fbpx
Cinéma Déjà vu.

Déjà vu.

-

Affiche Poster déjà vu disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Tony Scott.
Scénariste : Bill Marsilii, Terry Rossio.
Producteur: Jerry Bruckheimer, Barry H. Waldman, Terry Rossio, Mike Stenson, Ted Elliott, Chad Oman.
Compositeur : Harry Gregson-Williams.
Société de production : Touchstone Pictures, Jerry Bruckheimer Films, Scott Free Productions.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Première USA : 20 novembre 2006.
Sortie USA : 22 novembre 2006.
Sortie française : 13 décembre 2006.
Titre original : Deja vu.
Durée : 2h06.
Budget : 80 millions de dollars.
Recette mondiale : 180,6 millions de dollars.
Recette USA : 64 millions de dollars.
Entrées françaises : 739 510 entrées.

Résumé

L’agent de l’ATF Doug Carlier enquête sur l’explosion terroriste d’un ferry. Il est embauché par une équipe spéciale qui dispose d’une technologie permettant de revoir le passé avec quatre jours de décalage afin de retrouver le meurtrier.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Doug Carlin : Denzel Washington (VF : Emmanuel Jacomy).
Claire Kuchever : Paula Patton (VF : Vanina Pradier).
Paul Pryzwarra : Val Kilmer (VF : Philippe Vincent).
Carroll Oerstadt : Jim Caviezel (VF : Dominique Guillo).
Alexander Denny : Adam Goldberg (VF : Alexis Victor).
Jack McCready : Bruce Greenwood (VF : Bernard Lanneau).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Après quelques années à écrire l’histoire (la première ébauche date de 1997), les scénaristes de Déjà vu ont proposé leur travail au producteur Bruckheimer qui cherchait une nouvelle idée pour retravailler avec Tony Scott. Le physicien Brian Green a participé au scénario comme consultant scientifique. Tony Scott était plus emballé par l’action que par la science-fiction. L’histoire a été en partie retravaillé et le scénariste Rossio n’a même pas voulu voir le film. Le réalisateur lui-même n’est pas satisfait de son travail suite à des délais de productions trop courts.

Image déjà vu disney touchstone

Le tournage de Déjà vu a été compromis à ses débuts suite à l’ouragan Katrina. L’Etat de Louisiane leur a assuré que les conditions seraient correctes pour le film. La production a engagé des personnes sur place afin de les aider à relancer l’économie locale.

La scène de l’explosion du ferry a réellement été faite par les artificiers. Les voitures et les personnes ont été ajoutées numériquement. Le bateau n’a cependant pas réellement explosé. Il a été rendu en son état d’origine après le tournage de la scène.

Image déjà vu disney touchstone

Dans cette même scène de l’explosion, des cendres humains étaient présentes. Ceci est un hommage au père de l’assistant caméraman qui a appris le décès durant le tournage. Son père travaillait dans les effets spéciaux.

L’acteur Jim Caviezel a réellement tourné la cascade où il se fait percuter par la voiture.

Image déjà vu disney touchstone

Le tournage s’est déroulé à la Nouvelle-Orléans et en Californie.

Notre critique de Déjà vu.

Quand on associe Tony Scott, réalisateur de films orientés action, et Jerry Bruckheimer, “monsieur blockbuster”, on sait déjà à quoi on va s’attendre.

Image déjà vu disney touchstone

Déjà-vu ne manque pas à la règle. Surfant à la fois sur le film d’action, le polar, le thriller et aussi la science-fiction, on a de quoi avoir un bon divertissement sans prises de tête. En fait, le seul moment où il faut s’accrocher est lorsque les techniciens expliquent au héros comment fonctionne leur machine. Même si on aura compris assez vite auparavant par nous-même, mais c’est sûrement pour apporter une base scientifique pour rendre ça crédible.

Image déjà vu disney touchstone

Justement, Déjà vu démarre correctement et apporte du rythme grâce à une double temporalité : à la fois le présent et en parallèle le passé avec quatre jours d’écart. Technique astucieuse pour mêler deux intrigues. Même si l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard, on passe un bon moment. Il ne fallait pas en demander plus. On a droit à notre course-poursuite mouvementée en voiture, la traque du terroriste et la volonté de changer le passé. Ce dernier point est intéressant car au final, on est dans une sorte de boucle temporelle où ce qui s’est déjà passé se repassera forcément.

Image déjà vu disney touchstone

Si Denzel Washington est convaincant dans son interprétation, son personnage l’est moins. Le début du film va très vite et il comprend tout beaucoup trop rapidement, de façon à nous le présenter comme un super inspecteur. Autrement, il correspond bien au rôle de policier de l’ATF. Les autres personnages sont peu consistants et ne sont là que pour compléter le cadre. Même la présence de Val Kilmer ne sert pas à grand chose. Claire joue le rôle féminin principal. Même si on sait peu de choses sur elle, son personnage est surtout là pour une romance inadéquate car trop rapide. Concernant l’antagoniste, ses motivation sont caricaturales et il manque de charisme.

Image déjà vu disney touchstone

Tony Scott est à la réalisation et ça se ressent. Il apporte son style de mouvement rapide de caméras, de gros plans, de plans aériens, d’un rythme effréné. Il remplit ainsi son propre cahier des charges. Gregson-Williams livre quant à lui une partition légère et correcte sans être transcendante.

Déjà vu est intéressant par son concept de double temporalité mais on ressort du film juste en s’étant vidé la tête. Un film qui divertit pour passer le temps.

La note de Fabien

En bref

Bon film d'action sans plus.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB