Black Widow.

ACTUALITÉS



La note de Marine
affiche poster black widow disney marvel

Réalisateur : Cate Shortland.
Scénariste : Ned Benson et Jac Schaeffer.
Producteur : Kevin Faige.
Compositeur : Lorne Balfe.
Société de production : Marvel Studios.
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures.
Sortie USA : 9 juillet 2021.
Sortie française : 7 juillet 2021.
Titre original : Black Widow.
Durée : 2h13.
Budget : Inconnu.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : Inconnue.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Black Widow doit faire face à son passé tout en devant écarter une nouvelle menace.

Achats.

À venir.

Casting.

Natasha Romanoff / Black Widow : Scarlett Johansson (VF : Magali Rosenzweig).
Yelena Belova / Black Widow II : Florence Pugh (VF : Kelly Marot).
Alexi Shostakov / Red Guardian : David Harbour (VF : Gilles Morvan).
Mason : O-T Fagbenle (VF : Inconnue).
Melina Vostokoff / Iron Maiden : Rachel Weisz (VF : Laura Préjean).

En savoir plus.

En 2016, Kevin Faige annonce qu’il serait intéressé par un film sur Black Widow, après l’insistance répétée de Scarlett Johansson qui souhaitait un film centré sur son personnage.

En janvier 2018, une scénariste est rattaché au projet.

capture black widow disney marvel

Lors du Comic Con de juillet 2019, Black Widow est présenté.

L’action se déroulera après les événements de Captain America : Civil War.

Le film devait initialement sortir le 1er mai 2020 mais il fut repoussé suite à la pandémie mondiale au 6 novembre 2020 avant d’avoir sa date définitive.

Notre critique de Black Widow.

Voilà un film qui était depuis longtemps attendu par les fans Marvel et autres amateurs de blockbusters survitaminés. Repoussé d’une année, le dernier long métrage de l’empire Disney a bien valu ce retard de programmation tant il nous a laissé scotché à notre siège retrouvé de petit spectateur de cinéma.

image black widow disney marvel
image black widow disney marvel

Dès les premières minutes de l’introduction, marque de fabrique des films de la franchise, le ton est donné sur la suite du récit : il s’agira d’un chemin initiatique, celui de Black Widow, a.k.a Natasha Romanova, l’une des héroïnes des Avengers. Si cette dernière a d’abord connu une enfance joyeuse et paisible, très vite la jeune-femme, anéantie par le doute et l’abandon, devra faire face à un passé encombrant qu’elle n’a eu de cesse de refouler jusqu’à présent. Et seules des retrouvailles avec sa première famille lui permettront enfin de se connaître elle-même avant de parvenir à trouver sa véritable place dans le monde qui l’entoure.

Car il s’agit bel et bien de mettre la famille au centre de l’intrigue comme un besoin évident de rassembler les pièces de ce puzzle resté inachevé pour le personnage principal. Un point de vue intéressant pour Marvel qui jusqu’à maintenant flirtait simplement avec l’idée des liens familiaux sans jamais les mettre véritablement en première ligne. C’est en cela que Black Widow nous captive, puisque le film explore avec attention la famille dans tout ce qu’elle a de qualités et de défauts.

image black widow disney marvel
image black widow disney marvel

Et de ce côté-là, on ne peut pas dire que l’entourage de la jeune femme soit des plus classique. Après avoir rechercher un à un les membres de son cercle restreint, elle se rend vite compte qu’ils sont tous aussi imprévisibles les uns que les autres. On peut remercier ce côté « weirdo », qui permet ainsi de rendre la famille attachante, nous faisant presque oublier leurs actes passés. Notons aussi que cela est dû en grande partie à un humour fédérateur, présent durant toute la durée de l’œuvre, et qui sied à merveille à David Harbour, incarnation à l’écran d’Alexei Shostakov mais également à Florence Pugh, la sœur de Black Widow qui est semble-t-il bien partie pour reprendre le rôle de son aînée.

Et que dire de Scarlett Johansson qui crève une nouvelle fois l’écran dans cette partition qui lui colle si bien à la peau ? A l’inverse de sa famille excentrique, elle n’en fait jamais trop et sait toujours rester à sa place même dans les moments les plus compliqués à l’image des séquences de combats où elle explose d’un charisme indéniable. L’héroïne méritait donc bel et bien son propre film qu’elle porte à merveille.

image black widow disney marvel
image black widow disney marvel

Seul le méchant de l’histoire, lui aussi trahi par sa famille, reste un peu plat comparé à cette intrigue précédemment énoncée qui englobe tout sur son passage. Même les scènes d’action, toujours aussi créatives, ne suffisent pas à l’antagoniste pour devenir réellement le « bad guy », ou la « bad girl », du film. Finalement, ne s’agit-il pas simplement d’un substitut permettant à l’histoire de Black Widow d’exister pleinement ?

Terminons sur ces scènes de combat qui sont visuellement toujours plus divertissantes et impressionnantes. Élement essentiel d’un film d’action, les affrontements « made in Marvel » ont ce quelque chose d’unique qui nous poussent sans cesse à regarder les différents plans pour y trouver une explosion, une chute, un clin d’œil ou un combat que l’on ne verrait pas en fixant uniquement le premier plan. Cette action omniprésente, où que l’on regarde, est un régal pour les yeux !

image black widow disney marvel
capture black widow disney marvel

Pour conclure, on vous conseille vivement ce énième film Marvel, tellement agréable dans la réalisation qu’on ne voit pas le temps passer. La salle surexcitée du début à la fin est sûrement un autre indicateur de la qualité de ce 24e volet du MCU.

Maintenant, on a qu’une envie : devenir nous aussi un super-héros en rejoignant le futur Avengers Campus de Disneyland Paris qui ouvrira dans le courant de l’année 2022 !

La note de Marine
banniere-dp-vers-dlp