fbpx


Films Live 20th Century Fox 58 minutes pour vivre.

58 minutes pour vivre.

affiche poster 58 minutes vivre die hard disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Renny Harlin.
Scénariste : Steven E. de Souza et Doug Richardson.
Producteur : Charles Gordon, Lawrence Gordon et Joel Silver.
Compositeur : Michael Kamen.
Société de production : 20th Century Fox, Gordon Company et Silver Pictures.
Distributeur : 20th Century Fox.
Première USA : 2 juillet 1990 (Los Angeles).
Sortie USA : 4 juillet 1990.
Sortie française : 3 octobre 1990.
Titre original : Die Hard 2 : Die harder.
Durée : 2h04.
Budget : 70 millions de dollars.
Recette mondiale : 240,2 millions de dollars.
Recette USA : 117,5 millions de dollars.
Entrées françaises : 995 836 entrées.

Résumé.

En attendant sa femme à l’aéroport, John McClane va devoir lutter contre des terroristes qui ont pris le contrôle du trafic aérien.

Univers.

Achats.

Casting.

John McClane : Bruce Willis (VF : Patrick Poivey).
William Stuart : William Sadler (VF : Gérard Berner).
Carmine Lorenzo : Dennis Franz (VF : Yves Barsacq).
Ramon Esperanza : Franco Nero (VF : Marc Alfos).
Holly Gennero McClane : Bonnie Bedelia (VF : Anne Deleuze).
Ed Trudeau : Fred Dalton Thompson (VF : William Sabatier).
Samantha “Sam” Coleman : Sheila McCarthy (VF : Virginie Ledieu).
Richard “Dick” Thornburg : William Atherton (VF : Bernard Woringer).
Al Powell : Reginald VelJohnson (VF : Roger Lumont).
Leslie Barnes : Art Evans (VF : Robert Darmel).
Grant : John Amos (VF : Sady Rebbot).
Marvin : Tom Bower (VF : Joseph Falcucci).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

58 minutes pour vivre s’inspire très librement du roman 58 minutes de Walter Wager publié en 1987. C’est la suite du film Piège de cristal.

Beaucoup de neige artificielle ont dû être utilisées pour les besoins du tournage.

image 58 minutes vivre die hard disney fox

Le tournage s’est déroulé de novembre 1989 à avril 1990 dans l’aéroport de Los Angeles, dans le Colorado, le Michigan et la Californie.

Notre critique de 58 minutes pour vivre.

Faire une suite à un film d’action, forcément, il ne fallait pas s’étonner de beaucoup.

image 58 minutes vivre die hard disney fox

On prend le même schéma et on recommence : McClane au mauvais endroit au mauvais moment, période de Noël, retrouver sa femme, des terroristes, une nuit, le sauveur de la situation, des fusillades, des explosions, des combats, du sang qui gicle, situation maîtrisée, retrouvaille, embrassade. Voilà, le seul élément qui change est qu’on est passé d’une tour à un aéroport. C’est beaucoup trop de recyclage et le charme n’opère pas plus.

image 58 minutes vivre die hard disney fox

On retrouve même les grands vilains méchants qui arrivent à construire une tour de contrôle dans une vieille église et de prendre le contrôle de l’espace aérien. Eux aussi sont aussi intelligents dans que dans le film précédent en devant tirer la gueule pour passer pour des antagonistes et à tirer dans tous les sens pour faire genre. Même le twist qui arrive dans le film est une grosse facilité scénaristique pour donner une tension de plus qui est en fait un soufflé au fromage qui aurait oublié de gonfler. Pour couronner le tout, McClane n’arrête pas de faire des allusions au premier film, une sorte d’auto-dérision des scénaristes, enfin, on l’espère…

image 58 minutes vivre die hard disney fox

McClane reste McClane, à saigner de partout et à faire des trucs de fou tel un super-héros. Évolution par rapport au premier film, il porte des chaussures. Pour le reste, Bruce Willis ne propose pas grand chose pour donner plus de profondeur à son personnage. C’est toujours aussi lisse, râleur et à montrer les gros bras. L’antagoniste principal est joué par un William Sadler mono-expressif et pas du tout convaincant. Le responsable de la sécurité de l’aéroport est une tête à claques et le journaliste à bord de l’avion est sûrement là pour un aspect comique raté. On retiendra le gardien de l’aéroport un peu simplet mais très gentil et le responsable des communications qui remplace le policier du premier film en terme de soutien au héros.

image 58 minutes vivre die hard disney fox

Il faut pas chercher non plus grand à la réalisation qui a besoin de remplir toutes les cases du film d’action. C’est donc efficace de ce point de vue là mais il y a aussi la solution de facilité de faire un aéroport de nuit avec plein de neige, comme ça on limite grandement les décors extérieurs. Concernant les scènes de combat, un effort aurait été appréciable pour ne pas voir que ce sont des doubleurs. Bref, rien de sensationnel.

image 58 minutes vivre die hard disney fox

58 minutes pour vivre, qui au final n’a aucune signification vu le film, est deux heures de perte de temps vu qu’il n’apporte rien de nouveau.

La note de Fabien

En bref

Copier/coller dans un autre lieu.