Abyss.

banniere-dp-vers-dlp

affiche poster abyss disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : James Cameron.
Scénariste : James Cameron.
Producteur : Gale Anne Hurd et Van Ling.
Compositeur : Alan Silvestri.
Société de production : 20th Century Fox, Pacific Western et Lightstorm Entertainment.
Distributeur : 20th Century Fox.
Sortie USA : 9 août 1989.
Sortie française : 27 septembre 1989.
Titre original : The Abyss.
Durée : 2h20.
Budget : 70 millions de dollars.
Recette mondiale : 90 millions de dollars.
Recette USA : 54,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 1 990 271 entreées.

Résumé.

En mission de sauvetage d’un sous-marin qui a coulé au fond de l’océan, les membres d’équipage entrent en contact avec une entité intelligente.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Virgil “Bud” Brigman : Ed Harris (VF : Jacques Frantz).
Lindsey Brigman : Mary Elizabeth Mastrantonio (VF : Maïk Darah).
Hiram Coffey : Michael Biehn (VF : Roland Timsit).
Catfish De Vries : Leo Burmester (VF : Jean-Paul Richepin).
Alan “Hippy” Carnes : Todd Graff (VF : Georges Caudron).
“Coup d’bol” Willis : John Bedford Lloyd (VF : Michel Papineschi).
Arliss Sonny Dawson : J. C. Quinn (VF : Marcel Guido).
Lisa “Une Nuit” Standing : Kimberly Scott (VF : Martine Meiraghe).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

Alors qu’il n’a que 17 ans, James Cameron assiste à une conférence scientifique sur la plongée sous-marine. Il en écrit une nouvelle qui donnera les prémices du film Abyss.

Des innovations technologies ont permis de faire des tournages sous l’eau avec des équipements spéciaux afin de filmer, de capter le son et de communiquer avec les acteurs.

Deux réservoirs ont été construits pour le tournage. Une cuve de 28 000m3 (18 mètres de profondeurs pour 70 de diamètres) et une cuve de 9 500m3.

image abyss disney fox

Le fluide respiratoire existe réellement. Dans la scène avec le rat, l’animal a vraiment respiré ce liquide. Cette scène a d’ailleurs été censurée de la version britannique.

Les conditions de tournage étaient si difficiles que des membres de l’équipe se sont mis à portés des t-shirts avec l’inscription “The Abuse” (“L’abus”). Il y eut six mois de six jours de tournage à 70 heures par semaine. Le réalisateur James Cameron a même demandé aux acteurs de se “soulager” dans leurs combinaisons afin de gagner du temps. Sur une scène, Cameron n’avait pas prévenu Ed Harris que la station d’oxygène avait été repoussée plus loin. L’acteur a du retenir sa respiration plus longtemps sans être au courant, paniquant sous l’eau.

image abyss disney fox

James Cameron a failli se noyer durant le tournage, se retrouvant à court d’oxygène. Son assistant sous-marin ne l’a pas aidé de la bonne manière. Ce dernier fut licencié le jour même.

Jessica Lange a été envisagée pour le rôle de Lindsey Brigman ; Jeff Bridges, Mel Gibson, Dennis Quaid, William Hurt, Harrison Ford, Kurt Russell et Patrick Swayze pour celui de Bud Brigman.

Le tournage s’est déroulé en Californie, Caroline du Nord et Missouri.

Notre critique de Abyss.

Cameron et la science-fiction, une grande histoire d’amour.

image abyss disney fox

Malheureusement, l’histoire ne parvient jamais à faire vraiment surface. Il se passe à la fois beaucoup de choses comme rien du tout. En effet, les séquences se suivent mais une se conclue pour qu’une autre commence, comme s’il fallait combler le plus possible afin de faire un film beaucoup trop long pour la matière qu’il possède. On ne ressent pas grandes émotions même là où il en aurait fallu. Le huit clos sous-marin ne donne pas de tension. C’est que vers la fin du film qu’on a de quoi être émerveillé mais c’est déjà trop tard.

image abyss disney fox

L’aspect science-fiction est présent mais à faible dose avant de prendre son essor qu’à la fin effectivement. Par contre, il ne faut pas chercher à comprendre les origines, c’est comme ça et puis c’est tout. Conclusion, une civilisation extraterrestre vit dans les abysses, elle manipule l’eau, a des vaisseaux gigantesques, mais comment sont-ils venus ici ? Pourquoi rester au fond de l’océan ? Pourquoi aider les humains ? Cela donne une part de mystères intéressant mais qui nous laisse sur la faim.

Abyss dispose de plusieurs personnages mais seulement deux sont véritablement exploités : Bud et Lindsey. L’un comme l’autre cependant ne sont pas approfondis. On sait qu’ils sont un couple qui bat de l’aile et qui va forcément se rapprocher avec les péripéties. C’est une sorte de romance gratuite qui n’apporte rien à l’intrigue. Pour des personnages principaux, on s’attendait à mieux quand même. Le casting est correct mais n’est pas non plus monstres de performances à part une scène d’Ed Harris qui joue la carte de la tristesse associée à la colère.

image abyss disney fox

Un long-métrage d’une telle envergure a de grands moyens et ça se ressent à l’écran. On a vraiment l’impression d’être au fond de l’océan, les décors sont impressionnants par leur variété alors qu’on est dans une grande boîte de conserve. La mise en scène ne vise pas le chef d’oeuvre mais elle fait son job. Comme dit plus haut, ce n’est que vers la fin qu’on a ce qu’on cherchait, où le côté poétique prend tout son sens et nous présente cette civilisation alien qui possède un bel esthétisme. On regrette surtout la durée du film qui ne va pas assez à l’essentiel. Enfin, les effets visuels sont vraiment très bons pour l’époque.

image abyss disney fox

Abyss n’a rien d’un film parfait mais n’est pas si mauvais que ça, on espérait juste mieux.

La note de Fabien

En bref

Trop long et ça nuit à l'histoire.
Fabien Le Lagadec
Rédacteur en chef de Disney-Planet.Fr et rédacteur sur Disneyland-Planet, ma vie tourne entre autre autour du cinéma. Vivant à la montagne (vive les Vosges !), promenade en nature et sessions photos font parties de mes passions.