fbpx

Avatar.

-

Affiche Poster Avatar disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : James Cameron.
Scénariste : James Cameron.
Producteur : James Cameron et Jon Landau.
Compositeur : James Horner.
Société de production : 20th Century Fox, Dune Entertainment, Ingenious Film Partners et Lightstorm Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 18 décembre 2009.
Sortie française : 16 décembre 2009.
Titre original : Avatar.
Durée : 2h41.
Budget : 237 millions de dollars.
Recette mondiale : 2,78 milliards de dollars.
Recette USA : 760,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 14 677 888 entrées.

Résumé

En 2154, les humains ont besoin d’un minerai rare qui se trouve sur Pandora peuplé par les Na’vis qui veulent protéger leur territoire. Afin de faciliter les négociations, Jake Sully s’incarne en Na’vi à travers le programme Avatar.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale

>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achats.

Casting

Jake Sully : Sam Worthington (VF : Adrien Antoine).
Dr Grace Augustine : Sigourney Weaver (VF : Sylvie Genty).
Neytiri : Zoe Saldana (VF : Ingrid Donnadieu).
Colonel Miles Quaritch : Stephen Lang (VF : Jean-Bernard Guillard).
Trudy Chacon : Michelle Rodríguez (VF : Géraldine Asselin).
Parker Selfridge : Giovanni Ribisi (VF : Damien Witecka).
Norman « Norm » Spellman : Joel Moore (VF : Patrick Mancini).
Eytukan : Wes Studi (VF : lui-même).
Mo’at : CCH Pounder (VF : Michelle Bardollet).
Tsu’tey : Laz Alonso (VF : Bruno Choël).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le projet Avatar débute dès 1994 avec un scénario de 80 pages. James Cameron veut le tourner après Titanic. La date de sortie du film est attendue pour 1999. Cependant, la technologie n’est pas encore assez développée pour le réalisateur et il met donc le projet en attente.

En 2005, Project 880 est le nom du film. En parallèle, Cameron travaille sur le projet Battle Angel. Le long-métrage bascule donc pour une sortie en 2007. Pourtant en 2006, Cameron annonce que le film est repoussée pour 2008.

Cependant, la Fox qui produit le film craint des dépassements de budget comme Cameron l’avait déjà fait pour Titanic. Le réalisateur modifie son scénario en conséquence mais la Fox bloque toujours. Alors qu’il se dirige vers Disney, la Fox rappelle Cameron et accepte le projet en l’état, un autre studio de production acceptant de financer également le film.

Image avatar disney fox

La langue des Na’vis est créée par Paul Frommer, un professeur possédant un doctorat en linguistique. Il va ainsi inventer près de 1 000 mots.

Le tournage s’est déroulé avec une toute nouvelle caméra permettant de filmer en stéréoscopie afin de donner un rendu 3D.

Le tournage d’Avatar s’est déroulé dans les studios de Los Angeles et de Wellington en motion-capture pour une grande partie du film. Des tenues avec des capteurs sont portées par les acteurs et des caméras filment la scène sous plusieurs angles. En post-production, les animateurs ont donc les mouvements virtuels et ils peuvent ainsi appliquer les personnages par-dessus. Quant aux visages, on parle de performance-capture. Les acteurs avaient des capteurs sur le visage avec une caméra proche d’eux pour mieux retranscrire les différentes expressions faciales afin de les reconstituer en virtuel.

Image avatar disney fox

Les acteurs sont partis à Hawaï pour découvrir les conditions de vie dans une jungle tropicale.

Les studios Weta Digital (Le Seigneur des Anneaux) et ILM (Star Wars) ont été chargés des différents effets spéciaux du film.

Matt Damon, Jake Gyllenhaal, Chris Pine et Chris Pratt ont été envisagés pour le rôle de Jake ; Q’orianka Kilcher pour celui de Neytiri.

Image avatar disney fox

Dans une des versions du scénario, Neytiri était enceinte à la fin du film. De même, Jake s’appelait Josh, Neytiri s’appelait Zuleika et Grace Augustine s’appelait Shipley.

Avatar est le premier film a dépassé le seuil des 2 milliards de dollars. Il reste à ce jour le film le plus rentable de l’histoire du cinéma avec 2,78 milliards de dollars.

Le film va posséder quatre suites qui sont en cours de production.

Notre critique de Avatar.

2009 va marquer le cinéma grâce à un film qui se veut prometteur d’un point de vue technique et surtout l’arrivée d’une grande nouveauté : la 3D.

Image avatar disney fox

James Cameron avait déjà réussi un grand coup avec Titanic quelques années plus tôt et il tente de récidiver avec Avatar, un film de science-fiction. Commençons justement par son argument marketing. Visuellement, il faut l’avouer, c’est une grande claque visuelle ! On en prend plein la vue par la richesse des décors, par la diversité créative des artistes qui ont conçu un univers très riche. Un univers avec sa propre faune et flore, sa propre civilisation, ses coutumes, sa langue… De quoi ouvrir de nombreuses possibilités et surtout une immersion impressionnante.

Image avatar disney fox

Le jeu de lumières, les couleurs, la photographie est absolument parfaite. On a qu’une envie, c’est de déambuler sur Pandora. On a envie d’en savoir plus et on se prend au jeu de la découverte de ce monde comme le fait le héros. Les créatures sont majestueuses et vraiment originales. Quant aux Na’vis, ils ont un design intéressant malgré le côté très humanoïdes.

Quant à la 3D, il est rare que le cinéma nous émerveille à ce point. Lunettes sur le nez, on est en plein dans l’univers d’Avatar. C’est beau, c’est propre et les scènes avec les grands paysages sont féeriques. Il n’y a rien qui sort de l’écran pour s’approcher de nous même si on espérait quand même avoir cet effet mais l’aspect profondeur est fortement marqué et on pense être face à une fenêtre donnant sur un autre monde.

Image avatar disney fox

Il est temps de parler de l’histoire car c’est quand même ce qui fait qu’un film est bon ou non. Malheureusement, James Cameron a du oublier de vraiment travailler cette étape sur Avatar. On a beau avoir un monde très diversifié et inédit, son intrigue principale tient en une ligne. Les humains sont méchants et veulent détruire la nature et une espèce qu’ils jugent inférieure. C’est donc du très classique mais surtout du très manichéen. Tout est orienté pour que les humains soient détestables tandis que les Na’vis doivent être des victimes. On aurait aimé un peu plus de nuance surtout chez les Na’vis où il y avait matière à créer différents points de vue, tout comme chez les humains. Mais cela reste marginal car à part un petit groupe, tous les soldats sont là pour en découdre. En gros, Cameron a viré à fond dans les clichés pour ne pas se prendre la tête.

Image avatar disney fox

Puis pour couronner le tout, une romance s’ajoute à tout ça avec évidemment le héros humain qui tombe amoureux d’une native de Pandora. C’est cousu de fil blanc et tout est prévisible. On se doute bien que Jake va changer de camp par amour. On agrémente le tout avec une petite trahison rapide histoire de faire pleurer dans les chaumières et on a le combo gagnant, sauf qu’ici c’est perdant. Le scénario ne parvient jamais à décoller jusqu’à se terminer par une grande bataille dont l’issue est simpliste.

Image avatar disney fox

Au jeu des personnages dans Avatar, on va se limiter qu’à quelques uns tant ils sont quand même nombreux. Jake est un militaire paraplégique qui retrouve la vie grâce à son avatar. L’acteur s’en sort bien mais son personnage est cliché également : il obéit aux ordres avant de ne plus vouloir et de se rebeller pour sauver sa belle en détresse. Il a à ses côtés la scientifique incarnée par Sigourney Weaver qui ne brille pas non plus par son interprétation en tant que protectrice de l’environnement. Pour les Na’vis, Neytiri sort un peu plus son épingle du jeu mais c’est bien la seule. Enfin, pour conclure, le colonel n’est qu’un pur cliché (oui, encore…) du soldat sans cerveau qui tire sur tout ce qui bouge avec des dialogues minimalistes et un ego surdimensionné.

Image avatar disney fox

Vu le film, certains personnages se retrouvent incarnés en Na’vis. Le résultat est très réussi car on les reconnait bien sous leur tenue “virtuelle” en motion-capture. Prouesse technique pour l’époque qui est positif visuellement. En revanche, certaines interactions entre Na’vis et humains manquent de perfection.

James Horner signe ici la bande originale. Sa réussite dans Titanic se fait entendre ici avec certaines notes similaires. Les musiques sont très belles avec par moment une mélodie tribale correspondant au peuple de Pandora. Dommage qu’elles n’arrivent pas à nous transporter au-delà du film tant on les a déjà oublié à la fin du film.

Image avatar disney fox

Avatar est donc certes un magnifique film. Sauf qu’un très beau visuel ne rattrape pas un scénario décevant, simpliste et prévisible.

La note de Fabien

En bref

Un bel emballage mais une coquille vide.

PUB

ACTUALITÉS

PUB

PUB