ActualitésActu - Disney +Bob Chapek évoque le futur du Premier Access de Disney+.

Bob Chapek évoque le futur du Premier Access de Disney+.

Disney+ a le vent en poupe en dépassant les 100 millions d’abonnés. En plus d’un contenu original et du catalogue déjà connu, la plateforme de streaming possède aussi des sorties en simultanées avec le cinéma. Ce sera le cas (aux États-Unis) avec certaines des prochaines productions de Mickey, à savoir Jungle Cruise et Cruella par exemple, mais en Premier Access (pour un coût de 30 dollars supplémentaire).

Deux autres films vont connaître un destin différent (aux États-Unis toujours). Shang-Chi et la légende des dix anneaux (Marvel) et Free Guy (20th Century Studios) vont sortir au cinéma mais uniquement pour une période de 45 jours avant de basculer directement sur Disney+.

Bob Chapek, le PDG de The Walt Disney Company, explique cette démarche :

“La flexibilité est l’élément clé de notre stratégie de distribution. Et nous avons esquissé trois approches pour la distribution de nos films. Des sorties dans les cinémas avec l’offre simultanée via le Premier Access sur Disney+ ; directement sur Disney+ ; les sorties en salles exclusives traditionnelles. Voici comment cela se traduit par notre formidable ardoise de films à venir. “Cruella” sortira dans les cinémas via le Premier Access de Disney+ le 28 mai.

Suivi par “Luca” de Pixar le 18 juin. Le très attendue “Black Widow” sera dans les cinémas et sur Disney+ via un accès privilégié le 9 juillet. Et “Jungle Cruise” de Disney, une expédition hilarante remplie d’aventures sera disponible aux cinémas et sur Disney+ via un accès privilégié le 30 juillet.”

logo disney +

Il ajoute aussi son point de vue sur les commentaires qui lui sont adressés sur ce point :

“En ce qui concerne le Premier Access, vous avez tout à fait raison. Alors que nous entrons dans une situation où nous essayons de surveiller nos consommateurs prêts à retourner dans les cinémas? Bien sûr, 90%, disons, du marché intérieur est ouvert en ce moment. Et nous sommes encouragés en termes de croissance à venir, mais si vous regardez le box-office du week-end dernier par exemple et comparez les trois dernières années de box-office pré-COVID, il était de 67% en dessous au niveau international. Nous savons donc que le marché n’est pas encore tout à fait là.

Donc, la stratégie du Premier Access de Disney, l’une des choses qu’elle nous donne en ce moment, et nous en sommes reconnaissants, c’est la possibilité d’aller de l’avant et d’essayer de lancer des choses sur le marché, et d’essayer de réamorcer la pompe, si vous voulez, mais en même temps, sachez que pour les consommateurs qui hésitent encore un peu à entrer dans un cinéma bondé, ils peuvent aller de l’avant et le regarder dans la sécurité et la commodité de leur maison. Pour ce qui est d’aller au-delà de cet exercice, nous n’avons pas annoncé exactement quelle sera notre stratégie, mais sachez que nous continuerons à suivre l’évolution de la reprise du marché du cinéma et que nous utiliserons cette flexibilité pour faire le bon appel au bon moment.”

Comme on le disait déjà dans notre dossier sur l’impact du streaming sur le cinéma (que vous pouvez relire ici), Disney s’adapte en fonction de la situation et ce n’est donc pas une option définitive. Pour la France, la stratégie est différente et la chronologie des médias joue également en défaveur de cette solution américaine.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

Vous pourriez être intéressés par ces articles