amazon disney

Affiche poster babes toyland disney

Fiche technique.

Réalisateur : Jack Donohue.
Scénariste : Ward Kimball, Joe Rinaldi et Lowell S. Hawley.
Producteur : Walt Disney et Lou Debney.
Compositeur : George Bruns.
Société de production : Walt Disney Productions.
Distributeur : Buena Vista Distribution Company.
Sortie USA : 14 décembre 1961.
Sortie française : Inconnue.
Titre original : Babes in Toyland.
Durée : 1h46.
Budget : 3 millions de dollars.
Recette mondiale : Inconnue.
Recette USA : 4,6 millions de dollars.
Entrées françaises : Inconnue.

Résumé.

Tom Piper est sur le point d’épouser Mary Contrary. Cependant, Barnaby veut l’épouser également. Il met au point un plan afin de retirer Tom de l’équation mais cela ne se passe pas comme il l’espérait.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting.

Barnaby : Ray Bolger (VF : Inconnue).
Tom Piper : Tommy Sands  (VF : Inconnue).
Mary Contrary : Annette Funicello (VF : Inconnue).
Faiseur de jouets : Ed Wynn (VF : Inconnue).
Gonzago : Henry Calvin (VF : Inconnue).
Roderigo : Gene Sheldon (VF : Inconnue).
Grumio : Tommy Kirk (VF : Inconnue).
Boy Blue : Kevin Corcoran (VF : Inconnue).
Mother Goose : Mary McCarty (VF : Inconnue).
Bo-Peep : Ann Jillian (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

Babes in Toyland est l’adaptation de l’opérette du même nom de Victor Herbert créée en 1903. C’est la première comédie musicale (en prises de vues réelles) des studios Disney. Les chansons ont été réécrites pour le film et le rythme a également été changé.

Annoncé en 1955, ce devait être un film d’animation.

Ce film est né suite à l’échec de la production du film Rainbow Road To Oz. Le registre étant similaire, les équipes ont continué sur la lancée.

Image babes toyland disney

Ward Kimball devait être le réalisateur de Babes in Toyland mais un conflit avec Walt Disney l’empêcha de prendre le poste car Kimball serait passé au-dessus des décisions créatives de Walt.

La production du film a connu des soucis avec des problèmes de scénario, des acteurs interprétant mal les chansons… La projection test a d’ailleurs été très décevante.

Dean Jones a été envisagé dans un des rôles.

Image babes toyland disney

La chanson “Toyland” sera reprise lors des parades de Noël dans les parcs Disneyland. De même que les soldats de bois.

La bataille des jouets a nécessité six mois de tournage en stop motion.

Notre critique de Babes in Toyland.

Disney lance avec ce film les comédies musicales dans son futur catalogue avec une ambiance de Noël.

L’histoire se divise en deux parties. La première assez rythmée, alternant les décors et les situations. Même si ce n’est pas grandiose, on arrive pourtant à vivre le film. La seconde partie (la dernière grosse moitié à part du “faiseur de jouets”) est tout l’inverse : ça tire en longueur continuellement, il n’y a plus de situations intéressantes, au contraire elles deviennent grotesques… A l’exception de la bataille de jouets mais qui est elle aussi trop longue. Ce qui fait qu’on s’endort sur la fin. Globalement, l’histoire est très simple et enfantine. Trop, peut-être. Toute la famille est le coeur de la cible avec le gentil couple à marier, le méchant diabolique, les enfants piégés… il ne manque en fait que les animaux et on aurait le service complet.

Image babes toyland disney

L’un des soucis de Babes in Toyland est ses personnages. Aucun ne sort son épingle du jeu, ils sont trop mièvres et ça déborde de bons sentiments de toute part. Que ce soit Mary qui joue la femme amoureuse, Tom l’homme sauveur de la situation… Ils sont trop dans la caricature. Le pire est Barnaby, le grand méchant qui fait plus rire qu’autre chose car très mal interprété. Le jeu des différents acteurs est un gros point faible tant tout est surjoué. Quant au duo Gonzago et Roderigo, ils servent pour les situations d’humour de gags bas de gamme. Enfin, le faiseur de jouets et son assistant sont très vite exaspérants.

Etant une comédie musicale, le film dispose de son lot de chansons. Malheureusement, aucune d’entre elles n’est captivante. A l’exception de “Toyland”. C’est bien dommage car le film aurait mérité de plus belles chansons.

Image babes toyland disney

Enfin, nous pouvons saluer le magnifique effort concernant les décors du film. Ils sont sublimes ! On se retrouve dans un univers très coloré du style Fantasyland dans les parcs d’attractions. Même la forêt interdite a son charme malgré son aspect sombre. Tous ces décors sont aussi un des mauvais points du long-métrage : tout est tourné en studios. Ca se ressent à de nombreuses reprises car cela manque de profondeur, de lumières naturelles… En fait, on se sent comme dans la séquence d’ouverture : sur une scène de théâtre. Cependant, les effets spéciaux du film, pour l’époque, sont grandioses. Mention spéciale à la bataille des jouets qui prennent vie dont l’animation est assez crédible.

Babes in Toyland est un film à voir pour sa prise de risques de la part de Disney mais on en ressort déçu à cause surtout de l’histoire peu captivante et de chansons peu mémorables.