Big trouble.

, par
Affiche Poster big trouble disney touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Barry Sonnenfeld.
Scénaristes : Robert Ramsey et Matthew Stone.
Producteurs : Barry Sonnenfeld, Tom Jacobson et Barry Josephson.
Compositeurs : James Newton Howard et Trevor Morris.
Société de production : Touchstone Pictures, The Jacobson Company, Sonnenfeld Josephson Worldwide Entertainment et Sundale Productions Inc..
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 5 avril 2002.
Sortie française : 3 août 2005 (directement en DVD).
Titre original : Big Trouble.
Durée : 1h25.
Budget : 40 millions de dollars.
Recette mondiale : 8,5 millions de dollars.
Recette USA : 7,2 millions de dollars.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé

Eliot fait la rencontre d’Anna, femme marié à Arthur. Ce dernier, qui cherche à se procurer une arme après avoir volé son entreprise, est traqué par deux assassins. Il se retrouve alors avec une arme nucléaire qui passe de mains en mains.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Eliot Arnold : Tim Allen (VF : Franck Dacquin).
Anna Herk : Rene Russo (VF : Inconnue).
Arthur Herk : Stanley Tucci (VF : Inconnue).
Snake Dupree : Tom Sizemore (VF : Inconnue).
Eddie Leadbetter : Johnny Knoxville (VF : Inconnue).
Jenny Herk : Zooey Deschanel (VF : Inconnue).
Henry Desalvo : Dennis Farina (VF : Inconnue).
Leonard Ferroni : Jack Kehler (VF : Peppino Capotondi).
Walter Kramitz : Patrick Warburton (VF : Robert Dubois).
Matt Arnold : Ben Foster (VF : Inconnue).
Monica Romero : Janeane Garofalo (VF : Inconnue).
Nina : Sofía Vergara (VF : Inconnue).
Alan Seitz : Omar Epps (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Big Trouble s’inspire du roman du même nom de Dave Barry publié en 1999.

Sa date de sortie fut repoussée suite aux attaques du 11 Septembre 2001.

Image big trouble disney touchstone

Jenny Herk devait à l’origine être jouée par Katie Holmes.

Notre critique de Big trouble.

Il est clairement difficile de faire un résumé succin du film. Développons un peu.

Image big trouble disney touchstone

Car oui, on peut dire que l’histoire de Big trouble est très mouvementée, remplie de péripéties, ça part dans tous les sens et le rythme est donc très soutenu. On suit plusieurs intrigues et personnages qui vont au fur et à mesure se croiser et où tout s’emmêle. D’un côté on a les deux assassins qui veulent tuer leur cible, puis deux voleurs pas très futés qui braquent un bar et récupèrent une arme nucléaire sans savoir ce que c’est, puis des ados qui veulent jouer au fusil à eau, puis un gars ressemblant à Jésus qui se trouve au milieu de tout ça, puis un homme qui tombe sous le charme (et réciproquement) d’une femme mariée, puis deux policiers qui veulent comprendre ce qu’ils se passent, puis deux agents du FBI qui traquent l’arme nucléaire. Si vous n’êtes pas encore perdus, félicitations.

Image big trouble disney touchstone

Il se passe tellement de choses dans Big trouble qu’on est dans un sens captivé par tout ça mais parfois on se dit que ça va vraiment trop loin. L’humour est présent mais il faut voir la qualité de l’humour entre sous-entendus graveleux, blagues lourdingues, situations improbables… Il n’y a donc rien qui fasse rire, à la rigueur sourire si on est bon public.

Image big trouble disney touchstone

Il y a tellement de personnages que l’on ne sait plus où donner de la tête. Heureusement, les scénaristes ont réussi à caser tout le monde de manière correcte. Ils sont juste très inégaux. A part Tim Allen qui est bon et Rene Russo qui joue la séductrice, certains personnages sont trop caricaturaux, sûrement pour un effet comique mais c’est limite quand même. On ne va pas détailler tout ce petit monde car ça pourrait durer pas mal de temps, proportionnelle aux multiples intrigues.

Image big trouble disney touchstone

Big trouble porte bien son titre. C’est pas la comédie de l’année, ce n’est pas non plus un échec scénaristique. C’est juste que parfois les films qui gèrent plein d’intrigues et de personnages sont soit de pures réussites, soit des massacres sans nom. Lui, il est entre les deux, tout juste correct.

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney