CinémaChasing Mavericks.

Chasing Mavericks.

affiche poster chasing mavericks disney fox

Réalisateur : Michael Apted et Curtis Hanson.
Scénariste : Kario Salem.
Producteur : Curtis Hanson, Brandon Hooper et Jim Meenaghan.
Compositeur : Chad Fischer.
Société de production : Fox 2000 Pictures, Walden Media, Gran Via, Deuce Three Productions et Dune Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 26 octobre 2012.
Sortie française : 28 novembre 2012.
Titre original : Chasing Mavericks.
Durée : 1h57.
Budget : 20 millions de dollars.
Recette mondiale : 7,9 millions de dollars.
Recette USA : 6 millions de dollars.
Entrées françaises : 28 753 entrées.

Résumé.

Jay Moriarity, jeune surfeur, rêve d’affronter Mavericks, une vague légendaire à risque. Il est entraîné par Frosty Hesson, surfeur chevronné.

Achats.

Casting.

Frosty Hesson : Gerard Butler (VF : Éric Herson-Macarel).
Jay Moriarity : Jonny Weston (VF : Adrien Larmande).
Kristy Moriarity : Elisabeth Shue (VF : Rafaèle Moutier).
Brenda Hesson : Abigail Spencer (VF : Céline Mauge).
Kim Moriarty : Leven Rambin (VF : Noémie Orphelin).
Sonny : Taylor Handley (VF : Yoann Sover).
Blondie : Devin Crittenden (VF : Olivier Martret).

En savoir plus.

Chasing Mavericks est inspirée de la vie du surfeur Jay Moriarity. Il n’a que 16 ans lorsqu’il surfe sur une Mavericks, une vague puissante d’une dizaine de mètres de haut, où il est pris en photo, faisant la une des magazines. Il décédera à l’âge de 22 ans d’une plongée en apnée dont il n’est jamais remonté.

image chasing mavericks disney fox

Le tournage s’est déroulé d’octobre à décembre 2011 en Californie.

Notre critique de Chasing Mavericks.

Un film tiré d’une histoire vraie, en général on a droit à une histoire qui vaut le détour.

image chasing mavericks disney fox
image chasing mavericks disney fox

Le scénario est effectivement porté sur le côté dramatique avec des lueurs d’espoir. Alors que tout commence assez classiquement du jeune pleine de bravoure qui veut devenir meilleur et qu’il reçoit un entraînement de la part d’un expert. Pourtant, plus le temps passe, plus on finit par être captivé. En effet, différents sujets vont ainsi être traités tel que le dépassement de soi, l’humilité, affronter ses peurs, surmonter le chagrin, appréhender les forces de la nature, les relations familiales… De quoi donner beaucoup plus de sérieux au film et allant au-delà de l’apprentissage du jeune par son mentor. Un entraînement qui ne se limite pas qu’à la forme physique mais qui va aussi devoir entraîner le mental à travers des thèmes forts, donnant un aspect philosophique supplémentaire. Le milieu du surf est aussi dépeint autrement que par les clichés habituels. On voit là vraiment toute la beauté de ce loisir jusque dans les détails techniques ainsi que les techniques pour survivre aux vagues les plus dangereuses. Le long-métrage apporte son lot d’émotions avec brio servi également par des dialogues magnifiques.

Point fort également sur le casting. Gerard Butler livre ici une belle performance et se veut aussi terriblement attachant. Son personnage est vraiment bien construit avec des douleurs du passé qu’il tente de surmonter tout en voyant en Jay une façon d’aller de l’avant. Pourtant, on est loin de la caricature de ce genre de situation. Tout est subtilement dosé pour que ça fasse terriblement convaincant. Il n’est pas qu’un mentor renfrogné mais quelqu’un qui voit du potentiel et qui va pousser en ce sens. Jay, incarné correctement par Jonny Weston, n’est pas non plus l’archétype du jeune rebelle casse-cou. Il rêve juste de plus et accepte l’entraînement sans sourciller. Leur binôme fonctionne parfaitement et s’apportent mutuellement quelque chose. Les autres rôles sont tout aussi intéressants et permettent d’étoffer la personnalité des deux héros.

image chasing mavericks disney fox
image chasing mavericks disney fox

Deux heures pour tenir un film sérieux et prenant, il faut aussi que la réalisation suive. La qualité technique est là. Entre un rythme excellent et une mise en scène soignée, on est pris par les images. Les séquences de surf sont réussies et mettent vraiment bien en valeur la puissance de la nature, en l’occurrence des vagues. Il n’y a pas de surenchère pour renforcer la dangerosité. C’est très bien maîtrisé de ce côté. On pourrait à la rigueur juste reprocher de ne pas avoir tenter de caméra embarquée pour mieux voir ce que vit de l’intérieur un surfeur. La bande originale finit par rendre le tout encore plus fort avec des mélodies qui donnent une pointe d’émotions en plus, sans oublier quelques chansons qui font parfaitement le travail.

Chasing Mavericks est un très bon film !

La note de Fabien