Films Live 20th Century Fox Alien : Covenant.

Alien : Covenant.

amazon funko

affiche poster alien covenant disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Ridley Scott.
Scénariste : Michael Green, John Logan et Jack Paglen.
Producteur : David Giler, Walter Hill, Mark Huffam, Michael Schaefer et Ridley Scott.
Compositeur : Jed Kurzel.
Société de production : 20th Century Fox, TSG Entertainment, Scott Free Productions et Brandywine Productions.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 19 mai 2017.
Sortie française : 10 mai 2017.
Titre original : Alien : Covenant.
Durée : 2h02.
Budget : 110 millions de dollars.
Recette mondiale : 240,9 millions de dollars.
Recette USA : 74,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 291 906 entrées.

Résumé.

En 2104, le vaisseau colonisateur “Covenant” reçoit un message provenant d’une planète. Un groupe s’y rend afin de trouver son origine et font la rencontre de David.

Univers.

Achats.

Casting.

amazon funko

David / Walter : Michael Fassbender (VF : Jean-Pierre Michaël).
Daniels “Dani” Branson : Katherine Waterston (VF : Claire Guyot).
Christopher “Chris” Oram : Billy Crudup (VF : Fabrice Josso).
Tennessee Faris : Danny McBride (VF : Pascal Casanova).
Dan Lope : Demián Bichir (VF : Marc Saez).
Karine Oram : Carmen Ejogo (VF : Géraldine Asselin).
Margaret “Maggie” Faris : Amy Seimetz (VF : France Renard).
Upworth : Callie Hernandez (VF : Ludivine Maffren).
Ricks : Jussie Smollett (VF : Marc Arnaud).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Alien : Covenant est la suite de Prometheus. Le film fait partie de la franchise Alien Alien, le 8ème passagerAlien, le retour, Alien 3 et Alien : la résurrection.

En août 2012, cette suite est officiellement lancée pour une sortie en 2014. Finalement, le scénario subit des réécritures. Le film est alors prévu pour le 4 mars 2016.

image alien covenant disney fox

Le film avait tout d’abord pour titre Alien : Paradise lost.

Elizabeth Shaw devait être de retour mais son personnage fut finalement retiré du scénario. De même, le xénomorphe ne devait pas être présent mais vu que son absence a été critiqué dans le film précédent, il fut rajouté.

Rebecca Ferguson a été envisagé dans le rôle de Daniels.

image alien covenant disney fox

D’autres suites étaient prévues mais la Fox a décidé de réévaluer la saga suite à un box-office pas à la hauteur de leur espérance.

Le tournage s’est déroulé d’avril à juillet 2016 en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Notre critique de Alien : Covenant.

Nouvel épisode du sequel de la franchise où on espère obtenir des réponses à nos questions.

image alien covenant disney fox

Il est vrai que Prometheus avait offert une nouvelle direction à la saga en voulait creuser sur l’origine de l’humanité avec les Ingénieurs. Sauf que voilà, si on avait des prémices de réponses, on avait aussi d’autres questions : qui a créé les xénomorphes ? Pourquoi avoir décider de finalement tuer l’humanité après l’avoir créée ? Alien : Covenant doit continuer avec la faire passerelle avec le reste de la saga.

image alien covenant disney fox

On partait donc d’un film plus spirituel et mystérieux posant de nouvelles bases pour enrichir l’univers mais les fans de la franchise ont été déçu de ne pas avoir retrouver les différents aliens. C’est probablement là l’erreur du film : jouer à l’équilibriste entre contenter des adeptes de tueries et maintenir sa vision artistique pour les origines. Les morts sont de retour de manière sanglante et le grand équipage finit donc par ne plus avoir grands survivants. L’aspect horrifique reprend le pas et de ce côté là, l’oppression est réussi. Le danger semble venir de partout et la scène dans la cambrousse en est le parfait exemple. La dernière partie du film se veut d’ailleurs plus orientée action spectaculaire mais dans le bon sens, servant l’histoire et non juste là pour épater la galerie.

image alien covenant disney fox

Heureusement, on retrouve également les bases du film précédent. David est présent et il est l’unique survivant de la planète. Enfin, presque… si on ne compte pas les différents xénomorphes mais on y reviendra. Grâce à lui, la mythologie mise en place auparavant s’enrichit encore avec la méthodologie des aliens, leur raison d’être mais au-delà de tout ça, il y a la thématique de la destruction et de la création. Déjà dans l’opus d’avant, on le voyait se questionner sur le fait qu’il est une création des humains mais qu’il pourrait même être plus. Il prend ici une place prépondérante dans la saga et apporte enfin des réponses (que nous ne vous dévoilerons pas). Il est juste dommage que la structure du film reprenne un peu trop celle d’Alien, le 8ème passager même si ici on a des éléments en plus.

image alien covenant disney fox

On vient de le dire, les créatures d’Alien : Covenant sont ici sous diverses formes. On en apprend plus sur elles, leur fonctionnement, leur gestation, leur évolution… On sait pourquoi elles sont là et leur utilité. Visuellement, on a ainsi droit à différentes formes, de la plus petite aux étapes intermédiaires comme le “facehugger”, le néomorphe et le xénomorphe sans oublier des dérivés. Chacun a ses particularités et sa manière de se déplacer et d’être, permettant d’agrandir le bestiaire.

image alien covenant disney fox

Michael Fassbender a rempilé et incarne ici Walter, toujours un androïde qui est d’un modèle différent, ne pouvant avoir d’esprit de création et qui cherche à comprendre ce que fait son alter/Ego David. Ce dernier est encore plus intéressant et approfondi, dépassant les limites de l’homme pour faire plus encore et se prenant presque pour un dieu créateur. L’acteur incarne les deux facettes à merveille. L’autre rôle important est Daniels qui est un peu comme Ripley. Meneuse, combative mais aussi terrifiée par ce qu’il se passe, elle lutte pour sa survie et s’enfuir de cette planète. Quant aux autres personnages, peu sortent de l’ordinaire.

image alien covenant disney fox

RIdley Scott signe à nouveau pour continuer son idée et ça se ressent à la réalisation. La mise en scène est toujours aussi bonne et prend une saveur particulière lors de la scène de l’évacuation pour le côté action mais aussi pour la scène nocturne où on se sent pris de toute part et où on qu’une envie, c’est que l’enfer s’arrête vite. On retrouve ainsi le style qui lui est propre tout en offrant un grand travail sur l’image et sur l’éclairage. C’est simple, on ne voit jamais la lumière du jour. Que ce soit en extérieur sous une tempête ou en intérieur dans la cité des Ingénieurs, on est dans la pénombre permanente. Les décors sont toujours aussi bien en particulier cette fameuse cité où on aurait aimé en voir davantage.

image alien covenant disney fox

Alien : Covenant fait un chouia moins bon que Prometheus mais parvient quand même à nous éclairer davantage. Cependant, une suite ne serait pas de refus étant donné son final ambiguë.

La note de Fabien

En bref

Un bon film encore dans cette partie prequel de la saga.

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager !

banniere-dp-vers-dlp

Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.