DERNIÈRES ACTUALITÉS

Super Noël : Tim Allen reprend le rôle pour la série.

Le Père Noël repart pour de nouvelles aventures !

Real Steel : une série du film en développement.

Nouveau dérivé d'un long-métrage !

Fresh : nouveau film de Disney+.

Une nouvelle rencontre amoureuse !

Mort sur le Nil : les affiches des personnages.

Hercule Poirot et ses suspects se montrent !

Bob’s burgers : la bande-annonce du film !

La série d'animation débarque au cinéma !

All about Albert.

ACTUALITÉS



La note de Fabien
affiche poster all about albert enough said

Réalisateur : Nicole Holofcener.
Scénariste : Nicole Holofcener.
Producteur : Stefanie Azpiazu et Anthony Bregman.
Compositeur : Marcelo Zarvos.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, TSG Entertainment, Ingenious Media, Big Screen Productions et Likely Story.
Distributeur : Fox Searchlight Pictures.
Première mondiale : 7 septembre 2013 (Toronto).
Sortie USA : 18 septembre 2013.
Sortie française : 26 mars 2014.
Titre original : Enough Said.
Durée : 1h33.
Budget : 8 millions de dollars.
Recette mondiale : 25,3 millions de dollars.
Recette USA : 17,6 millions de dollars.
Entrées françaises : 9 834 entrées.

Résumé.

Eva fait la rencontre d’Albert, divorcés tous les deux. Elle se lie en même temps d’amitié avec Marianne, sans savoir qu’elle est l’ex-femme d’Albert.

Achats.

Casting.

Eva : Julia Louis-Dreyfus (VFB : Colette Sodoyez).
Albert : James Gandolfini (VFB : Martin Spinhayer).
Marianne : Catherine Keener (VFB : Bernadette Mouzon).
Sarah : Toni Collette (VFB : Guylaine Gibert).
Will : Ben Falcone (VFB : Steve Driesen).
Tess : Eve Hewson (VF : Inconnue).
Chloe : Tavi Gevinson (VF : Inconnue).

En savoir plus.

Certains éléments de l’histoire sont tirés de la propre vie du scénariste.

James Gandolfini est décédé avant la sortie du film.

Le tournage s’est déroulé en Californie.

Notre critique de All about Albert.

Une comédie romantique qui a une autre approche que ce qu’on a d’habitude, on attend donc des surprises.

L’histoire se comporte en plusieurs actes et c’est parfaitement bien construit. La première partie se concentre sur les rencontres et on comprend déjà ce qu’il va se passer. Les bases sont ainsi solides et on a hâte de voir la suite. En effet, à partir du moment où Eva découvre qui est vraiment son amie, on entre dans quelque chose de sérieux et avec une pointe dramatique tant les mensonges prennent le pas. Tout d’abord, elle va profiter de la situation pour en apprendre davantage sur Albert. Là où il y a un côté curieux, on sent aussi que cela va changer le regard. En en découvrant autant sur son nouveau compagnon via l’ex-femme, elle n’est plus objective et elle va douter sur ses sentiments. Elle se retrouve perdue et c’est ce qui fait la force du scénario. Elle joue sur deux tableaux et ne mesure pas qu’elle ne fait que s’enfoncer. Cela donne pas mal d’émotions dans le film.

image all about albert enough said
image all about albert enough said

Surtout que l’intrigue secondaire n’est pas désagréable non plus avec Eva qui se rapproche beaucoup de la meilleure amie de sa fille comme si c’était la fille qu’elle n’a jamais eu, créant alors des tensions au sein de la relation mère-fille. C’est ce qui va être une source de tension intéressante. On aime cette façon de mettre en parallèle le départ de chacun de leur fille (celle d’Eva et celle d’Albert) à l’université et donc quitter la maison, qui reflète aussi la peur de chacun des deux de vivre pleinement leur relation.

Le casting est excellent et que ce soit Julia Louis-Dreyfus ou James Gandolfini, chacun livre une très belle performance convaincante et touchante. Eva est tellement dans sa relation et ses mensonges qu’elle devient aveugle sur le mal-être de sa fille. De quoi faire souffrir davantage son personnage où tout finit par s’écrouler et qu’elle doit recoller les morceaux. Quant à son amitié avec l’ex-femme, on attend que ça explose car doit-on rester dans le mensonge pour préserver une amitié ? Concernant Albert, c’est un homme attachant et on voit aussi qu’il souffre et qu’il reprend goût au bonheur avec Eva. Sauf qu’il ignore le mensonge et on compatit d’avance à son malheur. Les rôles secondaires sont aussi très réussis et apportent énormément au duo principal.

image all about albert enough said
image all about albert enough said

Histoire de rester dans les bonnes notes, la mise en scène est très simple mais appuie tellement le scénario que c’est convaincant. La réalisation dispose d’un rythme idéal pour rester captivé sans lenteurs ni temps morts. Rien d’autre à dire tant le plan technique garde une sobriété académique mais dont on n’est pas choqué. Pourtant pour le genre de la comédie romantique il y a souvent une approche souvent identique mais là on est dans un style différent mais très appréciable. La bande originale apporte une plus-value légère avec de douces musiques qui savent renforcer les émotions des scènes sans tomber dans une surenchère auditive.

All about Albert est un excellent film émouvant qui ne laisse pas indifférent.

La note de Fabien
banniere-dp-vers-dlp
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.