amazon disney

Affiche Poster Armageddon Disney Touchstone

Fiche technique.

Réalisateur : Michael Bay.
Scénariste : J.J. Abrams et Jonathan Hensleigh.
Producteur : Jerry Bruckheimer.
Compositeur : Harry Gregson-Williams et Trevor Rabin.
Société de production : Touchstone Pictures, Jerry Bruckheimer Films et Valhalla Motion Pictures.
Distributeur : Buena Vista Distribution.
Première USA : 30 Juin 1998.
Sortie USA : 1 Juillet 1998.
Sortie française : 5 Août 1998.
Titre original : Armageddon.
Durée : 2h25.
Budget : 140 millions de dollars.
Recette mondiale : 553 millions de dollars.
Recette USA : 200 millions de dollars.
Entrées françaises : 4 591 453 entrées.

Résumé.

La navette Atlantis se fait détruire en orbite terrestre suite à une pluie de météorites. Dix-huit jours plus tard, ce sera un astéroïde de la taille du Texas qui menacera de s’écraser sur Terre si rien n’est fait. Le directeur de la NASA Truman engage une équipe pour sauver l’humanité en détruisant le danger : une équipe de forage, guidée par le meilleur dans le domaine : Harry Stamper.

Univers.

>> Personnages
>> Clins d’oeil
>> Faux raccords
>> Répliques
>> Bande originale
>> DVD / Blu-Ray
>> Livres
>> Jouets
>> Jeux vidéo
>> Funko Pop

Achat.

Casting.

Harry Stamper : Bruce Willis (VF : Patrick Poivey).
Albert Jones “A.J.” Frost : Ben Affleck (VF : Jean-Pierre Michaël).
Grace Stamper : Liv Tyler (VF : Virginie Méry).
Dan Truman : Billy Bob Thornton (VF : Joël Martineau).
Charles “Chick” Chapple : Will Patton (VF : Benoit Rousseau).
Oscar Choi : Owen Wilson (VF : Patrick Noérie).
L’Ours: Michael Clarke Duncan (VF : Saïd Amadis).
Carotte : Steve Buscemi (VF : Hervé Bellon).
Colonel William Sharp : William Fichtner (VF : Nicolas Marié).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

En savoir plus.

L’histoire s’inspire pour la première partie du film de 1968 : Les feux de l’enfer. On y retrouve bien un spécialiste en puits de pétrole, sa fille qui y travaille et qui tombe amoureuse d’un de ces jeunes employés.

Lors d’une scène, un scientifique regroupe quatre parties d’images infrarouges de l’astéroïde. Ce n’est autre que le réalisateur Michael Bay.

Tout le film repose sur l’explosion d’une bombe nucléaire au coeur de l’astéroïde. Ce projet a été jugé infaisable par la NASA qui a relevé 168 erreurs possibles.

Cette même année de 1998, un film similaire sortait sur les écrans : Deep Impact. Pour s’en démarquer, les studios Disney augmentèrent de trois millions le budget afin de rajouter des scènes d’effets spéciaux.

Au départ, il ne devait pas y avoir de romance entre AJ et Grace. C’est devant le succès de Titanic en 1997 qu’il fut décider d’en rajouter au scénario.

Image Armageddon Disney Touchstone

Lorsque Ben Affleck lut le scénario, il demanda au réalisateur s’il n’était pas plus facile pour la NASA de former des astronautes à forer plutôt que de former des foreurs à devenir astronautes. Michael Bay lui demanda de se taire. Ce côté autoritaire du réalisateur déplut à Bruce Willis qui refusa de tourner avec lui à nouveau.

Pour mieux réussir la scène entre Stamper et sa fille à la fin du film, Bruce Willis avait accroché une photo de ses filles pour l’aider à pleurer.

Pour a scène où les foreurs font des réclamations à la NASA, chaque demande fut écrite par les acteurs selon leurs envies.

Michael Bay est très critique envers son film et le juge le pire de sa carrière, ce à cause des seize semaines pour tout faire et il retravaillerait toute la troisième partie s’il le pouvait.

Le tournage des lancements des navettes fut réellement effectué. Disney eut la permission d’installer seize caméras sur le pas de tir. Le lancement causa tellement de tremblements qu’une des caméras se démonta en pièces détachées.

Image Armageddon Disney Touchstone

Pour le rôle de Grace Stamper, Neve Campbell fut approchée mais refusa le rôle car trop prise par sa série : La vie à cinq. De même que Denis Richards qui refusa à son tour, ainsi que Milla Jovovich et Robin Wright. Quant à Liv Tyler, elle refusa par deux fois avant d’accepter. Côté acteur, Arnold Schwarzenegger fut choisi pour le rôle principal d’Harry Stamper avant Bruce Willis.

Steve Buscemi a avoué lors d’une interview qu’il a fait ce film parce qu’il voulait une plus grande maison, tandis que Billy Bob Thornton l’a fait pour l’argent.

La scène du générique fut tournée en Super 8 sur proposition de Ben Affleck. C’est lui-même qui tient la caméra quand il n’est pas à l’image.

Notre critique de Armageddon.

Pur blockbuster américain de film catastrophe, Armageddon échappera-t-il à l’astéroïde massacreur ?Ce n’est pas l’histoire qui va sauver la mise en réalité. Le film alterne les clichés, les caricatures, les situations impossibles…le tout dans un élan patriotique américain qui en devient rapidement exaspérant (pourquoi une mission pour sauver l’humanité n’est chapeautée que par les Etats-Unis). Michael Bay use et abuse de cet amour pour sa patrie un peu trop souvent. Il faut bien sûr se passer de la réalité scientifique et se dire qu’on regarde le film pour se divertir. Car de ce côté-là, c’est effectivement le cas. Le film est très dynamique et on sent bien la patte de Michael Bay qui aime les explosions et les grosses actions.

Image Armageddon Disney Touchstone

Heureusement que les effets spéciaux sont agréables à regarder, surtout les scènes de chutes de météorites à différents endroits du monde. En tant que Français, nous aurions préféré échapper au cliché du béret et de la 2CV.

Trois acteurs connus en tête d’affiche qui ne crèvent pas à l’écran, sauf pour les scènes émouvantes entre père et fille, et surtout la scène entre Ben Affleck et Bruce Willis sur la fin. Quant aux autres, ils sont là pour apporter de l’humour et dédramatiser la situation.

Image Armageddon Disney Touchstone

Les musiques du film sont parfaites et mémorables, accompagnées des chansons du groupe Aerosmith qui livre ici plusieurs de ses chansons.

Que retenir d’Armageddon ? Ca explose, ça bouge, c’est américain, c’est du Michael Bay. Cependant, si vous voulez vous changer les idées sans trop réfléchir et voir Bruce Willis sauver à nouveau le monde, le film réussit sa mission.

disney store