Films Live 20th Century Fox Aliens vs. Predator : Requiem.

Aliens vs. Predator : Requiem.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster alien vs predator requiem disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Greg et Colin Strause.
Scénariste : Shane Salerno.
Producteur : John Davis, David Giler et Walter Hill.
Compositeur : Brian Tyler.
Société de production : 20th Century Fox, Davis Entertainment, Brandywine Productions et Dune Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 25 décembre 2007.
Sortie française : 2 janvier 2008.
Titre original : Aliens vs. Predator : Requiem.
Durée : 1h34.
Budget : 40 millions de dollars.
Recette mondiale : 130,3 millions de dollars.
Recette USA : 41,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 601 745 entrées.

Résumé.

Dans une petite ville, le Predalien débarque et commence à massacrer ses habitants tandis que le Predator et un groupe de survivants tentent de le tuer.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Kelly O’Brien : Reiko Aylesworth (VF : Danièle Douet).
Dallas Howard : Steven Pasquale (VF : Damien Boisseau).
Eddie Morales : John Ortiz (VF : Joël Zaffarano).
Ricky Howard : Johnny Lewis (VF : Maël Davan-Soulas).
Jesse : Kristen Hager (VF : Julie Dumas).
Dale Collins : David Paetkau (VF : Emmanuel Garijo).
Predator : Ian Whyte (VF : Inconnue).
Molly O’Brien : Ariel Gade (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Aliens vs. Predator : Requiem est la suite d’Alien vs. Predator.

Le film avait pour titre d’origine Alien vs Predator: Survival of the Fittest.

Le Predator a pour nom Wolf.

image alien vs predator requiem disney fox

Danny Glover, qui incarne Mike Harrigan dans Predator 2, devait être de retour dans ce film.

À la fin du film, il est fait mention de Mme Yutani. Référence à la saga Alien et à la compagnie Weyland-Yutani.

Le tournage s’est déroulé au Canada.

Notre critique de Aliens vs. Predator : Requiem.

Après un cross-over réussi, l’idée d’une suite semblait logique vu la fin du précédent opus.

image alien vs predator requiem disney fox

En effet, de voir qu’un Predator était infecté et donne naissance à un Xénomorphe, l’idée était intéressante. Le petit nouveau a donc pour nom Predalien. Mais très vite, tout le scénario part en vrille complet pour donner du pur classique de l’horreur sans saveur : un petit village paumé, une flopée de personnages stéréotypés, l’action se déroule de nuit, sous la pluie, des morts atroces… Tant de lassitude dans du déjà-vu que la franchise périclite encore plus.

image alien vs predator requiem disney fox

Surtout, il n’y a plus vraiment de cohérence dans les franchises. Les Xénomorphes sont sur Terre, il y a plein de témoins… alors que normalement, jamais ils n’avaient atteint notre planète sinon il n’y aurait eu aucun effet de surprise dans Alien, le 8ème passager. Les scénaristes ont pourtant tenté de donner une explication avec le Predator qui détruit toutes les preuves de leur passage jusqu’à la scène de conclusion expéditive. C’est tellement n’importe quoi qu’Aliens vs. Predator : Requiem n’est pas considéré comme “canon”, comprendre qu’il ne faut pas le relier à la franchise, suivant ainsi sa propre voie. Même l’ajout du Prédalien n’apporte finalement rien de captivant car il n’a pas de facultés supérieures. On regrettera aussi qu’un seul Predator arrive à gérer plusieurs Xénomorphes avec tant de facilités.

image alien vs predator requiem disney fox

On ne va pas entrer dans le détail des différents personnages car ils n’ont rien de sensationnel. On a la femme militaire maman qui tient à sa fille, l’ex-prisonnier qui veut se la jouer héros, le beau gosse qui est amoureux de la belle fille, le shérif qui est débordé… On est dans l’archétype des personnages d’un film d’horreur. Au final, on ne s’attache à aucun d’entre eux, même si une partie du casting joue correctement. Du côté du Predator, à part jouer de ses différentes visions et de ses armes, il n’est pas très étoffé, à l’opposé de Scar dans le film précédent.

image alien vs predator requiem disney fox

Autre gros point négatif du film, sa réalisation. Là où Alien vs. Predator offrait de belles images et un beau travail sur l’esthétisme, les réalisateurs ont ici fait du basique très cliché. Déjà, l’utilisation de la caméra à l’épaule est terriblement mal utilisée, noyant ainsi l’action dans du mouvement qu’on ne profite de rien du tout, rendant ainsi les combats impossibles à voir. Dans le même registre, l’image est vraiment beaucoup trop sombre. Là où ça aurait dû donner de la tension, on finit par plisser les yeux pour tenter de voir quelque chose. Sans oublier le gore gratuit pour faire plaisir aux ados en manque d’adrénaline (et aussi le gros plan sur les fesses de la belle demoiselle en maillot de bain…).

image alien vs predator requiem disney fox

Aliens vs. Predator : Requiem est caricatural et détruit le gros travail du premier film pour donner quelque chose de très fade.

La note de Fabien

En bref

Une suite ratée.
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.