : Inconnue.
Période : 2018.
Titre original : Wild Russia : earth’s last great wilderness.
Durée moyenne d’un épisode : 45min.
Nombre de saisons : 1 saison.
Nombre d’épisodes : 4 épisodes.

Résumé.

En Russie, des animaux vivent dans des conditions extrêmes où la survie est primordiale.

Achats.

À venir.

Casting.

Narrateur : Liam Teeling (VF : Pierre Junières).

En savoir plus.

À venir.

image destination russie Wild Russia earth last great wilderness disney nat geo
©KONRAD WOTHE/ MINDEN PICTURES

Notre critique de Destination Wild : Russie à l’état sauvage.

Voyageons vers un très grand pays pour découvrir sa faune en milieu sauvage.

On peut dire qu’on est gâté tant les animaux sont variés dans cette région même si au final, on en connait déjà beaucoup des semblables dans d’autres contrées. Mais cela permet de passer de sur terre, dans l’eau et dans le ciel pour un panel intéressant des créatures locales. On apprend quelques informations à travers diverses situations de l’équilibre d’un écosystème. On n’en ressort pas le cerveau en ébullition car ça reste superficiel dans l’ensemble.

image destination russie Wild Russia earth last great wilderness disney nat geo
©NDR Naturfilm/ Parthenon Entertainment

Au moins, on passe d’un animal à l’autre et permet d’avoir un épisode bien structuré. De même, chaque épisode se concentre sur un lieu donné. On est dans le pur documentaire animalier avec le narrateur omniprésent qui fait office de commentateur et une mise en scène correcte. On a droit à des images agréables à voir par moment mais rien qui va faire décoller la rétine. On découvre également la Russie de cette manière à travers sa flore et ses grands paysages. Enfin, le fait de parcourir plusieurs saisons permet de mieux en profiter encore.

image destination russie Wild Russia earth last great wilderness disney nat geo
©NDR Naturfilm/ Parthenon Entertainment

Destination Wild : Russie à l’état sauvage est plaisant à voir mais ne marquera pas les esprits.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.