Deadpool.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster deadpool disney marvel

Réalisateur : Tim Miller.
Scénariste : Rhett Reese et Paul Wernick.
Producteur : Lauren Shuler Donner, Ryan Reynolds et Simon Kinberg.
Compositeur : Junkie XL.
Société de production : 20th Century Fox, Marvel Entertainment, Kinberg Genre, Donners’ Company et TSG Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 12 février 2016.
Sortie française : 10 février 2016.
Titre original : Deadpool.
Durée : 1h48.
Budget : 58 millions de dollars.
Recette mondiale : 782,6 millions de dollars.
Recette USA : 363 millions de dollars.
Entrées françaises : 3 763 671 entreées.

Résumé.

Afin de se guérir d’un cancer, Wade Wilson subit un traitement expérimental qui va le rendre immortel mais aussi le défigurer. Il cherche à se venger.

Achats.

Casting.

Wade Wilson / Deadpool : Ryan Reynolds (VF : Pierre Tessier).
Vanessa Carlysle : Morena Baccarin (VF : Juliette Degenne).
Francis Freeman / Ajax : Ed Skrein (VF : Emmanuel Karsen).
La Fouine : T. J. Miller (VF : Daniel Lafourcade).
Angel Dust : Gina Carano (VF : Julie Dumas).
Piotr Rasputin / Colossus : Andre Tricoteux, Greg LaSalle et Stefan Kapičić (VF : Régis Ivanov).
Ellie Phimister / Negasonic : Brianna Hildebrand (VF : Marie Tirmont).

En savoir plus.

Deadpool est adapté du personnage des comics du même nom publiés en 1991.

Le projet est annoncé en 2000 en production avec Artisan Entertainment avant que cela passe dans les mains de New Line Cinema en 2004 et enfin à la 20th Century Fox en 2005.

Déjà apparu dans X-Men Origins : Wolverine, le personnage est très différent des comics. La Fox décide de faire un reboot en 2009 du personnage pour son film solo mais le projet est sans cesse repoussé.

image deadpool disney marvel

Ryan Reynolds a conserver son costume de Deadpool une fois le tournage terminé.

La Fondation Make-A-Wish a réalisé une projection spéciale du film. Connor McGrath, âgé de 13 ans, était en phase terminale d’un cancer. Ne pouvant assister à l’événement à cause de son état très avancé, Ryan Reynolds lui a rendu visite pour une projection privée. Il est resté en contact avec l’enfant jusqu’à son décès quelques mois plus tard.

Le maquillage du corps de Deadpool nécessitait huit heures de mise en place sur Ryan Reynolds.

Le tournage s’est déroulé de mars à mai 2015 au Canada.

Notre critique de Deadpool.

Après une apparition désastreuse chez les X-Men, le revoici en solo et pour être plus fidèle au comics.

image deadpool disney marvel

Autant le dire tout de suite, il ne faut pas s’attendre à un film de super-héros comme on avait l’habitude d’en voir jusqu’à présent. Déjà, car on a ici un anti-héros. Ensuite, car l’ambiance est très particulière. En effet, autodérision, références en tout genre, humour salace, insultes à tout va… Tout l’attrait du film réside en son personnage principal et c’est clairement réussi. On ne tombe pas dans le grotesque caricaturale. On est plus dans une satyre du film de super-héros où tous les codes sont brisés pour apporter du neuf au genre. Évidemment, ça risque de ne pas plaire au tout public mais ce n’est pas le but non plus. Côté ambiance, c’est donc une bonne originalité.

Concernant le scénario en lui-même, en revanche c’est très classique. On a donc aucune surprise à voir le héros vouloir se venger de sa condition avant de devoir faire une mission de sauvetage en tuant tout le monde. Par rapport à son origine, là aussi ce n’est pas très originale avec une expérience scientifique qui se déroule pas aussi bien qu’espérée. Mais bon, comme dit juste avant, c’est l’ambiance et le personnage qui font le travail, pas son scénario.

image deadpool disney marvel

Justement, Ryan Reynolds porte le film sur ses épaules avec brio. En tant que Wade, un mercenaire à l’humour facile et aux méthodes originales. Puis en Wade blessé. Découvrant son nouveau physique, il se sent blessé intérieurement, cela le rend tout de suite plus humain de le voir avec ses failles, presque attachant. Mais lorsqu’il devient Deadpool, on a droit à un assassin dynamique, acrobate mais surtout aux répliques cinglantes qui le rendent irrespectueux mais dont on ne peut s’empêcher de rire devant tant de créativités verbales.

Les personnages secondaires sont assez réussis pour quelques uns avec tout d’abord Vanessa, la fiancée de Wade. Elle a vraiment le même tempérament que lui dans l’audace et la provocation et elle a une aura très développée. On retiendra aussi le gérant du bar et ami de Wade, à la franchise exacerbée mais où on sent une vraie loyauté. Bémol en revanche sur les antagonistes, mal joué et en plus inintéressants. Sans oublier les deux mutants qui ne servent finalement à rien.

image deadpool disney marvel

Mais là où le film a aussi un attrait supplémentaire est sa mise en scène. Au lieu de faire du linéaire avec l’origine du personnage puis son évolution, on a de l’alternance. On commence à un point de la chronologie, puis on va remonter dans le temps découvrir comment il et devenu comme ça. Ainsi, durant une heure, la scène d’action est segmentée par le passé de Wade, donnant beaucoup de rythme au film. Rythme qui s’atténue dans al deuxième moitié pour du linéaire et juste de l’action pour un combat final peu reluisant comparé à celui d’ouverture du film. Enfin, on notera surtout le fait que le quatrième mur est brisé. Deadpool s’adresse souvent à nous spectateurs et donne ainsi une touche d’humour en plus. Sans compter les nombreuses références à la pop culture et à la réalité (lorsque Deadpool déplore le fait que les studios n’avaient pas les moyens de se payer un troisième X-Men ou que ce film a été fait grâce à Hugh Jackman).

image deadpool disney marvel

Deadpool est donc un film intéressant par sa forme et surtout son personnage mémorable.

La note de Fabien

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.