amazon disney

Affiche Poster Charley ange angel disney

Fiche technique.

Réalisateur : Vincent McEveety.
Scénariste : Roswell Rogers.
Producteur : Bill Anderson.
Compositeur : Buddy Baker.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 23 mars 1973.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Charley and the Angel.
Durée : 1h33.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

En 1933, la crise financière fait des ravages. Charley, avec sa femme et ses trois enfants, tentent de subsister avec son magasin. Suite à un accident de voiture, un ange va lui apparaître et lui annoncer qu’il n’en a plus pour longtemps à vivre.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

A venir.

Casting.

Charley Appleby : Fred MacMurray (VF : Inconnue).
Roy Zerney : Harry Morgan (VF : Inconnue).
Nettie Appleby : Cloris Leachman (VF : Inconnue).
Leonora Appleby : Kathleen Cody (VF : Inconnue).
Rupert Appleby : Scott Kolden (VF : Inconnue).
Willie Appleby : Vincent Van Patten (VF : Inconnue).
Ray Ferris : Kurt Russell (VF : Inconnue).
Pete : George Lindsey (VF : Inconnue).
Felix : Larry D. Mann (VF : Inconnue).
Frankie Zuto : Mills Watson (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Charley et l’Ange est une adaptation du roman de Will Stanton, The Golden Evenings of Summer, publié en 1971.

Fred MacMurray signe ici sa dernière participation à une production Disney après sept films à son actif pour les studios aux grandes oreilles.

Image Charley ange angel disney

Notre critique de Charley et l’Ange.

Un des acteurs fétiches des studios Disney revient une nouvelle fois dans une comédie.

L’histoire est bonne sur certains points et mauvaises sur d’autres. Commençons par le positif : son concept de base. Le fait que le héros sache qu’il va mourir lui permet de se remettre en questions et de se rendre compte qu’il ne profite pas assez de sa famille et des choses simples de la vie. Cette intrigue est évidemment le fil conducteur du film mais n’est convaincant qu’au début. En effet, cette idée va vite être noyée dans d’autres intrigues sans aucun rapport : les deux enfants font du transport sans le savoir pour la mafia, la fille vit sa relation amoureuse… Au final, on se retrouve empêtré dans des sous-histoires qui ne servent à rien sur le fait que le personnage principal sait qu’il va “mourir”. A part meubler peut-être…

Image Charley ange angel disney

Petit plus appréciable de Charley et l’Ange est son contexte de la crise économique américaine qui permet de voir les difficultés de la vie quotidienne des habitants qui doivent faire face à des choix afin de pouvoir vivre correctement, se privant parfois de leurs rêves ou de leurs conforts.

Fred MacMurray s’en sort bien et il est touchant sur la première partie du film en voulant se racheter une conduite auprès de sa femme et de ses enfants. De plus, les scènes communes avec l’ange sont parfois amusantes. Parlons en de ce dernier. L’ange, qui a une image sans trop d’angélisme (jeu de mot), porte juste un costume blanc et ait doté de pouvoirs. Cependant, il n’est pas assez approfondi et son absence ne se ferait pas trop sentir. La preuve, il est finalement très peu présent dans le métrage. Quant aux autres personnages, ses deux enfants sont là pour pas grand chose, sa femme est crédible quant à son inquiétude sur l’état mental de son mari, sa fille est inexistante et son petit ami (Kurt Russell) est là probablement pour la romance peu captivante. Les antagonistes sont à quant à eux très clichés.

Image Charley ange angel disney

Etant donné la présence de “magie” dans le long-métrage, les effets spéciaux sont corrects pour l’époque.

Charley et l’Ange avait une bonne idée mais trop d’histoires dans l’histoire nuisent au message important du film.