Broadway, 39e Rue.

, par
Affiche Poster broadway 39e rue cradle will rock disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Tim Robbins.
Scénariste : Tim Robbins.
Producteur : Tim Robbins.
Compositeur : David Robbins.
Société de production : Touchstone Pictures, Cradle Productions Inc. et Havoc.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 6 décembre 1999.
Sortie française : 12 avril 2000.
Titre original : Cradle Will Rock.
Durée : 2h12.
Budget : 36 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 2,9 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé

A l’automne 1936, New York connait la Grande Dépression. Les grèves éclatent de partout jusque dans les théâtres où de nouvelles stars sont en train de voir le jour.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Olive Stanton : Emily Watson (VF : Anne Massoteau)
Marc Blitzstein :
Hank Azaria (VF : Jérôme Keen).
Diego Rivera : Rubén Blades (VF : Inconnue).
Hazel Huffman : Joan Cusack (VF : Caroline Beaune).
Nelson Rockefeller : John Cusack (VF : Inconnue).
Tommy Crickshaw : Bill Murray (VF : Patrick Floersheim).
Margherita Sarfatti : Susan Sarandon (VF : Béatrice Delfe).
Aldo Silvano : John Turturro (VF : Inconnue).
Orson Welles : Angus Macfadyen (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Le projet Broadway, 39e Rue commence dès le début des années 1980 avec Rupert Everett et Amy Irving au casting mais la production annula le film en raison de problèmes financiers. Ce devait être Orson Welles lui-même qui réalise le film et son scénario. Afin de finalement faire ce film, le réalisateur Tim Robbins ne voulait pas lire le scénario d’origine.

image broadway 39e rue cradle will rock disney touchstone

Le titre original du film, Cradle will rock, est le nom de la pièce de théâtre que monte Orson Welles dans le long-métrage.

Tim Robbins, en plus de toutes ses casquettes sur le film, a envisagé incarné le personnage d’Orson Welles.

Notre critique de Broadway, 39e rue.

Un film traitant de beaucoup de thèmes pendant une période difficile des États-Unis.

image broadway 39e rue cradle will rock disney touchstone

Mais c’est aussi bien là la force du long-métrage que son principal défaut. Broadway, 39e rue aborde beaucoup trop de sujets qu’on finit par s’y perdre car pas assez approfondi. Évidemment, l’art est au centre de l’intrigue et plus particulièrement les difficultés de l’art à subsister dans un pays en ruine économique tout en devant faire face à ses détracteurs. Nous avons également droit aux différentes grèves qui traversent les États-Unis dans les usines pour obtenir de meilleures conditions de travail. Puis la dénonciation du communisme est très présente à plusieurs moments du long-métrage.

image broadway 39e rue cradle will rock disney touchstone

Sauf que voilà, ce sont des thèmes importants qui auraient mérité d’être mieux mis en place. En effet, on n’arrive pas à compatir aux souffrances des artistes, des ouvriers… car l’ensemble du film est fait sur un ton léger. Surtout, les intrigues s’emmêlent qu’on n’arrive plus à suivre où Broadway, 39e rue veut nous emmener. On n’en est pas au stade de l’ennui, heureusement, mais on ne ressent rien tout le long du film. Alors pour un métrage traitant de sujets graves et sérieux qui ne donnent pas d’émotions, c’est un comble. Concernant la représentation théâtrale finale, elle est terriblement brouillonne et cacophonique.

image broadway 39e rue cradle will rock disney touchstone

Broadway, 39e rue dispose d’une myriade de grands noms : Emily Watson, John Torturo, Bill Murray, Susan Sarandon… Alors oui, en terme d’interprétations c’est idéal. Le souci vient des personnages qui là aussi, à l’image du scénario, n’arrivent pas à être attachants. Aucun ne sort réellement du lot car ils sont tous “superficiels”. On n’en sait pas assez sur eux pour mieux nous atteindre ou s’identifier.

image broadway 39e rue cradle will rock disney touchstone

On retient quand même une réalisation soignée et une bande originale somme toute correcte qui permettent d’en faire un produit artistique regardable. Cependant, les chansons interprétées par le casting ne sont guère agréable à l’oreille. La durée un peu longue avec un scénario peu profond aurait mérité plus de coupes pour éviter les lenteurs.

Broadway, 39e rue avait un bon potentiel mais il a dû se tromper de carrefour à un moment pour aller vers une impasse.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney