fbpx
Cinéma 127 heures.

127 heures.

shopdisney
affiche poster 127 heures hours disney fox

Fiche technique.

Réalisateur : Danny Boyle.
Scénariste : Danny Boyle et et Simon Beaufoy.
Producteur : Danny Boyle, Christian Colson et John Smithson.
Compositeur : A.R. Rahman.
Société de production : Fox Searchlight Pictures, Pathé, Everest Entertainment, Cloud Eight Films, Decibel Films, Darlow Smithson Productions, Dune Entertainment, Film4 et Big Screen Productions..
Distributeur : 20th Century Fox.
Première USA : 4 septembre 2010 (Telluride).
Sortie USA : 5 novembre 2010.
Sortie française : 23 février 2011.
Titre original : 127 Hours.
Durée : 1h34.
Budget : 18 millions de dollars.
Recette mondiale : 60,7 millions de dollars.
Recette USA : 18,3 millions de dollars.
Entrées françaises : 350 268 entrées.

Résumé.

Aron part seul en randonnée lorsqu’il tombe dans une crevasse, son bras coincé sous un rocher. Il va devoir survivre et trouver un moyen de se libérer.

Univers.

>> Répliques

Achats.

Casting.

Aron Ralston : James Franco (VF : Philippe Valmont).
Rana : Clémence Poésy (VF : elle-même).
Kristi : Kate Mara (VF : Anna Sigalevitch).
Megan : Amber Tamblyn (VF : Élisabeth Ventura).
Sonja Ralston : Lizzy Caplan (VF : Inconnue).
Larry Ralston : Treat Williams (VF : Inconnue).
Donna Ralston : Kate Burton (VF : Inconnue).

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en streaming en cliquant ici.

En savoir plus.

127 heures est l’adaptation de l’autobiographie Plus fort qu’un roc d’Aron Ralston. Suite à un accident en mai 2003 lui bloquant son bras, il tente de survivre pendant six jours avant de prendre la décision de s’amputer lui-même, opération qui lui demanda une heure avec un couteau multifonction de mauvaise qualité. Une fois libéré, il va errer cinq heures et descendre en rappel une falaise de 25m avant de trouver de l’aide auprès de randonneurs. Afin de récupérer le bras amputé, il aura fallu treize hommes et de nombreux équipements afin de soulever le rocher.

Danny Boyle voulait faire ce film depuis quatre ans.

À l’origine, Aron Ralston ne voulait pas que son aventure devienne un film, préférant un documentaire qu’il pouvait commenter. Il finit par accepter l’idée après avoir vu Slumdog millionnaire du réalisateur.

image 127 heures hours disney fox

Cillian Murphy, Sebastian Stan et Shia LaBeouf ont été envisagés pour le rôle d’Aron.

Certaines réactions de James Franco lorsqu’il doit amputer son bras sont authentiques à cause de maquillages d’effets spéciaux très réalistes.

La camescope présent dans le film est vraiment celui d’Aron. Les images qui ont été filmées ont été vues par Danny Boyle et James Franco afin de coller au plus près des événements.

La séquence au début où Aron plonge dans un bassin naturel avec deux randonneuses a été créée pour le film.

Le tournage s’est déroulé dans l’Utah.

Notre critique de 127 heures.

Une histoire vraie mêlant bravoure et survie, un film qui a donc du potentiel.

image 127 heures hours disney fox

Passer près d’une heure de film dans un espace se résumant à un rocher, c’est une prouesse également. L’histoire prend aux tripes tant on n’aimerait pas vivre ce genre de cas de figure. Isolé pendant près de 127 heures (de son accident à son sauvetage), sans moyen de contacter l’extérieur, devant trouver comment se libérer de cette situation, on va vivre un moment à rendre fou. Après une première partie très dynamique et joyeuse, vient l’accident et le film prend alors une autre tournure.

image 127 heures hours disney fox

On voit un homme qui va au début le prendre pas si mal que ça, essayant de trouver des moyens de se dégager le bras tout en devant se rationner avec le peu qu’il a pour se nourrir et se désaltérer. Mais au-delà de ça, on voit aussi un homme en proie à la “folie” qui perd la raison par le fait qu’il manque de nutriments, qu’il souffre du froid, de la perte progressive de son bras et par la position inconfortable. C’est vraiment intense mais jusque là, on n’a encore rien vu.

En parallèle à tout ça, Aron a sa caméra et filme certains moments de ce qu’il traverse pour en faire une sorte de vidéo posthume. C’est quelque chose qui va se vouloir bien plus émouvant. Même s’il part sur des délires pour tenter de garder le moral, il laisse aussi des messages à ses proches dans l’espoir que sa vidéo sera retrouvée auprès de son cadavre. On voit ainsi un homme prêt au grand sacrifice.

image 127 heures hours disney fox

Mais voilà, l’instinct de survie aura toujours le dessus. Vient alors la séquence de près de cinq minutes qui se veut viscéralement insupportable. Une heure de réalité réduit en peu de temps mais qui se veut très précise : il va s’amputer avec un couteau qui ne coupe pas correctement. Il faut alors avoir le cœur bien accroché tant c’est convaincant aussi bien en terme de sons que de visuels mais aussi du point de vue de la souffrance du personnage qui vit un moment psychologique fort. Âmes sensibles, s’abstenir pour ce passage !

image 127 heures hours disney fox

James Franco tient le film sur ses épaules d’une très belle manière. Il est surprenant dans son interprétation d’un homme enjoué qui va devenir un combattant puis se résignant à son sort avant de devenir un survivant. On compatit à ce qu’il vit et on n’arrive pas non plus à décrocher tant il montre ici l’étendue de son talent en montrant différentes facettes de l’humain. Mention bluffante évidemment lors de la séquence de l’amputation où on empathie tellement à la souffrance qu’on en a mal aussi. Les personnages secondaires sont là pour enrichir la psychologie du personnage.

image 127 heures hours disney fox

En effet, à part les deux randonneuses du début du film, les autres protagonistes sont présents dans des flash-back rapides ou bien dans des moments de folies où son cerveau commence à partir. La réalisation de Danny Boyle est excellente. Usant de split-screen montrant différentes actions ou points de vues, cela donne un dynamisme perpétuel. Comme Aron prenait pour habitude de se filmer, de nombreux plans sont faits comme si une caméra Go-Pro filmait la scène. On est au plus proche du personnage, avec parfois des angles improbables et un effet grand angle. Évidemment, certains plans sont aussi issus de sa caméra “souvenir”, nous rendant encore plus témoin des péripéties. La bande originale accompagne efficacement les images et se veut encore plus terrible au moment de l’amputation, accentuant déjà le visuel difficile.

image 127 heures hours disney fox

127 heures est prenant du début à la fin et montre jusqu’où un homme était prêt à aller pour survivre.

La note de Fabien

En bref

Excellent !