amazon disney

Affiche Poster Darby O’Gill farfadet little People disney

Fiche technique.

Réalisateur : Robert Stevenson.
Scénariste : Lawrence Edward Watkin.
Producteur : Walt Disney.
Compositeur : Oliver Wallace.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Film Distribution Company.
Sortie USA : 26 Juin 1959.
Sortie française : 2 Juillet 2003 (directement en DVD).
Titre original : Darby O’Gill and the Little People.
Durée : 1h33.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 2,6 millions de dollars.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

Darby O’Gill est un ancien garde-chasse qui aime raconter aux habitants ses histoires avec les farfadets. Mis à la retraite forcé, il refuse de l’avouer à sa fille Katie. Il se fait alors capturer par le Roi des farfadets.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Darby O’Gill : Albert Sharpe (VF : Philippe Dumat).
Roi Brian : Jimmy O’Dea (VF : Roger Carel).
Katie O’Gill : Janet Munro (VF : Emmanuelle Bondeville).
Michael McBride : Sean Connery (VF : Jean-Claude Michel).
Pony Sugrue : Kieron Moore (VF : Sady Rebbot).
Sheelah Sugrue : Estelle Winwood (VF : Monique Thierry).
Lord Fitzpatrick : Walter Fitzgerald (VF : Jacques Ferrière).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Darby O’Gill et les farfadets s’inspire du livre de Herminie Templeton Kavanagh de 1901 Darby O’Gill and the Good People et du livre de 1926 Ashes of Old Wishes and Other Darby O’Gill Tales.

Walt Disney repère l’acteur irlandais Albert Sharpe lorsqu’il joue dans la comédie musicale Finian’s Rainbow à Broadway.

Le tournage s’est déroulé en Californie et non en Irlande comme le suppose pourtant l’histoire.

Image Darby O’Gill farfadet little People disney

Sean Connery a été repéré grâce à ce film pour incarner le célèbre James Bond.

Les différents acteurs qui incarnent les farfadets, et même Jimmy O’Dea, ne sont pas crédités au générique. Walt Disney voulait faire croire que c’étaient de réels farfadets dans le film.

Concernant les farfadets qui sont de petites tailles, ce fut un effet de caméra qui rendit cela possible en plaçant les acteurs à différentes profondeurs.

Image Darby O’Gill farfadet little People disney

Le titre d’origine était The Little People.

Notre critique de Darby O’Gill et les farfadets.

Disney s’aventure dans le folklore irlandais avec les farfadets. Qu’est-ce que cela va donner ?

Il est difficile de dire si le film est destiné aux enfants ou non. Le côté magique avec les farfadets pourraient faire croire que oui mais par moment on s’éloigne vers des sujets plus adultes tel que l’alcoolisme, la mort… L’ensemble tient bien et le monde des farfadets vaut le coup d’oeil mais il manque peut-être un peu plus de féerie. Le Roi des farfadets est le seul vraiment mis en avant et on n’apprend pas grand chose de leur vie et culture, si ce n’est qu’il peut donner trois vœux. C’est là l’enjeu de l’histoire : un vieil homme que tout le monde croit fou car il boit et il parle de farfadets, va pouvoir exaucer ses souhaits. Les péripéties s’enchaînent autour de ça et c’est agréable à regarder sans pour autant être émerveillé.

Image Darby O’Gill farfadet little People disney

De plus, la fin de Darby O’Gill et les farfadets va probablement effrayer les enfants. Comme on le disait, le thème de la mort est abordé et est surtout symbolisé avec une sorte de fantôme et d’un char. On change complètement de registre ici. Heureusement il y a un petit retournement de situation pour égayer tout ça.

Albert Sharpe incarne Darby. Son jeu passe du correct à l’exagération des réactions. Son personnage est cependant bien travaillé et on s’attache un peu à lui. Concernant le Roi des farfadets, il est assez amusant dans sa manière d’être. Pour les deux autres personnages, Katie O’Gill et Michael McBride, ils sont là pour la romance. Janet Munro (Katie) est assez crédible mais on a l’impression qu’elle passe une bonne partie du film à avoir le regard perdu dans le vide, comme si elle lisait en fait son texte brandit plus loin. Enfin, Sean Connery (Michael) incarne le “mâle viril” mais n’arrive pas à nous faire adhérer à son personnage.

Image Darby O’Gill farfadet little People disney

Le point très fort du film est ses effets spéciaux. L’intégration des farfadets avec les humains est clairement réussi ! Evidemment, nous ne jugerons pas des effets visuels par ordinateur étant donné l’époque et donc son rendu assez approximatif. Le film dispose également de chansons assez sympathiques.

Darby O’Gill et les farfadets est un film qui reste correct mais qui manque de magie pour en faire quelque chose de plus grandiose.