Avalonia : l’étrange voyage.

La note de Fabien
affiche poster avalonia etrange voyage strange world

Réalisateur : Don Hall et Qui Nguyen.
Scénariste : Don Hall et Qui Nguyen.
Producteur : Roy Conli.
Compositeur : Henry Jackman.
Société de production : Walt Disney Animation Studios.
Distributeur : Walt Disney Pictures.
Sortie USA : 23 novembre 2022.
Sortie française : 23 décembre 2022.
Titre original : Strange world.
Durée : 1h42.
Budget : 180 millions de dollars.
Recette mondiale : 70,2 millions de dollars.
Recette USA : 37,3 millions de dollars.
Entrées françaises : Aucune.

Résumé.

Dans un monde peuplé de créatures fantastiques, les Clade, une famille d’explorateurs, ont des différends qui pourraient mettre à mal leur périple.

Achats.

À venir.

Casting.

Searcher Clade : Jake Gyllenhaal (VF : Bruno Choël).
Jaeger Clade : Dennis Quaid (VF : Gérard Darier).
Ethan Clade : Jaboukie Young-White (VF : Gaël Kamilindi).
Meridian Clade : Gabrielle Union (VF : Corinne Wellong).
Callisto Mal : Lucy Liu (VF : Yumi Fujimori).
Caspian : Karan Soni (VF : Namakan Koné).
Dafont : Alan Tudyk (VF : Jérôme Pauwels).
Capitaine Pulk : Adelina Anthony (VF : Agathe Cemin).
Lonnie Redshirt : Abraham Benrubi (VF : Antoine Levannier).
Diazo : Jonathan Melo (VF : Alexandre Nguyen).
Kardez : Nik Dodani (VF : Christophe Lemoine).
Azimuth : Francesca Reale (VF : Elsa Bougerie).

En savoir plus.

Le projet est annoncé en décembre 2021.

image strange world

Pour s’opposer à la chronologie des médias en France, Disney France a décidé de ne pas sortir le film en salles mais directement sur Disney+.

Notre critique de Avalonia : l’étrange voyage.

Avec Disney, c’est souvent des histoires d’animaux ou de princesses ou d’aventures. Ce 64e long-métrage d’animation de Disney entre dans cette dernière catégorie.

image avalonia étrange voyage strange world
image avalonia étrange voyage strange world

En regardant la campagne promotionnelle entre bande-annonce et affiches, on n’avait pas un emballement conséquent et on n’était pas très optimiste. Après avoir vu le film, effectivement, la joie n’est pas clairement là. Alors oui, il y a bien le côté aventureux qui est présent et heureusement. Mais ce n’est pas pour autant un périple passionnant. On ne voit pas trop où sont les objectifs qui sont suffisamment percutants. On a l’impression que les scénaristes ne savaient pas trop où aller ou bien étaient en panne d’inspiration dans ce qu’est une belle aventure. Surtout que les dangers présentés ici ne sont guère folichons et toute la partie exploration est mal gérée. Néanmoins, on a droit à une sacré surprise qui intervient qu’à trente minutes de la fin. C’est une révélation très bien pensée et originale sauf que c’est tout un filon qui aurait pu servir d’histoire principale et qui aurait bien plus marqué les esprits.

Vient alors la deuxième facette du long-métrage où en général Disney gère plutôt bien : la famille. Ainsi, on a trois générations des Clade de représentées. Sauf que là encore, il n’y a rien qui va être bouleversant. Pourtant, on sent des tentatives pour apporter de l’émotion mais on a déjà vu mieux de la part de la firme aux grandes oreilles. Le fait de vouloir avoir sa propre identité, sa propre destinée, l’incompréhension entre les générations… les idées sont là mais mal exploitées. Même le concept de l’héritage à se léguer entre les générations, un thème important dans une famille, n’est que survolé avec quelques répliques bien écrites mais finalement trop peu nombreuses. En clair, le scénario ne captive pas et ne ressemble pas à du Disney.

image avalonia étrange voyage strange world
image avalonia étrange voyage strange world

Les studios de Mickey arrivent à créer des personnages qui peuvent devenir cultes tant ils sont attachants ou mémorables. Ce ne sera pas le cas ici à notre grand désarroi. Searcher est la génération du milieu, ne voulant pas suivre les traces de son père. Il a réussi à sauver sa civilisation par ses recherches et la science. Il n’a pas ce côté aventureux mais bien évidemment, pour faire cliché, le périple qu’il entreprend va le faire évoluer. Il a passé une bonne partie de la vie sans son père. Jaeger justement est l’explorateur typique mais se veut être un stéréotype déjà-vu dans d’autres productions. Grognon, sûr de lui, ne cessant de se vanter et pensant être le meilleur. Son seul objectif reste l’exploration, quitte à abandonner sa famille pour ses ambitions. Il est presque détestable mais Disney obligé, il va faire volte-face au dernier moment et se rappeler ce qui est vraiment important. Enfin, le petit dernier est Ethan. Il est un peu une fusion des personnalités de son père et de son grand-père. Là encore, c’est un peu trop facile comme construction de personnage. De plus, son intrigue romantique est plus là pour cocher une case que d’avoir un réel intérêt au scénario.

Du côté des seconds rôles, c’est encore moins travaillé. La mère d’Ethan est une pilote hors pair mais qui n’a pas d’autre utilité dans le film si ce n’est conduire un vaisseau. Les autres membres de l’équipage ne servent strictement à rien et ils ne sont utiles que l’espace d’une scène qui ne modifiera pas grandement le scénario. La présence du chien donne une petite touche de légèreté mais a surement une vertu à faire des produits dérivés. Quant à la créature sans visage, on apprécie le talent des artistes à lui donner une personnalité alors qu’il ne dégage aucune expression et qu’il ne parle pas.

image avalonia étrange voyage strange world
image avalonia étrange voyage strange world

On pouvait donc se rassurer avec la technique tant l’animation chez Disney est un gage de qualité. Effectivement, c’est propre, la réalisation est à la hauteur même s’il faut reconnaître qu’il y a déjà eu mieux par le passé. C’est donc forcément sur ce nouveau monde qu’on va s’attarder un peu. On a droit à des paysages inédits, des créatures jamais vues auparavant. On sent une volonté d’apporter de la nouveauté malgré parfois une inspiration trop facile sur des choses existantes. Cependant, c’est aussi une des faiblesses visuelles du long-métrage. Il y a du rose partout… et tout tourne autour de ses nuances. Les paysages se veulent parfois vides, sans textures, tout est trop lisse. Alors que justement, tout ça devait être lié à cette fameuse révélation qu’on évoquait plus haut. Il y avait matière à mieux exploiter artistiquement l’idée. Concernant les musiques, là encore ce n’est pas des mélodies qu’on va écouter en boucle. Il manque le côté épique nécessaire pour une meilleure immersion sonore.

Avalonia : l’étrange voyage est donc un raté de la part de Disney qui nous avait habitué à largement mieux. C’est un voyage qui restera oubliable.

La note de Fabien

ACTUALITÉS

SUIVEZ-NOUS

22,515FansJ'aime
997SuiveursSuivre
384SuiveursSuivre
Réalisateur : Don Hall et Qui Nguyen.Scénariste : Don Hall et Qui Nguyen.Producteur : Roy Conli.Compositeur : Henry Jackman.Société de production : Walt Disney Animation Studios.Distributeur : Walt Disney Pictures.Sortie USA : 23 novembre 2022.Sortie française : 23 décembre 2022.Titre original : Strange world.Durée...Avalonia : l'étrange voyage.