amazon disney

Affiche poster chiens neiges snow dogs disney

Fiche technique.

Réalisateur : Brian Levant.
Scénaristes : Jim Kouf, Tommy Swerdlow, Michael Goldberg, Mark Gibson, Philip Halprin.
Producteur : Jordan Kerner.
Compositeur : John Debney.
Société de production : Walt Disney Pictures, Kerner Entertainment, Galapagos Productions, Winterdance Productions Ltd.
Distributeur : Buena Vista Pictures Distribution.
Sortie USA : 18 janvier 2002.
Sortie française : 23 octobre 2002.
Titre original : Snow dogs.
Durée : 1h39.
Budget : 33 millions de dollars.
Recette mondiale : 115,1 millions de dollars.
Recette USA : 81 millions de dollars.
Entrées françaises : 452 522 entrées.

Résumé.

Le Docteur Theodore Brooks, plus communément appelé Ted, est un célèbre dentiste de Miami. Il est même si célèbre qu’il a son visage affiché sur tous les bus de la ville. Son univers va se retrouver complètement chamboulé lorsqu’il découvre qu’il a été adopté et que sa mère biologique, qui vivait jusqu’ici en Alaska, vient de lui léguer un traîneau et huit superbes Husky. Il part à la rencontre de ses origines et découvre un monde tout nouveau pour lui.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Theodore “Ted” Brooks : Cuba Gooding Jr (VF : Thierry Desroses).
James “Tonnerre Jack” Johnson : James Coburn (VF : Inconnue).
Barbara : Joanna Bacalso (VF : Laëtitia Lefebvre).
Amelia Brooks : Nichelle Nichols (VF : Inconnue).
Rupert Brooks : Sisqo (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Chiens des neiges est inspiré de Interdance écrit par Gary Paulsen.

Trois des chiens utilisés pour le tournage ont également joué dans Antartica, prisonniers du  froid, sorti en 2006 : Demon, Mac et Yodel.

Image chiens neiges snow dogs disney

Le tournage n’a pas toujours été facile. En effet, les conditions n’étaient pas évidentes vu que les températures pouvaient descendre entre -30 et -40 degrés. Il s’est déroulé au Canada. Une partie des mushers et des chiens ont été recrutés sur place.

Afin de savoir manier un traîneau, Cuba Gooding Jr. et James Coburn ont du prendre des leçons de conduite d’attelage.

Notre critique de Chiens des neiges.

Après Antarctica, prisonniers du froid et L’enfer blanc, Disney remet le couvert avec des chiens de traîneaux au coeur de son film. A bon escient ?

En fait, Chiens des neiges alterne le bon et le mauvais. Ou plus exactement, l’histoire ne sait pas sur quel pied danser. D’un côté on a le sérieux, avec un homme qui est à la recherche de ses origines, qui doit découvrir un nouvel environnement, découvrir la relation qu’il peut avoir avec des animaux, de quoi le déconnecter de sa gloire citadine. De l’autre côté, nous avons droit à une comédie avec ses scènes loufoques voire exagérées, accompagnée de son lot de caricatures. Ce mélange des genres a du mal à nous faire pencher dans un sens ou dans l’autre. On arrive à avoir de l’émotion quand il le faut mais un humour moins prononcé aurait pu rendre ce film beaucoup plus intéressant.

Image chiens neiges snow dogs disney

Cuba Gooding Jr est convaincant dans son jeu d’acteur, offrant un personnage attachant et on compatit avec lui pour qu’il retrouve ses origines. Il nous faire rire, nous émeut, il incarne ici tout ce qu’il faut pour tenir le film. Les seconds rôles ne sont pas en reste même si Barbara n’est pas la plus brillante tellement elle semble surjouer son côté “gentillet” à toujours sourire. Tonnerre Jack, incarné par James Coburn, est vraiment quelqu’un de rude qu’on finit par apprécier au fil du film. N’oublions pas évidemment les chiens, surtout en la personne de Démon, qui remplissent leurs fonctions à merveille. A noter cependant le bémol d’avoir fait de rares plans avec des chiens trop “humains” (à se faire des clins d’oeil ou à sourire). Ce décalage avec la réalité dénature un peu le long-métrage. La relation entre Brooks et sa meute ajoute un plus intéressant pour donner une émotion supplémentaire.

Image chiens neiges snow dogs disney

Le réalisateur Brian Levant parvient cependant à manier le caméra pour offrir de l’humour et de l’intimité au fil des scènes. Le seul regret serait qu’il n’offre pas assez de paysages pour nous régaler des décors de l’Alaska. Josh Debney propose une bande originale touchante qui colle bien au film.

On ressort de Chiens des neiges avec un avis mitigé, tellement la carte de l’humour aurait pu être amoindrie pour en faire un film beaucoup plus touchant alors qu’il emprunte de nombreuses fois cette voie.