fbpx


Cinéma Country - Les moissons de la colère.

Country – Les moissons de la colère.

Affiche Poster country moissons colere disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Richard Pearce.
Scénariste : William D. Wittliff.
Producteur: William D. Wittliff et Jessica Lange.
Compositeur : Charles Gross.
Société de production : Touchstone Pictures, Panagea, Far West.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 29 septembre 1984.
Sortie française : 3 avril 1985.
Titre original : Country.
Durée : 1h50.
Budget : 10 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 9,6 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Alors que leur ferme ne leur rapporte pas assez, Jewell et Gil Ivy sont proches de la ruine. Leur ferme, qu’ils possèdent depuis des générations, croule sous les dettes. La banque réclame le remboursement intégral.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Jewell Ivy : Jessica Lange (VF : Inconnue).
Gilbert “Gil” Ivy : Sam Shepard (VF : Inconnue).
Otis : Wilford Brimley (VF : Inconnue).
Tom McMullen : Matt Clark (VF : Inconnue).
Marlene Ivy : Thérèse Graham (VF : Inconnue).
Carlisle Ivy : Levi L. Knebel (VF : Inconnue).
Arlon Brewer : Jim Haynie (VF : Inconnue).
Louise Brewer : Sandra Seacat (VF : Inconnue).
Fordyce : Alex Harvey (VF : Inconnue).
Missy Ivy : Stephanie Stacie-Poyner (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le tournage s’est déroulé dans l’Iowa.

Image country moissons colere disney touchstone

Notre critique de Country – Les moissons de la colère.

Un synopsis qui laisse un sentiment de déjà-vu mais on lui laisse sa chance.

Image country moissons colere disney touchstone

Du déjà-vu, oui clairement. La famille qui risque d’être expropriée et qui a du mal à s’en sortir, ce n’est pas la première fois que le cinéma nous offre ça. Mais là où Country – Les moissons de la colère, c’est qu’il ne va pas assez au fond des choses. Pourtant, des sujets sont traités de manière réaliste : la banque qui presse pour obtenir de l’argent de personnes en ruine, la pression trop fort sur les agriculteurs, les suicides de fermier, sombrer dans l’alcool pour tenir le coup… mais on aurait aimé que cela joue plus sur nos sentiments.

Image country moissons colere disney touchstone

En effet, Country – Les moissons de la colère est beaucoup trop lent. Le mélodrame est poussé à l’extrême mais sans succès. On pourrait dire que l’originalité scénaristique est de voir que la famille baisse les bras, accepte la réalité et ne cherche plus que ça à se battre. La fatalité en somme. On ne s’attend pas forcément à un happy-ending mais un film plus mouvementé en terme d’émotions aurait été bénéfique. On n’arrive pas trop à compatir à leur sort, à être triste de voir qu’ils perdent tout sans rien pouvoir faire…

Image country moissons colere disney touchstone

Jessica Lange est la seule actrice du casting à sortir du lot. Pourtant au début, elle avait du mal à décoller tant elle était inexpressive. Heureusement, elle se révèle progressivement et offre un panel d’expressions plus élevé la rendant ainsi plus convaincante. Mais cela s’arrête là. Le reste des acteurs est dans le registre tellement dramatique que ça en devient pesant. Même si le contexte du film n’a rien de joyeux, mais ils tirent une sale tête du début à la fin, même avant que tout ne s’écroule dans leur vie.

Image country moissons colere disney touchstone

La réalisation est fidèle à son scénario : plat. Tout est fait pour jouer sur la corde sensible mais là c’est beaucoup trop : image terne, rythme très lent, scènes qui tirent en longueur…. Associé à tout ça, une bande originale qui elle aussi veut faire pleurer dans les chaumières mais sans succès.

Image country moissons colere disney touchstone

Country – Les moissons de la colère a voulu trop en faire dans le mélodrame pour au final se prendre les pieds dans la paille. On en ressort plus démoralisé et blasé que bouleversé comme c’était probablement l’intention initiale.

La note de Fabien

En bref

Trop dans l'excès du drame.