fbpx

Broken Arrow.

shopdisney
affiche poster broken arrow disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : John Woo.
Scénariste : Graham Yost.
Producteur : Bill Badalato, Terence Chang, Joe Gareri, Christopher Godsick, Mark Gordon, Brad Lewis, Dwight H. Little, Michele Maples & Allison Lyon Segan.
Compositeur : Hans Zimmer.
Société de production : 20th Century Fox, Mark Gordon Productions et WCG Entertainment Productions.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 9 février 1996.
Sortie française : 6 mars 1996.
Titre original : Broken Arrow.
Durée : 1h48.
Budget : 50 millions de dollars.
Recette mondiale : 150,3 millions de dollars.
Recette USA : 70,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 445 343 entrées.

Résumé.

Deakins vole des armes nucléaires pour les revendre au plus offrant. Son co-pilote Hale décide de contrecarrer ses plans.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Vic “Deak” Deakins : John Travolta (VF : Daniel Russo).
Riley Hale : Christian Slater (VF : Bernard Lanneau).
Terry Carmichael : Samantha Mathis (VF : Isabelle Ganz).
Max Wilkins : Delroy Lindo (VF : Michel Barbey).
Pritchett : Bob Gunton (VF : Michel Fortin).
Secrétaire de la Défense Baird : Kurtwood Smith (VF : Bernard Tixier).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

John Travolta a eu le choix d’interpréter Deakins ou Hale dans le film.

Lauren Holly, Helen Hunt et Jennifer Aniston ont été envisagées pour le rôle de Terry Carmichael.

image broken arrow disney fox

Christian Slater a réalisé la plupart de ses cascades.

Le tournage s’est déroulé d’avril à août 1995 dans l’Utah, en Californie et en Arizona.

Notre critique de Broken Arrow.

Oula, ça sent le film d’actions où il ne faut pas trop réfléchir.

image broken arrow disney fox

En fait, les scénaristes aussi n’ont pas du trop réfléchir. Il n’y a rien de cohérent dans ce film, ça en devient même pathétique devant tant d’amateurisme. Entre le militaire et la ranger qui se tapent dessus avant même de se présenter (comme quoi l’uniforme ne devait pas servir à grand chose), la télécommande de la bombe nucléaire pour stupides avec le bouton “déclencher” et le bouton “annuler”, des militaires en roues libres qui font n’importe quoi (il est où le consultant de l’armée ?), deux héros en plein désert qui tombe sur une mine perdue qui comme par hasard est la mine que le grand méchant exploitait, comme par hasard dans cette mine l’héroïne trouve un plan accroché au mur pile au moment où ils sont perdus, cette même héroïne qui se cache dans le zodiac des méchants sans se faire voir, montant dans leur camion sans se faire voir puis dans leur train sans se faire voir… On est vraiment face à un délire entre potes pour mettre de l’action partout sur une intrigue qui tient sur un morceau de papier toilette.

image broken arrow disney fox

Sans compter l’absence complète de tout dans Broken Arrow. Qu’on n’éprouve aucune émotion, bon, un film d’action en dégage rarement même si ça arrive, mais on n’éprouve non plus aucune tension alors que deux bombes nucléaires sont en vadrouille. Tout est prévisible et on s’ennuie comme c’est pas possible en se demandant jusqu’où le massacre va continuer. En fait, il manque Chuck Norris pour parachever ce film dans de l’action au rabais.

image broken arrow disney fox

Il faut dire que le casting est terriblement mauvais. John Travolta est complètement décevant aussi en en faisant beaucoup trop et endosser la peau du méchant ne lui va pas du tout ici. Il tente de jouer un psychopathe calculateur de tout que ça en devient risible car à chaque imprévu il a toujours la solution. Du côté des gentils, Christian Slater surenchérit de trop son interprétation. Il incarne évidemment le valeureux soldat courageux sauveur du monde qui survit à tout malgré la quantité impressionnante de blessures et de coup qu’il se prend. Un surhomme digne de Chuck Norris (oui encore lui). Enfin, le trio se conclut avec Samantha Mathis qui est la seule touche féminine du film. Perdue au début, elle se sent pousser des ailes pour montrer du muscle et on se doute qu’une romance va naître avec le soldat émérite. Par chance, ça ne se voit pas à l’écran mais la conclusion va dans ce sens.

image broken arrow disney fox

Pourtant, le gros défaut du film (il y a encore pire que ce qu’on vient d’énumérer) revient à sa réalisation. On sait que Michael Bay est un habitué du film d’actions et qu’il en met plein la vue. Cependant, il a un style qui va bien. Tout le contraire de ce que fait John Woo ici. Il cherche à faire pareil mais c’est catastrophique. Déjà, il faut qu’il arrête avec ses ralentis à répétition qui ne servent strictement à rien (car s’il croit qu’il donne de la tension, ça donne plutôt envie de rire). De même pour les gros plans sur les visages pour nous plonger dans la psychologie du personnage. Enfin, le conflit final à main nues car le faire avec des armes à feu n’aurait pas été “dignes” par les personnages et donne alors une altercation risible.

image broken arrow disney fox

Enfin, que dire de toutes ses explosions que même Bay doit en être jaloux de se faire piquer ses idées. En effet, avec Woo, une véhicule se prend une balle et cela donne une explosion comme si c’était un camion citerne. Puis tout explose dans ce film dans un déluge de flammes et d’étincelles dignes d’un feu d’artifice. C’est tellement abusé qu’on en voit même les maquettes tant la réalisation est mauvaise. Sans compter la séquence dans la mine où tout sonne comme du carton pâte. Enfin, la séquence sur le train est à pleurer de rire entre “attends je vais pas tirer au fusil mais approche les pales de l’hélico pour le tuer” et le magnifique mannequin qui se fait projeter qu’on en voit le coussin sortir de sous le costume, on en passe et des meilleures. On ne compte même pas les acrobaties ridicules à tout va. Dommage qu’Hans Zimmer tente de rattraper avec une bande originale intéressante mais pas en adéquation avec la mise en scène.

image broken arrow disney fox

Broken Arrow est un désastre complet, un navet du film d’action que même Michael Bay pourrait être oscarisé pour son talent si on devait comparé.

La note de Fabien

En bref

Nos yeux saignent encore devant un tel supplice.