CinémaBye bye love.

Bye bye love.

affiche poster bye love down disney fox

Réalisateur : Peyton Reed.
Scénariste : Eve Ahlert & Dennis Drake.
Producteur : Dan Jinks & Bruce Cohen.
Compositeur : Marc Shaiman.
Société de production : Fox 2000 Pictures, New Regency Productions, Jinks/Cohen Company, Mediastream Dritte Film GmbH & Co. Beteiligungs KG et Epsilon Motion Pictures.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première USA : 9 mai 2003.
Sortie USA : 16 mai 2003.
Sortie française : 10 septembre 2003.
Titre original : Down with Love.
Durée : 1h42.
Budget : 35 millions de dollars.
Recette mondiale : 39,5 millions de dollars.
Recette USA : 20,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 117 927 entrées.

Résumé.

Romancière à succès sur le fait qu’une femme peut avoir du sexe sans amour, Barbara rencontre Catcher, un journaliste charmeur qui veut lui prouver qu’elle a tort.

Achats.

Casting.

Barbara Novak : Renée Zellweger (VF : Marie-Laure Dougnac).
Catcher Block / Zip Martin : Ewan McGregor (VF : Bruno Choël).
Vikki Hiller : Sarah Paulson (VF : Ninou Fratellini).
Peter MacMannus : David Hyde Pierce (VF : Lionel Tua).
Gladys : Rachel Dratch (VF : Inconnue).
Maurice : Jack Plotnick (VF : Inconnue).
Theodore Banner : Tony Randall (VF : Inconnue).
Gwendolyn : Jeri Ryan (VF : Inconnue).

En savoir plus.

La scène chantée du générique de fin avec Renée Zellweger et Ewan McGregor est une demande de leur part, chacun ayant déjà joué dans des comédies musicales, et ils voulaient profiter de l’occasion pour chanter à nouveau.

image bye love down disney fox

Le tournage s’est déroulé en Californie.

Notre critique de Bye bye love.

Tout semble indiquer une comédie prometteuse avec un bon casting.

image bye love down disney fox
image bye love down disney fox

On se laisse facilement prendre au jeu d’un scénario qui vire aussi bien vers la comédie que vers le romantique. Tout d’abord sur les clichés hommes/femmes sur les relations sentimentales qui permettent une dénonciation des idéologies des années 1960 et qui a encore un certain reflet dans notre société actuelle. Un modernisme et une émancipation de la femme sur la goujaterie des hommes et le côté femme au foyer en opposition aux hommes supérieurs. C’est piquant et percutant. Ensuite, car on retrouve bien l’esprit des années 1960 en étant une pastiche des films comiques de cette époque aussi bien dans les écritures que dans la structure du scénario. On y retrouve beaucoup de choses prévisibles mais on passe un bon moment. On retient surtout un coup de théâtre vers la fin du film qui est une riche idée qui est la grosse surprise réussie.

On le disait en introduction, avec Ewan McGregor et Renée Zellweger en tête d’affiche, on sait qu’on va être épaté. Ils livrent une superbe performance réussissant à faire une surenchère caricaturale des années 1960 tout en restant convaincant. Leurs personnages sont aussi assez attachants. Lui incarne un playboy séducteur avec plusieurs conquêtes alors que de son côté, elle veut être plus libre des entraves machistes. Un jeu de chasse et de la souris entre les deux où on se doute que leurs personnalités opposées vont finir par s’équilibrer, chacun évoluant dans sa façon d’être et de voir les choses. Les deux autres rôles secondaires, tout aussi bien joués, permettent de jouer de bons soutiens aux deux protagonistes principaux tout en ayant aussi leur intrigue bien à eux qui cassent un peu les codes.

image bye love down disney fox
image bye love down disney fox

On va le redire encore mais même la réalisation sent bon l’hommage aux années 1960. Autre que les décors et les costumes qui donnent une bonne immersion, on retient surtout la technique. Colorimétrie proche de l’époque, mise en scène similaire, effets visuels flagrants (l’arrière-plan des conduites en voiture ou bien des fenêtres d’immeubles), tout est là pour nous replonger en arrière avec une certaine maîtrise. Une scène superbe en mise en scène est une conversation téléphonique en écran splitté simulant un acte sexuel. C’est beau, c’est propre, c’est prenant. Associé aussi à une bande originale agréable alliant nostalgie et modernité, tout est là pour un résultat à la hauteur.

Bye bye love est une franche réussite sur tous les aspects.

La note de Fabien