Ad Astra.

Affiche Poster ad astra disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : James Gray.
Scénariste : James Gray et Ethan Gross.
Producteur : Brad Pitt, Dede Gardner, Jeremy Kleiner, James Gray, Rodrigo Teixeira et Anthony Katagas.
Compositeur : Max Richter.
Société de production : 20th Century Fox, New Regency Pictures, Bona Film Group, Keep Your Head, MadRiver Pictures, Plan B Entertainment, RT Features, Regency Enterprises.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 20 septembre 2019.
Sortie française : 18 septembre 2019.
Titre original : Ad Astra.
Durée : 2h04.
Budget : 100 millions de dollars.
Recette mondiale : 127,2 millions de dollars.
Recette USA : 50,2 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 039 973 entrées.

Résumé

Roy McBride est à la recherche de son père perdu dans l’espace. Il va parcourir le système solaire pour le retrouver tout en essayant de résoudre une menace pour la Terre.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting

Roy McBride : Brad Pitt (VF : Jean-Pierre Michaël).
Clifford McBride : Tommy Lee Jones (VF : Féodor Atkine).
Helen Lantos : Ruth Negga (VF : Nathalie Karsenti).
Epouse de Roy : Liv Tyler (VF : Marie-Laure Dougnac).
Colonel Pruitt : Donald Sutherland (VF : Georges Claisse).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Le projet Ad Astra est annoncé en 2016.

Le film avait une sortie initiale au 11 janvier 2019 avant d’être décalé au 24 mai puis au 20 septembre.

Image ad astra disney fox

Lors d’une scène où le héros pleure, il est en gravité zéro. Brad Pitt a signalé au réalisateur qu’il devait faire flotter sa larme en post-production, ce à quoi il lui a répondu que la scène était trop belle et qu’il allait la garder comme ça.

Le tournage débute en août 2017 en Californie.

Notre critique de Ad Astra.

À croire que chaque star d’Hollywood doit avoir son moment de gloire dans l’espace. Brad Pitt se lance-t-il pour un envol réussi ?

Image ad astra disney fox

La bande-annonce annonçait du mystère et des questionnements, on était donc intrigué pour voir les prises de risques potentielles. Arrivé au générique de fin, on en est au même point. Pendant deux heures, il ne se passe rien. Un comble pour un film de ce genre. Là où Interstellar nous questionnait sur les dimensions, où Seul sur Mars nous montrait avec sérieux et humour la survie sur une autre planète, où Gravity nous mettait sous tension sur la survie dans l’espace, Ad Astra nous montre le voyage d’un homme d’un point A à un point B. Fin.

Image ad astra disney fox

En creusant un peu, on pourrait dire que le long-métrage nous montre une sorte d’isolement mental. Le héros se parle souvent à lui-même dans sa tête, avec une voix grave et pensante. Il partage peu avec son entourage durant son périple. Même la fin du film nous montre encore une autre forme d’isolement. Sauf que cela ne mène à rien. On ne sait pas trop ce qu’il faut comprendre, ce qu’il faut ressentir. Ad Astra ne procure aucune émotion, aucune peur, aucun questionnement, aucune joie. C’est plat.

Image ad astra disney fox

Pire, les péripéties ne sont là que pour combler le vide scénaristique. Si on met de côté la course-poursuite sur la Lune qui est intéressante (la lenteur étant bien justifiée), on nage un peu dans tous les sens sans avoir pied. Il n’y a pas de consistance dans l’intrigue. Quant à la séquence finale, où on se dit qu’on va avoir une information capitale permettant de justifier tout le film, de s’en prendre plein les yeux et l’esprit, ça fait “plouf”. Le sentiment de gâchis est très fort.

Image ad astra disney fox

Brad Pitt doit donc porter le film sur ses épaules vu qu’il est le héros principal. Malheureusement, son personnage n’a rien d’attachant. Malgré son passé qu’on essaye de nous vendre, il n’a pas beaucoup à apporter. Il est trop plat lui aussi. La faute revient aussi à son interprète. Brad Pitt signe ici une bien médiocre performance. Les scènes où justement il doit se donner à fond en terme de sentiments ne sont pas convaincantes de sa part. Pour probablement montrer un certain sérieux au long-métrage, Tommy Lee Jones est la seconde grosse tête d’affiche. Alors autant le dire tout de suite, il sert à quoi ? À part le voir à travers des vidéos qui durent environ deux minutes, on le voit réellement durant l’espace de cinq minutes. Il était à l’origine de la quête du héros et c’est réglé en un tour de main. Du travail bâclé en somme.

Image ad astra disney fox

Là où les autres films du genre ont mis la barre très haut (Chris Nolan, Ridley Scott, Alfonso Cuaron…), le réalisateur d’Ad Astra se fourvoie en essayant de faire pareil. La séquence d’ouverture, qui devait probablement être impressionnante sur le papier, manque de tonus. Quant à la suite, comme on le disait, à part la belle scène sur la Lune, on ne se sent pas vraiment dans l’espace. Les effets visuels sont corrects mais on n’est pas éblouie par l’univers et la dangerosité de l’environnement. Heureusement, la bande originale est agréable et prenante mais sans pour autant égaler à son tour les chefs d’œuvres cités plus haut.

Image ad astra disney fox

Ad Astra a voulu jouer dans la cour des grands mais se retrouve finalement coincé sur son pas de tir, ratant son décollage. On ressort du film frustré.

La note de Fabien

En bref

Décevant.