Disney + Artemis Fowl.

Artemis Fowl.

amazon funko

affiche poster artemis fowl disney plus

Fiche technique.

Réalisateur : Kenneth Branagh.
Scénariste : Conor McPherson et Michael Goldenberg.
Producteur : Kenneth Branagh et Judy Hofflund.
Compositeur : Patrick Doyle.
Société de production : Walt Disney Pictures, Marzano Films et Tribeca Productions.
Distributeur : Disney+.
Sortie USA : 12 juin 2020.
Sortie française : 12 juin 2020.
Titre original : Artemis Fowl.
Durée : 1h35.
Budget : Inconnue.

Résumé.

Artemis Fowl, âgé de 12 ans et doté d’une forte intelligence, doit sauver son père qui est retenu dans le monde des fées.

Univers.

Casting.

amazon funko

Artemis Fowl Junior : Ferdia Shaw (VF : Tom Trouffier).
Holly Short : Lara McDonnell (VF : Léopoldine Serre).
Mulch Diggums : Josh Gad (VF : Christophe Lemoine).
Commandant Root : Judi Dench (VF : Annie Sinigalia).
Domovoi Butler : Nonso Anozie (VF : Daniel Lobé).
Juliet Butler : Tamara Smart (VF : Lisa Caruso).
Artemis Fowl Senior : Colin Farrell (VF : Boris Rehlinger).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Artemis Fowl est l’adaptation d’une série de romans fantastique du même nom écrite par Eoin Colfer.

Le projet débute en 2001 avec l’achat des droits d’adaptation via Miramax Films (une filiale de Disney). Mais le projet ne va pas plus loin et est mis de côté.

Image artemis fowl disney
@Nicola Dove.

En juillet 2013, Disney annonce qu’il va adapter les deux premiers romans.

En septembre 2015, le réalisateur est trouvé et en septembre 2017, Disney accélère le projet en annonçant la date de sortie du film.

image Artemis Fowl disney

En décembre 2017, le casting est annoncé.

Le film devait initialement sortir à l’été 2020 au cinéma mais suite à la pandémie mondiale, il fut déplacé sur Disney+ pour sa sortie le 12 juin 2020.

Notre critique de Artemis Fowl.

Une nouvelle adaptation d’un roman pour enfants, on peut donc s’attendre à un film du même genre.

Capture Artemis Fowl disney

Il ne fallait effectivement pas espérer plus. Le long-métrage s’adresse effectivement à un jeune public. Il y a de la magie dans un cadre modernisé. En effet, les fées usent de technologies et l’aspect fantastique passe un peu à la trappe. C’est une nouvelle approche de cet univers et c’est vraiment appréciable, apportant une bonne originalité. On retrouve, en plus des fées, des nains et des trolls. Quant à leur monde, il est intéressant bien que très futuriste.

image Artemis Fowl disney

Cependant, c’est bien dans l’intrigue en elle-même qu’Artemis Fowl est trop classique. Tout est prévisible et les rares effets de surprises tombent vite à l’eau. On a vraiment tous les codes du genre pour plaire aux enfants avec une grande méchante mystérieuse, des pouvoirs magiques, des héros jeunes, des amitiés qui se créent entre humains et fées, une grande bataille… On ne ressent pas non plus grand chose alors qu’il y a eu une prise de risques qui ne dure pas longtemps pour rester dans l’univers joyeux. En clair, en terme de scénario, ce n’est pas une grande claque. Surtout qu’on reste un peu sur notre faim tant ça se boucle assez vite sans qu’on ait vraiment eu le temps de comprendre ce qu’il s’est passé.

image Artemis Fowl disney

Comme souvent dans ce genre de film, il faut un petit groupe de personnages. On commence avec Artemis Fowl, un enfant surdoué et très intelligent. Malheureusement, il n’est pas des plus attachants en se voulant peu construit. On n’a pas grandes informations sur lui. Quant à son acteur, il se veut trop peu expressif. Tout le contraire de sa partenaire à l’écran, Lara McDonnell, qui incarne l’elfe Holly. En tant que jeune actrice, elle est vraiment excellente et on en oublie presque qu’elle est une enfant, elle dégage beaucoup de charisme et on sent qu’elle a un bon avenir dans le cinéma. Son personnage se veut déjà mature vu son espèce, montrant bravoure, audace et loyauté.

image Artemis Fowl disney

Du côté des adultes, pas grand chose à dire. Colin Farrell est peu présent à l’écran mais il s’en sort bien en tant que père d’Artemis. La déception vient plutôt de Judi Dench qui incarne la Commande des elfes. Elle ne colle pas trop au rôle et on la sent un peu perdue. Enfin, Josh Gad, qui incarne le nain, n’arrive pas à apporter quelque chose de plus qu’on a déjà vu en lui. Le fait qu’il incarne en plus le narrateur en plus d’un protagoniste n’aide en rien. Le nain qu’il incarne est en plus peu intéressant. Quant à l’antagoniste, cruelle désillusion car trop caricatural dans sa manière d’être.

image Artemis Fowl disney

Le film dispose d’une mise en scène correcte mais on en aurait voulu plus en terme d’esthétisme. C’est du déjà-vu en somme. L’utilisateur du narrateur qui raconte l’histoire en flash-back n’apporte rien de consistant et plombe même le rythme qui n’est déjà pas captivant. Les effets visuels sont plus ou moins bons mais là encore, cela manque de folie. Même la bataille ne va pas surprendre. Les artistes se sont plus lâchés dans la conception du monde des fées sauf qu’au final on ne le voit que très peu. Du côté de la musique, Patrick Doyle livre une bande originale agréable qui manque d’un côté épique pour marquer le coup.

image Artemis Fowl disney

Artemis Fowl semble être le début d’une franchise mais pêche en terme de qualité et de profondeur. Il ravira sans doute les jeunes enfants mais n’arrivera pas à charmer les plus grands.

La note de Fabien

En bref

Se regarde mais sans grands envoûtement.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.