amazon disney

Illustration-Anais-delva-et-les-princesses-01

Fiche technique.

Interprète : Anaïs Delva
Label : Mercury Records

Playlist.

1. Un jour mon prince viendra – Blanche Neige et les 7 Nains.
2. Vers le ciel – Rebelle.
3. Je veux y croire – Raiponce.
4. Un sourire en chantant – Blanche Neige et les 7 nains.
5. L’air du vent – Pocahontas.
6. J’en ai rêvé – La Belle au Bois Dormant.
7. Histoire éternelle – La Belle et la Bête.
8. Au bout du rêve – La Princesse et la Grenouille.
9. Réflexion – Mulan.
10. Où est la vraie vie ? – Raiponce.
11. Partir là-bas – La Petite Sirène.
12. Tendre rêve – Cendrillon.
13. Libérée, délivrée (version acoustique) – La Reine des Neiges.
14. Ce rêve bleu – Aladdin.
15. Libérée, délivrée (version originale) – La Reine des Neiges.

Ecouter.

Voir les paroles des chansons

Un jour mon prince viendra – Blanche Neige et les 7 Nains.

Il était une fois une princesse…
…qui devint amoureuse.

Mais ce fut très facile, je t’assure.
On ne voyait que trop que le prince était charmant,
Que je ne pouvais aimer que lui.

Il est si merveilleux. Comment résister ?

Un jour mon prince viendra
Un jour on s’aimera
Dans son château heureux s’en allant
Goûter le bonheur qui nous attend

Un jour mon prince vien… Un jour…

Quand le printemps, un jour
Ranimera l’amour
Les oiseaux chanteront
Les cloches sonneront
L’union de nos coeurs, un jour

(Chorus)

Vers le ciel – Rebelle.

Quand le vent se lève et m’appelle
Sifflant dans le ciel d’été
La montagne chante et me rappelle
Ce qu’est la liberté

Et je vole, je m’envole
Dans le vent et vers le ciel
Je m’envole
Dans le vent et vers le ciel

Et dans la forêt profonde
Au coeur de ma belle vallée
L’eau claire fuyante, furibonde
Garde les secrets passés

Je saurai entendre une légende
Prendre en main mon destin
Aussi fort que la nature est grande
Aussi fier que l’aigle brun

Et je vole, je m’envole
Dans le vent et vers le ciel
Je m’envole
Dans le vent et vers le ciel

(Chorus)

Et vers le ciel
Je m’envole
Je m’envole
Vers le ciel

Je veux y croire – Raiponce.

Tout ce temps, caché dans mes pensées
Tout ce temps sans jamais y croire
Tant d’années si loin de ce monde
Et de la vérité

Me voilà sous le ciel étoilé
Je suis là et soudain je vois
L’avenir s’est éclairé
Ma vie est à l’endroit

Et je suis tout ébloui
Car enfin la brume s’est levée
Et je suis tout ébloui
Les lumières scintillent partout
L’air est doux, je me réjouis
De sentir le monde avancer
Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous

Tout ce temps à rêver jour et nuit
Tout ce temps à chasser l’ennui
Tant d’années sans voir ni comprendre
Le monde et la vraie vie

Il est là, sous le ciel étoilé
Je le vois et soudain je sais
L’avenir s’est éclairé
Je devine où je vais

Et je vois dans ce regard
Que le voile enfin s’est levé
Et je vois dans ce regard
Que les lumières brillent pour nous

Et dans la douceur du soir
Je sens que le monde a changé

Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous
Je veux croire en nous

Un sourire en chantant – Blanche Neige et les 7 nains.

Un sourire en chantant
Et le soleil dans votre coeur luit
Chassant vos ennuis
Bien loin dans l’oubli

Un sourire en chantant
Le monde entier partage
Avec vous la douceur des sons
D’une chanson

Pourquoi désespérer
Quand la pluie doit tomber
Vous seuls souvenez-vous-en
Pouvez rappeler le beau temps

Souriez en chantant
Et bientôt le printemps est en vous
Il ne faut vraiment
Qu’un sourire en chantant

(Chorus)

Pourquoi désespérer
Quand la pluie doit tomber
Vous seuls souvenez-vous-en
Pouvez rappeler le beau temps

Souriez en chantant
Et bientôt le printemps est en vous
Il ne faut vraiment
Qu’un sourire en chantant

Il ne faut vraiment
Qu’un sourire en chantant

L’air du vent – Pocahontas.

Pour toi, je suis l’ignorante sauvage
Tu me parles de ma différence, je crois sans malveillance
Mais si dans ton langage, tu emploies le mot “sauvage”
C’est que tes yeux sont remplis de nuages, de nuages

Tu crois que la Terre t’appartient toute entière
Pour toi, ce n’est qu’un tapis de poussière
Moi je sais que la pierre, l’oiseau et les fleurs
Ont une vie, ont un esprit et un cœur

Pour toi l’étranger ne porte le nom d’Homme
Que s’il te ressemble et pense à ta façon
Mais en marchant dans ses pas, tu te questionnes
Es-tu sûr, au fond de toi, d’avoir raison ?

Comprends-tu le chant d’espoir du loup qui meurt d’amour ?
Les pleurs des chats sauvages au petit jour ?
Entends-tu chanter les esprits de la montagne ?
Peux-tu peindre en mille couleurs l’air du vent ?
Peux-tu peindre en mille couleurs l’air du vent ?

Courons dans les forêts d’or et de lumière
Partageons-nous les fruits mûrs de la vie
La terre nous offre ses trésors, ses mystères
Le bonheur, ici-bas, n’a pas de prix
Je suis fille des torrents, sœur des rivières
La loutre et le héron sont mes amis
Et nous tournons tous ensemble, au fil des jours
Dans un cercle, une ronde à l’infini !

Là-haut, le sycomore dort,
Comme l’aigle royal, il trône impérial.
Les créatures de la nature ont besoin d’air pur,
Et qu’importe la couleur de leur peau.
Chantons tous en chœur les chansons de la montagne,
En rêvant de pouvoir peindre l’air du vent… (x2)

Mais la Terre n’est que poussière,
Tant que l’Homme ignore comment
Il peut peindre en mille couleurs l’air du vent !

J’en ai rêvé – La Belle au bois Dormant.

Mon amour je t’ai vu
Au beau milieu d’un rêve
Mon amour un aussi doux rêve
Est un présage d’amour
Refusons tous deux que nos lendemains
Soient mornes et gris
Nous attendrons l’heure
De notre bonheur
Toi ma destinée
Je saurai t’aimer
J’en ai rêvé

Lalalala…

Nous attendrons l’heure
De notre bonheur
Toi ma destinée
Je saurai t’aimer
Tu l’as rêvé

Mon amour tu m’a vu
Au beau milieu d’un rêve
Mon amour, un aussi doux rêve
Est un présage joli

Refusons que nos lendemains soient mornes et gris
Nous attendrons l’heure
De notre bonheur
Toi ma destinée
Je saurai t’aimer
J’en ai rêvé

Histoire éternelle – La Belle et la Bête.

Histoire éternelle
Qu’on ne croit jamais
De deux inconnus
Qu’un geste imprévu
Rapproche en secret

Et soudain se pose
Sur leur coeur en fête
Un papillon rose
Un rien, pas grand-chose
Une fleur offerte

Rien ne se ressemble
Rien n’est plus pareil
Mais comment savoir
La peur envolée
Que l’on s’est trompé

Chanson éternelle
Aux refrains fanés
C’est vrai, c’est étrange
De voir comme on change
Sans même y penser

Tout comme les étoiles
S’éteignent en cachette
L’histoire éternelle
Touche de son aile
La Belle et la Bête

L’histoire éternelle
Touche de son aile
La Belle et la Bête

Au bout du rêve – La Princesse et la Grenouille.

Oh, je n’ai pas le temps de danser
J’ai encore de longues choses à faire
Je n’ai pas le temps de perdre mon temps
Y’a plus urgent sur terre
Cette ville est trop tranquille
La vie s’écoule lentement
Je sais où je vais depuis si longtemps
Et j’irai toujours, toujours de l’avant

J’irai au bout du rêve
Au bout du rêve
Si je rencontre des montagnes
Je les soulève
Si je tombe, il suffit que je me relève
Alors rien ne pourra m’arrêter
J’irai au bout du rêve

Et comme le disait mon père,
“Tu réussiras un jour
N’épargne pas tes efforts
Fais-le avec amour”
Alors chaque matin je me mets au travail
Et je vais gagner cette bataille
C’est bientôt le grand jour
C’est à moi, oui, c’est mon tour

J’irai au bout du rêve
Au bout du rêve
Et pour ça je travaillerai sans trêve
J’irai au bout du rêve
Au bout du rêve

Comme tout le monde, j’ai fait des erreurs
Je ne suis pas parfaite
Mais j’atteins le sommet
Je sais qu’un jour
J’irai au bout du rêve
Au bout du rêve
Au bout de mon rêve.

Réflexion – Mulan.

Non jamais
Je ne serai faite pour le mariage
Ni une fille bien sage
Je le sais
Cette vie n’est pas pour moi
J’ai compris
Que si je veux rester ce que je suis
Mes parents seront meurtris

Quel est donc ce mirage,
Cette image sans visage
Pourquoi, miroir, réfléchis-tu sans me voir
Je cherche en ma mémoire
Qui je suis
Pour savoir

Perdue dans ces réflexions
Où mon âme s’égare
Dans mon miroir d’illusions
Quelle fille je vais voir

Où est la vraie vie ? – Raiponce.

Sept heures, je me réveille et dehors il fait clair
Vite je balaie, il faut que la maison brille
Je cire, je frotte, je range et je chasse la poussière
Je nettoie chaque placard
Jusqu’à sept heures et quart

Ensuite je lis un livre et même deux ou trois
J’ajoute quelques couleurs qui ne plaisent qu’à moi
Puis c’est guitare, tricot, gâteau et quelques fois
Je me demande où est la vraie vie

Après-midi, c’est puzzles, fléchettes et cookies
Papier mâché, danse classique, échecs et mat
Poterie, théâtre de marionnettes et bougies
Gymnastique, arts plastiques, corde, et Pascal m’épate

Puis je relis mes livres, je rêve d’aventure
J’ajoute de la couleur, il en manque, j’en suis sûre
Ensuite je brosse, je brosse, et brosse ma chevelure
Dans cette prison où j’ai grandi
Et je me demande, je me demande, je me demande, je me demande x3
Où se cache la vraie vie ?

Partir là-bas – La Petite Sirène

Tous ces secrets que j’ai gardés
Ne crois-tu pas que les fées m’ont comblée ?
Ne crois-tu pas que je suis bien trop gâtée par la vie ?
Vois ces trésors, vois ces merveilles
Toutes ces richesses qui brillent comme des soleils
En voyant ça tu te dis : “Oui, c’est un paradis !”

J’ai des gadgets, des trucs chocs, des trucs chouettes
J’ai des couics et des couacs à gogo
Mais tout ça m’indiffère et m’ennuie

Moi je voudrais parcourir le monde
Moi je voudrais voir le monde danser
Le voir marcher sur ses… Comment ça s’appelle ? Pieds…
On ne va nulle part en battant des nageoires
Il faut des jambes pour sauter et danser
Flâner le long de ces… Comment ça s’appelle ? Rues…

Si l’homme marche, si l’homme court,
S’il peut sur terre rêver au grand jour
Comme j’aimerais si je pouvais partir là-bas
Je donnerais tout ce que j’ai pour partir d’ici
Pour caresser les grains dorés du sable chaud
Les hommes comprennent, j’en suis certaine
Et leurs filles peuvent rêver sans frayeur !
Femmes sirènes, femmes humaines, j’ai fait mon choix !
Moi je veux savoir, moi je veux pouvoir poser des questions et qu’on me réponde
Qu’est-ce que le feu ? Pourquoi est-ce qu’il… Quoi déjà ? Brûle !

Un jour viendra, je partirai, je partirai sans aucun regret
Vivre sur terre, loin de la mer
Partir là-bas.

Tendre rêve – Cendrillon.

(chorus)

Les rêves qui sommeillent dans nos cous
au creux de la nuit
habillent nos chagrins de bonheur
dans le doux secret de l’oublie

Écoute ton rêve et demain
le soleil brillera toujours
même si ton cœur a l’âme en peine
il faut y croire quand même
le rêve d’une vie, c’est l’amour

La, la, la, la, la, la

Même si ton cœur à l’âme en peine
Il faut y croire quand même
Le rêve d’une vie, c’est l’amour

Libérée, délivrée (version acoustique) – La Reine des Neiges.

L’hiver s’installe doucement dans la nuit
La neige est reine à son tour
Un royaume de solitude
Ma place est là pour toujours

Le vent qui hurle en moi ne pense plus à demain
Il est bien trop fort
J’ai lutté, en vain

Cache tes pouvoirs, n’en parle pas
Fais attention, le secret survivra
Pas d’états d’âme, pas de tourments
De sentiments

Libérée, Délivrée
Je ne mentirai plus jamais
Libérée, Délivrée
C’est décidé, je m’en vais
J’ai laissé mon enfance en été
Perdue dans l’hiver
Le froid est pour moi,
Le prix de la liberté.

Quand on prend de la hauteur
Tout semble insignifiant
La tristesse, l’angoisse et la peur
M’ont quittées depuis longtemps

Je veux voir ce que je peux faire
De cette magie pleine de mystères
Le bien, le mal je dis tant pis
Tant pis.

Libérée, Délivrée
Les étoiles me tendent les bras
Libérée, Délivrée
Non, je ne pleure pas
Me voilà !
Oui, je suis là !
Perdue dans l’hiver

Libérée, Délivrée
Désormais plus rien ne m’arrête
Libérée, Délivrée
Plus de princesse parfaite
Je suis là !
Comme je l’ai rêvé !
Perdue dans l’hiver

Le froid est pour moi,
Le prix de la liberté.

Ce rêve bleu – Aladdin.

Je vais t’offrir un monde
Aux mille et une splendeurs
Dis-moi, mon prince, n’as-tu jamais
Laissé parler ton cœur ?

Je vais ouvrir tes yeux
Aux délices et aux merveilles
De ce voyage en plein ciel
Au pays du rêve bleu

Ce rêve bleu
C’est un nouveau monde en couleurs
Où personne ne nous dit
C’est interdit
De croire encore au bonheur

Ce rêve bleu
Je n’y crois pas, c’est merveilleux
Pour moi, c’est fabuleux
Quand dans les cieux
Nous partageons ce rêve bleu à deux

Sous le ciel de cristal
Je me sens si légère
Je vire, dévire et chavire
Dans un océan d’étoiles
Ce rêve bleu
C’est un voyage fabuleux
Je suis montée trop haut
Aller trop loin
Je ne peux plus retourner d’où je viens
Vers les horizons du bonheur
Naviguons dans le temps
Infiniment
Et vivons ce rêve merveilleux

Ce rêve bleu
Il durera pour toi et moi
Toute la vie

Libérée, délivrée (version originale) – La Reine des Neiges.

L’hiver s’installe doucement dans la nuit
La neige est reine à son tour
Un royaume de solitude
Ma place est là pour toujours

Le vent qui hurle en moi ne pense plus à demain
Il est bien trop fort
J’ai lutté, en vain

Cache tes pouvoirs, n’en parle pas
Fais attention, le secret survivra
Pas d’états d’âme, pas de tourments
De sentiments

Libérée, Délivrée
Je ne mentirai plus jamais
Libérée, Délivrée
C’est décidé, je m’en vais
J’ai laissé mon enfance en été
Perdue dans l’hiver
Le froid est pour moi,
Le prix de la liberté.

Quand on prend de la hauteur
Tout semble insignifiant
La tristesse, l’angoisse et la peur
M’ont quittées depuis longtemps

Je veux voir ce que je peux faire
De cette magie pleine de mystères
Le bien, le mal je dis tant pis
Tant pis.

Libérée, Délivrée
Les étoiles me tendent les bras
Libérée, Délivrée
Non, je ne pleure pas
Me voilà!
Oui, je suis là!
Perdue dans l’hiver

Mon pouvoir vient du ciel et envahit l’espace
Mon âme s’exprime en dessinant et sculptant dans la glace
Et mes pensées sont des fleurs de cristal gelées.

Je ne reviendrai pas
Le passé est passé!

Libérée, Délivrée
Désormais plus rien ne m’arrête
Libérée, Délivrée
Plus de princesse parfaite
Je suis là!
Comme je l’ai rêvé!
Perdue dans l’hiver

Le froid est pour moi le prix de la liberté.

[collapse]

Critique.

Après avoir interprété avec brio les musiques de la Reine des Neiges et notamment la célèbre chanson Libérée, Délivrée, Anaïs Delva reprend désormais les classiques des films cultes du studio aux grandes oreilles.

De l’indémodable Blanche Neige en passant par la jeune et intrépide Raiponce, la voix d’Elsa nous laissera-t-elle de glace ou continuera-t-elle à nous réchauffer les cœurs ? Réponse

Illustration-Anais-delva-et-les-princesses-02

La jeune demoiselle s’attaque ici à un exercice particulièrement difficile : reprendre le catalogue Disney, chanté et apprécié à travers les âges par de nombreuses générations.

Dès lors, comment respecté l’œuvre originale tout en se l’appropriant et en lui apportant une touche de modernité ? Quoi qu’il en soit, Anaïs Delva semble avoir trouvé la solution et nous offre un disque agréable et parfois même surprenant.

Quatorze, c’est le nombre de réarrangements que propose cet album. Parmi les titres repris maintes et maintes fois et notamment par la collection We love Disney, Anaïs Delva et les princesses Disney s’offre néanmoins quelques titres un peu plus récents tels que ceux de Rebelle et Raiponce.

Et c’est d’ailleurs ces chansons qui ont le plus à offrir à vos oreilles. Parfois surprenante, on apprécie l’approche dynamique et légère d’Où est la vraie vie ? et de Vers le Ciel.

Pour ce qui est des pistes plus communes et traditionnelles, tels qu’Un jour mon Prince viendra de Blanche Neige et les 7 nains ou Ce rêve bleu d’Aladdin, elles auront un peu plus de mal à proposer quelques choses de vraiment nouveaux par rapport aux reprises déjà existantes.

On notera cependant l’inspiration parisienne de J’en ai rêvé de La belle au bois dormant ainsi que la surprenante reprise d’Un sourire en chantant de Blanche Neige et les 7 Nains.

Tout aussi étrange et surprenante, la version acoustique de Libérée, Délivrée qui, plus calme et posée, nous transporte dans un tout autre état d’esprit que celui du film.

Dans l’ensemble, Anaïs Delva et les princesses Disney est une bonne surprise. Au fil des musiques, entre nouveaux accords et nouvelle rythmique, on découvre avec plaisir comment la chanteuse s’est approprié ces chansons intemporelles et ancrées dans la culture populaire.

Et même si certaines pistes demeurent classiques et sans véritable surprise, elles n’en restent pas moins très agréables à écouter. À découvrir absolument !