amazon disney

walt disney company walt disney pictures affiche angels equipe anges angels outfield

Fiche technique.

Réalisateur : William Dear.
Scénaristes : Richard Conlin, Dorothy Kingsley, Holly Goldberg Sloan et George Wells.
Producteurs : Roger Birnbaum, Joe Roth et Irby Smith.
Compositeur : Randy Edelman.
Studio de production : Walt Disney Pictures et Caravan Pictures..
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 15 Juillet 1994.
Sortie française : 6 Juillet 2005 en DVD.
Titre original : Angels in the Outfield.
Durée : 1h42.
Budget : 33 millions de dollars
Recette USA : 50 236 831 de dollars

Résumé.

Le père de Roger lui a promis de ne pas l’abandonner si l’équipe de baseball de sa ville remportait le championnat.
Le petit garçon va alors prier pour que cela arrive permettant ainsi aux anges de lui venir en aide !

Achat.

Casting.

George Knox : Danny Glover (VF : Jacques Frantz).
Mel Clark : Tony Danza (VF : Gérard Rinaldi).
Roger : Joseph Grodon-Levitt (VF : Jackie Berger).
J.P : Milton David Jr. (VF : Donald Reignoux).
Maggie Nelson : Brenda Fricker (VF : Claude Chantal).
Al : Christopher Lloyd (VF : Jean Lescot).
Hank Murphy : Ben Johnson (VF : Pascal Renwick).
Ranch Wilder : Jay O. Sanders (VF : Marc Alfos).
David Montagne : Taylor Negron (VF : Jean Claude Donda).
M. Bomman : Dermot Mulroney (VF : Renaud Marx).
Ray Mitchell : Stoney Jackson (VF : Emmanuel Curtil).
Wally : Tim Conlon (VF : Bernard Alane).

En savoir plus.

Angels, une équipe aux anges est un remake du film éponyme de Clarence Brown sorti en 1951.

Carney Lansford, qui joue le rôle de “Hit or Die”, un joueur de l’équipe, fut un temps un véritable joueur de baseball pour les Anges de Californie entre 1978 et 1980.

Disney Pictures Angels une equipe aux anges
Carney Lansford.

Walt Disney en personne fut l’un des membres du conseil d’administration des Anges de Californie. Deux ans après la sortie du film, la Walt Disney Corporation deviendra propriétaire de cette équipe et ce, jusqu’en 2003 !

Notre critique de Angels : Une Equipe aux Anges.

En cette année 1994, Disney s’aventure sur les terrains de baseball et nous propose une comédie dramatique, remake d’un film sorti dans les années 50. Si les anges sont vraisemblablement capables d’aider des joueurs aux capacités discutables à remporter un championnat, arriveront-ils à amener ce petit film sans prétention jusqu’aux Oscars ? Rien n’est moins sûr.Disney Pictures Angels une equipe aux anges

Autant le dire tout de suite, Angels, une équipe aux anges est un film raté qui accumule, dès le début, un grand nombre de défauts.

Dans un premier temps, on découvre les principaux personnages de l’histoire. Alors que ce genre de présentation a pour but d’attacher le spectateur aux protagonistes, il a ici l’effet totalement inverse. Entre un coach au caractère bien trempé qui, en plus de ne pas être crédible dans son jeu, s’avère assez énervant dans son attitude, et le joueur, crétin de service, qui en fait des tonnes au point d’être ridicule à souhait… Bref, le film ne commence pas sous les meilleurs auspices.

Disney Pictures Angels une equipe aux anges Disney Pictures Angels une equipe aux anges
Un coach et un idiot peu crédible !

Tout est ici complètement exacerbé ! Les faiblesses de l’équipe sont, par exemple, si exagérées qu’elles en deviennent ridicules et empêchent tout lien d’identification. S’il faudra rapidement enlever le terme « comédie » à son descriptif tellement l’œuvre souffre d’un excès de pathétique, qu’en est-il alors de l’aspect dramatique ?

Le film bénéficie en effet d’un capital émotionnel important. Deux enfants orphelins dans un foyer d’accueil à court terme, un père qui abandonne son fils sans état d’âme particulier ou encore une séquence d’adoption prévisible, mais touchante, autant dire que le long-métrage a de quoi faire pleurer dans les chaumières.

Disney Pictures Angels une equipe aux anges

Malheureusement servi par un jeu d’acteur approximatif et un doublage tout aussi contestable, l’ensemble a vraiment du mal à fonctionner. La seconde partie rattrapera cependant les débuts chaotiques. Le changement de personnalité du coach ainsi que de l’équipe jouera grandement dans cette avancée tandis que les enfants arriveront, au final, à gratter quelques points de sympathie.

Disney Pictures Angels une equipe aux anges

Reste alors l’histoire, complètement tirée par les cheveux et surtout racontée de manière à ce qu’aucun lien ne permette de former un semblant de scénario cohérent. On demande par exemple au garçon de ne pas parler des anges, qu’il est le seul à voir, mais ce dernier le crie haut et fort à tout le monde sans que cela n’ait de réelle répercussion.

Autre exemple, alors que personne ne semble croire à cette aide divine, l’article d’un journal fera pourtant trembler la direction de l’équipe qui s’inquiétera des conséquences d’un tel titre auquel peu de gens accorderont crédit. Enfin, même l’essence pure du récit est mal utilisée. Les anges vont arriver si rapidement et sans raison particulière pour aider l’équipe à gagner que cette péripétie s’avère, au final, sans intérêt.

Disney Pictures Angels une equipe aux anges
Des anges sans intérêt !

Bref, là encore, l’ensemble souffre de trop nombreuses lacunes pour vraiment fonctionner.

Disney Pictures Angels une equipe aux anges

Vous l’aurez compris, pas de Home-Run cette fois-ci. Si la fin laisse sur une note un tantinet positive, ce n’est pas le match dont tout le monde parlera durant plus d’une décennie. Partie sur une mauvaise base et lancée dans une histoire peu crédible et surtout mal mise en scène, la balle sera très vite rattrapée par le gant de l’oubli. À peine digne d’un téléfilm du dimanche après-midi !