Blade : Trinity.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster blade trinity disney marvel

Réalisateur : David S. Goyer.
Scénariste : David S. Goyer.
Producteur : David S. Goyer, Wesley Snipes, Peter Frankfurt, Lynn Harris, Kevin Feige et Art Schaeffer.
Compositeur : Ramin Djawadi et RZA.
Société de production : New Line Cinema, Shawn Danielle Productions Ltd., Amen Ra Films, Marvel Enterprises, Peter Frankfurt Productions et Imaginary Forces.
Distributeur : New Line Cinema.
Première mondiale : 7 décembre 2004 (Hollywood)
Sortie USA : 8 décembre 2004.
Sortie française : 8 décembre 2004.
Titre original : Blade : Trinity.
Durée : 2h03.
Budget : 65 millions de dollars.
Recette mondiale : 132 millions de dollars.
Recette USA : 52,4 millions de dollars.
Entrées françaises : 634 441 entrées.

Résumé.

Blade s’associe avec d’autres chasseurs de vampires afin de tuer Dracula qui vient d’être réveillé et qui veut détruire l’humanité.

Achats.

Casting.

Blade : Wesley Snipes (VF : Thierry Desroses).
Abigail Whistler : Jessica Biel (VF : Julie Turin).
Hannibal King : Ryan Reynolds (VF : Pierre Tessier).
Drake : Dominic Purcell (VF : Bruno Dubernat).
Danica Talos : Parker Posey (VF : Marie-Laure Dougnac).
Abraham Whistler : Kris Kristofferson (VF : Bernard Tiphaine).
Hedges : Patton Oswalt (VF : Pascal Casanova).
Ray Cumberland : James Remar (VF : Sylvain Lemarié).
Jarko Grimwood : Triple H (VQ : Patrick Chouinard).
Edgar Vance : John Michael Higgins (VF : Pierre Laurent).
Sommerfield : Natasha Lyonne (VF : Barbara Delsol).

En savoir plus.

Blade : Trinity est la suite de Blade et Blade 2.

Guillermo del Toro devait reprendre son rôle de réalisateur après Blade 2 mais il s’est engagé sur un autre projet.

Colin Farrell a été envisagé pour le rôle d’Hannibal King.

image blade trinity disney marvel

Des tensions ont eu lieu durant le tournage entre Wesley Snipes et l’équipe. Il refusait de tourner certaines scènes (se déplaçant pour les gros plans, une doublure s’assurant du reste), communiquait avec les autres via son assistant ou des notes, voulait se faire appeler Blade sur le plateau, se disputait avec le réalisateur et autres membres et fumait des joints dans sa loge. L’acteur a démenti.

Jessica Biel a détruit une caméra à 300 000 dollars. Elle devait viser avec son arc vers la caméra qui était protégé par une plaque de plexiglas à l’exception de l’objectif. Suite à son entraînement, elle réussit trop bien la prise et tira la flèche en plein dans l’objectif.

Le tournage s’est déroulé au Canada.

Notre critique de Blade : Trinity.

Encore un opus après un second film désastreux, niveau relevé ou bien encore plus enterré ?

image blade trinity disney marvel

Il était quand même difficile de faire pire donc on va dire que ce film fait dans le moins pire. Déjà, on attaque dans une unique surenchère en faisant revivre Dracula, rien que ça. Alors que jusque là le mythe était évité, on est en plein dedans. Cela reste donc une chasse pour le tuer dans un scénario qui n’arrive pas à retrouver le niveau du premier film. On ne ressent pas de dangers ni de tensions, tout étant assez calme au final. Même l’aspect mythologique autour de « Drake » (Dracula renommé) passe à la trappe vu qu’on le voit à peine. L’intrigue principal se résumé donc à tuer Drake pour tuer tous les vampires, voilà. Aucune scène n’est vraiment marquante. La conclusion est même ridicule car se terminant trop rapidement pour qu’on savoure réellement quelque chose.

image blade trinity disney marvel

Blade est encore plus effacé qu’avant, parlant à peine, faisant juste des tueries sans grande prétention. Wesley Snipes semble s’ennuyer dans son rôle faisant la même expression du début à la fin. Il est en effet éclipsé par ses deux partenaires Jessica Biel et Ryan Reynolds qui s’en sortent beaucoup mieux. Le rôle de la première est intéressante sans être exceptionnelle mais au moins on s’attache à elle et a une volonté de fer avec sa part de fragilité. Quant au rôle du second, dommage qu’il ne soit là que pour sortir des répliques censées faire rire à travers la vulgarité mais qui font plouf. Enfin, le grand méchant qu’est Dracula ne fait pas peur du tout malgré sa capacité à changer de forme (pourquoi, aucune explication…) et l’interprétation de son acteur laisse à désirer.

image blade trinity disney marvel

Du côté de la réalisation, c’est assez classique. On évite les plans farfelus ou la mise en scène tape à l’œil mais inutile. Il y a également un regain de qualité du côté des effets visuels. Concernant les séquences d’action, les chorégraphies sont correctes mais n’imposent pas un style bien particulier. Même le gros combat final manque de panache. Enfin, la bande originale est propre à ce genre de film mais aurait pu insuffler une ambiance plus mystique.

image blade trinity disney marvel

Blade : Trinity fait à peine mieux que son prédécesseur mais on sent encore une fois que l’histoire ne mène à rien.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp