amazon disney

etrange noel monsieur jack nightmare before christmas Disney bande originale soundtrack album

Fiche technique.

Compositeur : Danny Elfman.
Paroles : Danny Elfman.
Adaptation française : Philippe Videcoq.
Sortie : 2 Décembre 1994.
Label : Walt Disney Records.

Achat.

Réunion au sommet.

Interprétée par Olivier Constantin.

(Jack)
On y trouve plein d’objets curieux.
Incroyables, imprévisibles.
Un mystère pour ma très humble cervelle.
C’est un monde unique, absolument fantastique.
Et, cela va sans dire.
Impossible à décrire.
Comme le plus improbable des rêves.

Mais je ne puis me taire, ce serait égoïste.
Je vous promets, sur mon crâne, que ce monde existe.
Mais voyez plutôt.

Ils appellent cette chose un présent.
Et tout commence par une boîte.

(Habitant)
Une boîte ?
En acier ?
Je proteste !
Mais est-ce qu’elle donne la peste ?
La peste ?
C’est bien, c’est funeste !

(Jack)
Je vous en prie.
Ce n’est qu’une boîte, enveloppée de papier rouge.
Et rehaussée d’une petite boucle.

(Habitant)
Une boucle ? Pourquoi ?
Quelle horreur.
Qu’est-ce qu’il y a dedans ?
Qu’est-ce qu’il y a dedans ?

(Jack)
Justement, c’est là le but du jeu.

(Habitant)
C’est un chat.
On peut le vendre ?
C’est un rat !
On peut le pendre ?
Je parie que c’est la tête que j’ai trouvée dans le lac.

(Jack)
Je crois que vous ne comprenez pas.
Laissez-moi vous expliquer ça.
Et faites attention.
Vous prenez une chaussette géante.
Mettez-la comme ça, sur le mur.

(Habitant)
Oh oui. Avec un pied coupé ?
Fais voir ça. Je veux regarder.
Un pied coupé, couvert de saletés ?

(Jack)
Que je vous explique.
La chaussette contient seulement des jouets.
Ou parfois des paquets de bonbons.

(Habitant)
Des bonbons ?
Est-ce qu’ils mordent ?
Est-ce qu’ils craquent ?
Ou explosent dans le sac ?
Ou est-ce qu’ils s’entortillent.
Dans les cheveux des petites filles ?
Quelle merveilleuse idée.
Adoptons cette fête.
On pourra s’éclater.
Et perdre la tête.

(Jack)
Pas d’affolement. Ecoutez bien.
J’ai gardé le meilleur pour la fin.
Oui, je vais leur en donner pour leur argent.

Et voici, mes chers confrères, la surprise finale.
L’empereur de cette ville heureuse.
Est un terrible roi à la voix majestueuse.
Oui c’est du moins, ce que j’ai cru comprendre.

Et ce tyran intrépide.
Serait un géant fabuleux.
Avec un gros nez rouge et humide.
Une reine l’entraîne au ciel quand les enfants dorment.
Et il porte sa grotte dans ses bras énormes.
C’est là tout ce qu’ils m’ont raconté.

Ce terrifiant prince noir.
Dans les brumes du soir.
S’envole d’un air bestial.
Tel un vautour colossal.
Ce Perce-Oreilles.
Est un monstre.

Oui, au moins, ils ont applaudi.
Même s’ils n’ont rien compris.
Au prodigieux sortilège.
D’un bonhomme de neige.
Quel dommage.



disney store
PARTAGER
Fabien Le Lagadec
Fondateur et rédacteur de Disney-Planet mais aussi de Pixar-Planet.Fr, ancien employé de Disneyland Paris à Toy Story Playland, j'ai 30 ans et je suis Vosgien. En plus de Pixar, passion pour le cinéma, les musiques de films, la nature, l'astronomie...