CinémaBleu profond.

Bleu profond.

affiche poster bleu profond deep end disney

Réalisateur : Scott McGehee et David Siegel.
Scénariste : Scott McGehee et David Siegel.
Producteur : Laura Greenlee, Eileen Jones, Mindy Marin, Scott McGehee, Robert H. Nathan et David Siegel.
Compositeur : Pierre Nashel.
Société de production : i5 Films.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 21 janvier 2001 (Sundance).
Sortie USA : 8 août 2001.
Sortie française : 31 octobre 2001.
Titre original : The Deep End.
Durée : 1h37.
Budget : 3 millions de dollars.
Recette mondiale : 10 millions de dollars.
Recette USA : 8,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 22 419 entrées.

Résumé.

Margaret demande à l’amant de son fils de ne plus le voir. Le lendemain, elle trouve le corps sans vie de l’amant près de chez elle. Elle cache le corps et tombe dans un engrenage sans fin.

Achats.

Casting.

Margaret Hall : Tilda Swinton (VF : Laurence Bréheret).
Alek “Al” Spera : Goran Višnjić (VF : Constantin Pappas).
Beau Hall : Jonathan Tucker (VF : Inconnue).
Jack Hall : Peter Donat (VF : Inconnue).
Darby Reese : Josh Lucas (VF : Inconnue).
Carlie Nagel : Raymond J. Barry (VF : Inconnue).
Paige Hall : Tamara Hope (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Bleu profond est l’adaptation du roman Au pied du mur d’Elisabeth Sanxay Holding publié en 1947.

image bleu profond deep end disney

Le tournage s’est déroulé de mai à juin 2000 en Californie.

Notre critique de Bleu profond.

Un thriller qui semble prometteur car on peut y voir l’amour d’une mère.

image bleu profond deep end disney
image bleu profond deep end disney

Effectivement, la première partie du film repose sur ce concept. Une mère est prête à tout pour protéger son fils qui, à ses yeux, aurait commis l’irréparable. Ce qui est intéressant, c’est qu’on sait déjà que ce n’était pas un meurtre et que tout le film va alors découler d’une supposition de l’héroïne principale. Cependant, cela aurait pu être encore plus captivant si c’était rester un mystère. En effet, le concept s’évade trop vite pour s’enchaîner sur une histoire d’escroquerie sans intérêt, sur une sorte de relation sentimentale platonique qui vient de nulle part et une enquête policière expédiée. Tout le potentiel est donc mal géré pour tomber dans des travers bien classiques. La fin du film est même bâclée et nuit à tout le reste déjà pas bien glorieux.

Tilda Swinton est parfaite, incarnant une femme à la fois courageuse mais aussi fragile, se faisant dépasser par les événements en ayant agit sur un coup de tête. Malheureusement, plus on avance dans le film et moins elle se veut attachante, tant on la voit trop souvent perdue et comme si le fait de cacher un cadavre n’influait pas plus sur sa personnalité. De l’autre côté, il y a Alek, un homme de mains de malfaiteurs qui devient trop gentillet et qui lui retire alors toute tension. Quant au fils, il ne sert finalement à rien alors qu’il est à l’origine de l’intrigue. Au final, aucun personnage n’est correctement travaillé.

image bleu profond deep end disney
image bleu profond deep end disney

Quand on regarde un thriller, on veut retrouver une ambiance oppressante. Ici, tout reste bien superficiel. Sans âme véritable, sans émotions, sans mise en scène particulière. Dommage que tout soit aussi fade et souffrant d’un rythme trop lent pour ressentir quoi que ce soit. Il n’y a rien de percutant. Même la bande originale ne parvient pas à se faire entendre pour donner une immersion plus inquiétante. Elle est à l’image de la réalisation, trop légère.

Bleu profond flirte avec les abysses en échappant à la médiocrité.

La note de Fabien