Disney + Clouds.

Clouds.

amazon funko

affiche poster clouds disney

Fiche technique.

Réalisateur : Justin Baldoni.
Scénariste : Patrick Kopka et Casey La Scala.
Producteur : Justin Baldoni, Casey La Scala et Andrew Lazar.
Compositeur : Brian Tyler.
Société de production : Warner Bros., Mad Chance et Wayfarer Studios.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 16 octobre 2020.
Sortie française : 16 octobre 2020.
Titre original : Clouds.
Durée : 2h01.
Budget : Inconnu.

Résumé.

Zach est un adolescent atteint d’une forme rare du cancer des os. Pour inspirer les autres et profiter du temps qu’il lui reste, il se lance dans la musique.

Univers.

>> Répliques

Casting.

amazon funko

Zach Sobiech : Fin Argus (VF : Aurélien Raynal).
Samantha “Sammy” Brown : Sabrina Carpenter (VF : Zina Khakhoulia).
Amy Adamle : Madison Iseman (VF : Léopoldine Serre).
Laura Sobiech : Neve Campbell (VF : Juliette Degenne).
Rob Sobiech : Tom Everett Scott (VF : Arnaud Arbessier).
Alli : Vivien Endicott Douglas (VF : Inconnue).
Grace : Summer H. Howell (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Clouds est l’adaptation du roman Fly a Little Higher: How God Answered a Mom’s Small Prayer in a Big Way de Laura Sobiech.

La Warner a acheté les droits d’adaptation en 2016. Le film devait sortir en salles en 2020 mais Disney+ a acquis les droits de distribution pour sa plateforme.

image clouds disney

Le tournage s’est déroulé d’octobre à novembre 2019 au Canada.

Notre critique de Clouds.

Puisque le film traite d’une histoire vraie, le réalisateur Justin Baltoni en a fait une copie presque conforme dans laquelle les séquences et les images flirtent avec une réalité troublante. C’est un véritable copié/collé des derniers mois de la vie de Zach, au cours desquels il a écrit des chansons pour dire au revoir à sa famille et à ses amis. L’émotion y est donc partie prenante pendant les deux heures que dure l’œuvre.

image poster clouds disney

Néanmoins, la première partie ne jouit pas de la même émotivité que la seconde, et il y a une vraie dichotomie entre ces deux grand moments du film. Cette première heure raconte le diagnostic médical, et tout ce que cela entraîne : l’annonce à la famille, aux amis et l’après. L’atmosphère y est donc très pesante, voir plombante, et manque d’un dynamisme certain pour faire oublier cette vague d’émotion.

image poster clouds disney

D’ailleurs, la météo présente tout au long du film y est aussi pour beaucoup car elle est aussi sombre que l’histoire. Et c’est bien là le problème des œuvres qui traitent de la maladie quelles qu’elles soient : les réalisateurs, les scénaristes et autres auteurs jouent trop sur le pathos et l’émotion que peut provoquer cette dernière, en oubliant parfois l’authenticité et les moments heureux de certains jours. Amener la maladie au cinéma uniquement pour faire pleurer les spectateurs n’est pas une méthode franchement honnête, car il y a derrière ces diagnostics de véritables personnes qui souffrent. Et même si la morale de l’histoire (ne pas attendre pour vivre ses rêves) y est évoquée, elle aurait dû être bien plus mise en avant.

image poster clouds disney

Mais passé ce long moment quelque peu tristounet, la dernière partie du film est bien plus attendrissante car on suit Zach dans la réalisation de son rêve. L’attachement aux personnages peut donc enfin se faire, car leurs personnalités sont davantage développées. L’interprétation de Fin Argus (Zach) est très bonne, car il est toujours difficile de reprendre un rôle comme celui, mais non pas excellente. Il ne montre pas assez la joie de vivre et l’aura positive que pouvait avoir le jeune homme dans la vraie vie. C’est bien dommage, car c’était là un trait de caractère qui faisait partie intégrante de la personnalité de Zach.

Toutefois, faisons une mention spéciale à Sabrina Carpenter qui joue le rôle de sa meilleure amie, Sammy, et qui apporte au tout une véritable bouffée d’air frais qui permet d’oublier, pour quelques instants, le thème central du film.

image poster clouds disney

Clouds est donc un film assez lourd, peu recommandé à ceux qui sont sensibles au sujet de la maladie, mais devant lequel il est impossible de ne pas verser sa petite larme. D’ailleurs, pour l’anecdote, le titre du film Clouds, est le nom de la chanson écrite par Zach pour raconter sa maladie. Un joli clin d’œil qui ne laisse forcément pas insensible.

La note de Marine

En bref

Un film fait pour pleurer.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.